Accueil Le transport international

Le transport international

De nombreux modes de transport s’offrent à vous lorsque vous souhaitez exporter ou importer des marchandises. Faites votre choix en fonction du coût, du délai et de la sécurité de celui-ci. Prenez également en compte d'autres critères tels que la nature du produit, la qualité et le pays de l'acheteur ou du vendeur. Souscrivez une assurance-transport (cf. fiche méthode assurance-transport) pour limiter les risques de sinistres.

Moyen de transport Coût Temps Sécurité
Maritime * *** ***
Aérien *** * ***
Ferroviaire * ** ***
Routier ** * **

Du moins cher, long, sûr, « * » au plus cher, long, sûr « *** »

Le transport maritime

Le transport par mer est le plus utilisé dans le Commerce international car c'est un moyen peu onéreux permettant de transporter à la fois des larges volumes et des parts de containers. En revanche, les délais sont plus longs et l’acheminement se limite aux ports.

Les différents intervenants de ce mode de transport sont :

  • Le transporteur : la compagnie maritime ou armateur.
  • Le commissionnaire (le chargeur) : organise le transport principal, assure les opérations et les formalités relatives au transport.
  • L’expéditeur qui confie sa marchandise au commissionnaire

Le transport maritime peut entrer dans le cadre de 2 types de contrat :

  • Un contrat de transport, c'est à dire que le chargeur s'engage à payer un fret déterminé, et le transporteur à acheminer la marchandise d'un port à un autre.
  • Un contrat d'affrètement par lequel les contractants conviennent de la location d'un navire pour une période de temps déterminée.

Coût : le fret de base est calculé en fonction de la classe de marchandise et de la masse ou du volume avec équivalence : 1 tonne = 1 m3. Un minimum de taxation est prévu pour les petites expéditions et des règles particulières s'appliquent à certaines marchandises de gros volume ou de poids important. Le fret maritime est établi en unité payante (UP). Cette unité payante est la tonne ou le volume à l'avantage du transporteur selon la règle 1 tonne = 1 m3.

Le transport aérien

Optez pour un transport aérien lorsque vous avez un budget plus conséquent : sa rapidité et sa sécurité en font un mode de transport efficace.

Les différents intervenants de ce mode de transport sont :

  • Le transporteur : la compagnie aérienne qui transporte le plus souvent des passagers et des marchandises, quelques fois que des marchandises.
  • L'agent de fret aérien, le commissionnaire (le chargeur) : organise le transport principal, assure les opérations et les formalités relatives au transport et, éventuellement, les opérations de douane à l’exportation et/ou à l’importation.
  • L’expéditeur qui confie sa marchandise au commissionnaire

Contrat : le contrat de transport aérien est conclu entre le transporteur (compagnie aérienne) et le commissionnaire. Le contrat est matérialisé par la lettre de Transport Aérien. La Lettre de Transport Aérien (LTA) est établie par le commissionnaire, au nom de la compagnie. La LTA est à la fois : la preuve du contrat de transport, de la prise en charge de la marchandise par la compagnie et des conditions de transport.

Coût : La base de tarification est le rapport entre le poids et le volume sachant qu'1 tonne = 6m3. On divise donc le volume réel par 6 pour obtenir le poids fictif servant de base de tarification. Le tarif IATA, en principe obligatoire, peut faire l'objet de réductions suivant le volume. Le prix proposé par un commissionnaire est négociable et la mise en concurrence doit être la règle.

Le transport routier

Les transporteurs sont des compagnies privées de transport et des artisans camionneurs. Pour les très forts tonnages, une autorisation est exigée.

Contrat : Le contrat de transport routier est matérialisé par la lettre de voiture CMR, également appelée consignment note. La signature du transporteur entraîne une présomption de responsabilité en cas de perte ou d'avaries.

Coût : la tarification prend en compte le poids, la nature de la marchandise et la distance à parcourir. Le rapport au poids / volume est égal à 1 tonne= 3 m3. Le tarif routier exige que l'on arrondisse le poids de la marchandise aux 100 kg supérieurs. La règle du payant s’applique également au transport routier. Le prix proposé par un transporteur est négociable et la mise en concurrence doit être la règle.

Le transport ferroviaire

La Convention de Berne de 1980 régit le transport ferroviaire. Elle comprend la Convention CIM (Convention Internationale pour les Marchandises). Celle-ci fut révisée par la Convention de 1985, la COTIF (Convention Relative aux Transports International Ferroviaires), qui a été depuis amendée en janvier 2010.

Contrat : le document de transport utilisé en trafic ferroviaire, est la lettre de voiture CIM. Il existe 2 formulaires : un pour le trafic normal et un pour le trafic accéléré. L'original est remis au destinataire, l'expéditeur recevra un feuillet de la liasse. Le document sera rempli en partie par l'expéditeur et en grande partie par la société de chemin de fer..

Coût : la tarification ferroviaire a été harmonisée et se distingue sous 3 formes

  • La tarification multilatérale : c'est un tarif qui est valable dans plus de 2 pays mais il ne concerne qu'un type particulier de marchandise, produits relevant de la CECA.
  • La tarification bilatérale : ce sont des tarifs appliqués entre 2 pays qui concernent tous les types de marchandises, par exemple le tarif franco-belge ou franco-nordique.

En cas d'absence de tarif en commun, on applique le principe des "tarifications nationales soudées". Cette tarification est calculée en fonction des règles de calcul propres à chaque pays. Par contre, le prix du transport sera ensuite soumis à une opération de change.

Pour aller plus loin

Union des Entreprises de Transport et de Logistique en France
Fédération Nationale des Transports Routiers

Retour vers le haut