Accueil Contexte politico-économique

drapeau Zimbabwe Zimbabwe : Contexte politico-économique

Dans cette page : Les indicateurs économiques | Les chiffres du commerce international | Les sources d'information économique générale | Le contexte politique | Réponse du pays au COVID-19

 

Les indicateurs économiques

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

Après deux années consécutives de récession provoquées par le passage du cyclone Idai et une forte sécheresse subie en 2019, suivies de l'émergence de la pandémie de COVID-19 en 2020, l'activité au Zimbabwe a rebondi en 2021, soutenue par une campagne agricole exceptionnelle et une relance de l'activité minière. La croissance a atteint environ 5,1 % du PIB en 2021, et elle devrait croître de 3,1 % en 2022 et de 3 % en 2023, principalement soutenue par la reprise du secteur agricole et l'augmentation de la consommation privée à mesure que la campagne de vaccination contre la COVID-19 progresse.

En 2021, l'inflation est passée de 557,2 % à 92,5 %, et on s'attend à ce que cette tendance à la baisse se poursuive en 2022 et 2023, lorsque les taux d'inflation devraient atteindre respectivement 30,7 % et 20,2 %. Le solde du compte courant a enregistré un excédent de 4,9% du PIB en 2021, tiré principalement par les transferts de fonds des expatriés, qui maintiennent un solde positif sur le compte de transfert. Toutefois, l'excédent devrait se réduire à 3,8 % en 2022 et 2,2 % en 2023, principalement en raison d'une augmentation des importations de biens et de services en réponse à la reprise de la demande intérieure. Malgré l'excédent du compte courant du Zimbabwe, la position extérieure du pays est fragile en raison des faibles entrées de capitaux. La dette du Zimbabwe reste à un niveau insoutenable en raison de l'accumulation d'arriérés extérieurs et de l'expansion de la dette intérieure. Selon le FMI, la dette publique brute représentait 54 % du PIB en 2021, mais elle devrait passer à 60,3 % en 2022 et 62 % en 2023. Dès 2018, les autorités avaient mis en place un programme de stabilisation transitoire 2018-20 pour rétablir la situation macroéconomique. et les soldes monétaires. Les mesures d'assainissement budgétaire devraient contenir la croissance des dépenses et arrêter la monétisation du déficit budgétaire. Selon la Banque africaine de développement, le pays aurait besoin de 3,4 milliards EUR/an pendant dix ans pour reconstruire ses infrastructures, alors que les arriérés détenus par les organisations internationales limitent la capacité du pays à recourir à l'aide internationale. L'un des principaux défis du pays est de rétablir une politique économique durable et crédible afin de reconstruire le pays et de compenser sa dette publique élevée. Le système bancaire a également besoin d'être renforcé. Même si le gouvernement met en œuvre une série de mesures pour atténuer l'impact social et économique de la pandémie, la crise du COVID-19 a exercé une pression sur les ressources publiques limitées du pays, de sorte que la reprise a été lente.


La situation sociale du pays est préoccupante. Selon certaines estimations, le taux de chômage est proche de 80 %, alors que d'autres sources affirment que le taux réel est plus proche de 15 %. Les estimations du taux de chômage s'élevaient à 5,3% en 2020 selon les données de la Banque mondiale (estimation modélisée par l'OIT). Cependant, ce taux ne reflète pas les pertes de revenus dues à la réduction des heures de travail, aux congés sans solde et à la diminution des opportunités d'activités des secteurs formel et informel qui a été exacerbée par la pandémie et a conduit des milliers de personnes parmi les plus pauvres du pays au chômage, laissant des millions de Zimbabwéens au bord de la famine. De plus, l'économie informelle est répandue et seulement 5 % des travailleurs ont un emploi formel. Par ailleurs, les épidémies s'aggravent, principalement le VIH/SIDA et le choléra, et l'espérance de vie n'a cessé de baisser ces dernières années, atteignant 58,56 en 2017, ce qui en fait le troisième pays à l'espérance de vie la plus faible au monde. L'accès à l'éducation est en baisse et l'échec de la réforme agraire a provoqué l'exode de nombreux agriculteurs. Selon la Banque mondiale, plus de 70 % de la population vit toujours en dessous du seuil de pauvreté et le taux d'extrême pauvreté est passé de 29 % en 2018 à près de la moitié des Zimbabwéens en 2020, la pandémie ayant provoqué un nouveau choc économique dans le pays.

 
Indicateurs de croissance 20202021 (e)2022 (e)2023 (e)2024 (e)
PIB (milliards USD) 23,18e32,8738,2837,3038,71
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) -5,2e7,23,02,82,9
PIB par habitant (USD) 1e2222
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 102,566,992,664,957,5
Taux d'inflation (%) 557,2e98,5284,9204,636,1
Balance des transactions courantes (milliards USD) 0,680,350,220,100,15
Balance des transactions courantes (en % du PIB) 2,91,10,60,30,4

Source : FMI - World Economic Outlook Database , Latest available data

Note : (e) Donnée estimée

Les principaux secteurs économiques

Le Zimbabwe possède d'abondantes ressources naturelles, notamment le diamant, l'or, le charbon, le minerai de fer, le nickel, le cuivre, le lithium, l'étain et le platine. Le diamant, l'or et le platine ont été les ressources naturelles les plus importantes sur le plan économique produites au Zimbabwe. Même si le pays est riche en ressources, seulement environ 10% des terres sont arables. L'agriculture représente 7,6% (2020) du PIB et emploie 66,1% (2019) de la population (Banque mondiale). Le secteur agricole est dominé par la production de tabac, qui est la deuxième source de devises étrangères du pays. Les autres exportations agricoles comprennent le maïs, le coton, le blé, le café, la canne à sucre, les arachides, les moutons, les chèvres et les porcs. L'économie du Zimbabwe dépend fortement de ses secteurs minier et agricole. Malgré les impacts négatifs de la pandémie, le secteur agricole a réussi à rester stable en 2020 et 2021, principalement grâce à des précipitations favorables. Le secteur agricole devrait être le fer de lance de la reprise du Zimbabwe en 2022, mais il restera vulnérable aux chocs climatiques.

L'industrie minière domine le secteur industriel. En 2013, l'UE a complètement levé son embargo sur l'industrie du diamant au Zimbabwe. Les autres produits industriels comprennent l'acier, le bois, les produits chimiques, le ciment, les engrais, les vêtements, les chaussures, les denrées alimentaires et les boissons. L'industrie représente 35,8% (2020) du PIB et emploie 6,5% (2019) de la population active. La faible croissance globale des secteurs minier et manufacturier reflète un environnement commercial difficile, caractérisé par une inflation élevée, des conditions de financement serrées et la poursuite des politiques de rétention des devises, qui augmentent les coûts de faire des affaires et empêchent le secteur minier de tirer parti de la hausse des prix mondiaux des minéraux. L'activité du secteur industriel est restée modérée en 2021, reflétant une stabilisation progressive de l'économie suite aux premiers impacts de la pandémie, et une demande mondiale plus faible.

Les services, qui représentent 49,8% (2020) du PIB, emploient 27,2% (2019) de la population active et dépendent fortement du tourisme, étant donné que le pays bénéficie d'un certain nombre de sites touristiques d'importance mondiale. Les secteurs de la construction et de la finance jouent également un rôle dans l'économie du Zimbabwe. Bien que le secteur des services ait connu un rebond en 2021, les impacts de la pandémie et la volatilité économique du pays continueront de peser sur ses perspectives à court terme. Les niveaux de tourisme ont connu une lente reprise en 2021 et devraient se poursuivre sur une trajectoire de reprise progressive en 2022. Un tourisme inférieur à la moyenne signifie que les hôtels, les restaurants et les transports resteront en deçà de leur capacité, malgré une certaine croissance.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 66,2 6,6 27,2
Valeur ajoutée (en % du PIB) 5,1 12,6 37,4
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 18,3 3,2 1,5

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Retrouvez plus d’information sur votre secteur d'activité sur notre service Etudes de marché.

 
 
Indicateurs monétaires 20192020
Dollar américain - accepté dans le contexte du cadre multi-devises (USD) - Taux de change annuel moyen pour 1 EUR 1,1273,22

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
 

Retrouvez tous les taux de change au jour le jour sur notre service Convertisseur de devises.

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
39,5/100
Rang mondial :
174
Rang régional :
46

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Retour vers le haut

Les chiffres du commerce international

Le gouvernement zimbabwéen est généralement ouvert au commerce extérieur, qui représente 30,6% de son PIB, selon les dernières estimations de la Banque mondiale. Dans le cadre de l'intégration économique et régionale, le pays a renforcé ses liens avec les pays membres de la SADC (Communauté de développement de l'Afrique australe) et prélève des droits de douane réduits sur les importations en provenance de ces pays. Cependant, le contrôle strict des échanges exercé par le gouvernement et les droits de douane relativement élevés rendent le pays difficile d'accès. D'autres obstacles continuent d'avoir un impact sur le commerce, tels que l'absence de réformes économiques et politiques à long terme, le contrôle de l'État sur les entreprises, l'insécurité et le manque de main-d'œuvre qualifiée. Le pays exporte principalement du nickel (36,3%), de l'or (22,4%), du tabac (16,9%), des diamants (3,2%) et des ferro-alliages (3,2%), tandis qu'il importe des huiles de pétrole (12,2%), du maïs (5,9%). %), l'électricité (3%), les médicaments (2,7%) et les huiles de soja (2,5%).

Les principaux partenaires commerciaux du Zimbabwe sont l'Afrique du Sud, les Émirats arabes unis, Singapour, le Mozambique, la Chine, l'Inde, Maurice, l'Ouganda et la Belgique. Le pays était autrefois un important exportateur agricole, mais aujourd'hui, il importe des denrées alimentaires et des produits manufacturés en grande quantité. Cela est principalement dû à l'expropriation des terres et aux entreprises d'État qui faussent l'économie, ainsi qu'à l'intervention du gouvernement, à une supervision inadéquate et à l'instabilité politique qui minent le système financier. Cette mutation économique a fortement dégradé la balance commerciale du pays, désormais déficitaire. Cette tendance devrait se poursuivre dans les années à venir, malgré la reprise des exportations de pierres précieuses et la baisse des prix mondiaux du pétrole. Le gouvernement a réduit certains tarifs pour faciliter les importations.

En 2020, les exportations de biens se sont élevées à 4,3 milliards USD, tandis que les importations ont atteint 5 milliards USD, entraînant un déficit commercial de 860 millions USD. Au cours de la même période, les exportations de services se sont élevées à 148 millions USD, tandis que les importations ont atteint 474 millions USD. Y compris les services, la balance commerciale du Zimbabwe a clôturé 2020 sur un déficit de 932 millions USD.

 
Indicateurs du commerce extérieur 20162017201820192020
Importations de biens (millions USD) 3.7003.9006.3914.8175.002
Exportations de biens (millions USD) 2.8323.8644.0574.2694.396
Importations de services (millions USD) n/a1.072973695474
Exportations de services (millions USD) n/a371390394148
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) -3,33,2-25,3n/an/a
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) 21,04,8-29,3n/an/a
Importations de biens et services (en % du PIB) 31,328,118,9n/an/a
Exportations des biens et services (en % du PIB) 19,918,211,6n/an/a
Balance commerciale (hors services) (millions USD) -1.500-1.170n/an/an/a
Balance commerciale (services inclus) (millions USD) -2.367-1.844n/an/an/a
Commerce extérieur (en % du PIB) 51,246,330,6n/an/a

Source : OMC - Organisation Mondiale du Commerce ; Banque Mondiale , dernières données disponibles

 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2020
Afrique du Sud 39,4%
Emirats Arabes Unis 20,3%
Mozambique 9,3%
Ouganda 2,9%
Belgique 1,7%
Voir plus de pays 26,5%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2020
Afrique du Sud 49,3%
Singapour 10,9%
Chine 9,3%
Inde 3,2%
Ile Maurice 3,2%
Voir plus de pays 24,1%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 
 

Principaux produits échangés

4,4 Mds USD de produits exportés en 2020
Mattes de nickel, sinters d'oxydes de nickel et...Mattes de nickel, sinters d'oxydes de nickel et autres produits intermédiaires de la métallurgie du nickel 22,4%
Or, y.c. l'or platiné, sous formes brutes ou...Or, y.c. l'or platiné, sous formes brutes ou mi-ouvrées, ou en poudre 22,4%
Tabacs bruts ou non-fabriqués; déchets de tabacTabacs bruts ou non-fabriqués; déchets de tabac 16,9%
Minerais de nickel et leurs concentrésMinerais de nickel et leurs concentrés 13,9%
Diamants même travaillés, mais non-montés ni...Diamants même travaillés, mais non-montés ni sertis (à l'excl. des diamants non-montés pour têtes de lecture et des diamants travaillés reconnaissables comme parties des instruments et appareils de calcul, de mesure, ou de contrôle et autres instruments et appareils analogues du chapitre 90) 3,2%
Voir plus de produits 21,2%
5,1 Mds USD de produits importés en 2020
Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux ...Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux (autres que les huiles brutes); préparations n.d.a. contenant en poids >= 70% d'huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux et dont ces huiles constituent l'élément de base; déchets d'huiles contenant principalement des huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux 12,2%
MaïsMaïs 5,9%
énergie électriqueénergie électrique 3,0%
Médicaments (à l'excl. des produits du n° 3002,...Médicaments (à l'excl. des produits du n° 3002, 3005 ou 3006) constitués par des produits mélangés ou non-mélangés, préparés à des fins thérapeutiques ou prophylactiques, présentés sous forme de doses [y.c. ceux destinés à être administrés par voie percutanée] ou conditionnés pour la vente au détail 2,7%
Huile de soja et ses fractions, même raffinées,...Huile de soja et ses fractions, même raffinées, mais non chimiquement modifiées 2,5%
Voir plus de produits 73,7%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 
 

Pour aller plus loin, consultez notre service Flux Import-Export.

 

Return to top

Le contexte politique

Chefs de gouvernement
Président : Emmerson MNANGAGWA (depuis novembre 2017)
Vice-Président : Constantino CHIWENGA (depuis le 28 décembre 2017)
Deuxième Vice-Président : Vacant (depuis le 1er mars 2021)
Les prochaines élections
Elections générales : 2023
Les principaux partis politiques
Le Zimbabwe a un système multipartite, bien qu'une poignée de grands partis dominent généralement la vie politique. Les principaux partis politiques du pays comprennent :

- L’Union nationale africaine du Zimbabwe – Front Patriotique (ZANU-PF) : gauche, parti au pouvoir, nationaliste et populiste, héritier des mouvements de libération qui combattirent le régime d'Apartheid de Ian Smith, dirigé par Emmerson Dambudzo MNANGAGWA
- L’Alliance Mouvement pour le changement démocratique (Alliance MDC) : centre-gauche, principal parti d'opposition, héritier de la confédération syndicale ZCTU, soutenu par la classe moyenne urbaine, dirigé par Nelson CHAMISA
- Le Front national patriotique (NPF) (leader : Ambrose MUTINHIRI)

La nature de l'Etat
République démocratique parlementaire.
Le pouvoir exécutif
Le pouvoir exécutif est détenu par le Président, chef de l'Etat et chef du Gouvernement élu pour un mandat de cinq ans, et par le Cabinet, nommé par le président. Le Président est élu au suffrage universel direct. Le Président est assisté par un Vice-Président. Conformément à la nouvelle Constitution, adoptée après les élections présidentielles de 2013, le poste de Premier ministre a été aboli.
Le pouvoir législatif
Le pouvoir législatif est détenu par un Parlement bicaméral comprenant un Sénat (80 sièges - 60 membres élus par vote populaire pour un mandat de cinq ans, 18 chefs traditionnels élus par le Conseil des chefs et 2 sièges réservés pour les personnes handicapées) et une Assemblée (270 sièges - membres élus par vote populaire pour un mandat de cinq ans et 60 sièges réservés aux femmes, qui sont élus au scrutin proportionnel dans 10 circonscriptions de six sièges).
 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
130/180
 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Partiellement libre
Liberté politique :
6/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Retour vers le haut

Réponse du pays au COVID-19

Évolution de l'épidémie COVID-19
To find out about the latest status of the COVID19 pandemic evolution and the most up-to-date statistics on the COVID-19 disease in Zimbabwe, please visit the Ministry of Health and Child Care’s Daily Updates and Worldometer’s Zimbabwe page.
Mesures sanitaires
To find out about the latest public health situation in Zimbabwe consult the Ministry of Health and Child Care’s COVID-19 Guides and Advice webpages and Covid-19 testing in Zimbabwe.
Restrictions de voyage
The COVID-19 situation, including the spread of new variants, evolves rapidly and differs from country to country. All travelers need to pay close attention to the conditions at their destination before traveling. Regularly updated information for all countries with regards to Covid-19 related travel restrictions in place including entry regulations, flight bans, test requirements and quarantine is available on TravelDoc Infopage.
It is also highly recommended to consult COVID-19 Travel Regulations Map provided and updated on the daily basis by IATA.
The US government website of Centers of Disease Control and Prevention provides COVID-19 Travel Recommendations by Destination.

The UK Foreign travel advice also provides travelling abroad advice for all countries, including the latest information on coronavirus, safety and security, entry requirements and travel warnings.
Restrictions import & export
For information on all the measures applicable to movement of goods during the period of sanitary emergency due to the COVID-19 outbreak (including eventual restrictions on imports and exports), refer to the portal ZimTrade. Zimbabwe has banned exports of medical supplies and suspended import duties on goods and services related to testing, protection, sterilisation and other medical consumables.

For a general overview of trade restrictions due to COVID-19 pandemic, please consult the International Trade Centre's COVID-19 Temporary Trade Measures webpage.

Plan de relance économique
For  information on the economic recovery scheme put in place by the Zimbabwean government to address the impact of the COVID19 pandemic on the Zimbabwean economy, refer to Resolutions of the Monetary Policy Committee Meeting Held on 24 April 2020 and KPMG’s report Government and institution measures in response to COVID-19.


For a general overview of the key economic policy responses to the COVID-19 outbreak (fiscal monetary and macroeconomic) taken by the Zimbabwean government to limit the socio-economic impact of the COVID-19 pandemic, please consult the section dedicated to Zimbabwe in the IMF’s Policy Tracker platform.

Plan de soutien aux entreprises
There are no specific support plans for exporters in Zimbabwe so far. For future possible up-to-date information please visit the website of the Ministry of Commerce Trade and Industry.

For a general overview of international SME support policy responses to the COVID-19 outbreak refer to the World Bank's Map of SME-Support Measures in Response to COVID-19.

Plan de soutien aux exportateurs

There are no specific support plans for exporters in Zimbabwe so far. For future possible up-to-date information please visit the website of Zimtrade, the National Trade Development and Promotion Organisation of Zimbabwe.

 

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Octobre 2022

L'agence est le bras armé de la Région en termes de développement économique, d'innovation et de soutien à l'emploi. A ce titre, AD'OCC déploie les dispositifs de financement définis par la Région pour ancrer durablement l'emploi sur le territoire.

Contact Sites Pérols
  • 3840 avenue Georges Frêche 34477 Pérols
  • Tél : 04 99 64 29 29
Contact Site Toulouse
  • 55 Avenue Louis Breguet – La Cité CS 84008 – 31028 Toulouse Cedex 4
  • Tél : 05 61 12 57 12

Réseaux