drapeau Togo Togo : Investir

Dans cette page : Les IDE en chiffres | Pourquoi choisir d'investir au Togo | Les opportunités d'investissement

 

Les IDE en chiffres

Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, les IDE au Togo ont presque doublé pour atteindre 639 millions USD contre 346 millions USD en 2019, malgré la crise économique déclenchée par la pandémie de Covid-19. Le stock d'IDE s'élevait à 2,7 milliards USD en 2020. L'augmentation des IDE était principalement le résultat d'investissements d'autres pays d'Afrique de l'Ouest. Un projet clé était une usine de matériaux de construction de 100 millions USD annoncée par CimMetal Group (Burkina Faso), qui entrera en production cette année. Un autre investissement important en 2020 a été la nouvelle cimenterie de 60 millions USD construite par Dangote (Nigéria). Selon le Investment Trends Monitor de la CNUCED, les flux mondiaux d'IDE ont fortement rebondi en 2021, mais les flux d'IDE vers les pays africains (hors Afrique du Sud) n'ont augmenté que modérément. Les secteurs qui attirent le plus les investissements étrangers sont les phosphates, le coton, les infrastructures, le café et le cacao. La France, le Canada et le Brésil sont les principaux investisseurs. Le groupe français Bolloré a investi dans la construction d'un troisième quai dans le port de Lomé. Le Togo dispose d'une zone de libre-échange, qui a attiré jusqu'à présent plus de 60 entreprises et emploie plus de 12 000 personnes. La plateforme industrielle d'Adetikiopé (PIA), centrée sur la transformation et l'exportation des ressources naturelles et qui a été ouverte en juin 2021, pourrait booster les investissements (Coface).

Le port de Lomé est un atout majeur pour le Togo. C'est l'un des plus grands ports de la région, faisant du pays une plaque tournante du commerce. Le pays a été classé au 97e rang mondial pour la facilité de faire des affaires dans la dernière édition du rapport Doing Business de la Banque mondiale. Cela représente une amélioration significative par rapport à l'édition 2019 où le pays était classé 137e. La création d'entreprise, la gestion des permis de construire, l'électricité, l'enregistrement de la propriété et l'obtention de crédit sont les principales sous-catégories du classement où le Togo a fait des progrès majeurs. Cette bonne performance est le résultat de diverses réformes destinées à attirer les investissements. Le Togo a mis en place une stratégie de numérisation et d'automatisation des procédures de paiement des impôts et de création d'entreprise. Les réformes comprennent également la mise en place d'un guichet unique pour l'investissement, la réduction du capital minimum pour la création d'une entreprise ainsi que la réduction des coûts d'obtention d'un permis de construire. Le pays a amélioré la surveillance et la réglementation des coupures de courant en enregistrant des données sur l'indice annuel de durée moyenne des pannes du système (SAIDI) et l'indice de fréquence moyenne des interruptions du système (SAIFI). Le coût de l'électricité a également été réduit. Cependant, des efforts sont encore nécessaires en termes de protection des investisseurs minoritaires, d'exécution des contrats, de résolution des problèmes liés à l'insolvabilité et de simplification du système de paiement des impôts. La propriété étrangère des terres est limitée et les transactions en capital sont soumises au contrôle ou à l'approbation du gouvernement. La corruption, le manque de main-d'œuvre qualifiée, la menace pour le commerce maritime par la piraterie dans le golfe de Guinée et l'exposition aux activités terroristes dans la région du Sahel sont des obstacles potentiels aux investissements.

 
 
Investissement Direct Etranger 201820192020
Flux d'IDE entrants (millions USD) -183346639
Stocks d'IDE (millions USD) 1.5141.8322.690
Nombre d'investissements greenfield* 2126
Value of Greenfield Investments (million USD) 1062.357164

Source : CNUCED - Dernières données disponibles.

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

Retour vers le haut

Pourquoi choisir d'investir au Togo

Les points forts

Le Togo dispose de nombreux atouts qui pourraient en faire une destination attractive pour les IDE :

  • Des ressources minérales (phosphate, calcaire et argile transformée en clinker) et agricoles (café, cacao, coton).
  • Une position stratégique pour le commerce avec le reste de l'Afrique, l'Europe et le Nord et avec le potentiel de devenir un hub régional (le port de Lomé étant le seul port en eau profonde en Afrique de l'Ouest).
  • Des infrastructures de transport relativement modernes, avec des investissements publics et privés dans le secteur.
  • Des réformes structurelles en cours (finances publiques, système bancaire, secteurs du phosphate et du coton)
  • Membre d'organisations régionales telles que l'UEMOA et la CEDEAO.
  • Présence de zones franches d'exportation (ZFE) qui offrent des incitations aux nouvelles entreprises.
  • Stabilité monétaire (le franc CFA est rattaché à l'euro)
  • Disponibilité de la fibre optique à l'échelle nationale pour relier les entreprises au niveau local et international.
Les points faibles

Plusieurs facteurs entravent encore les flux d'IDE vers le Togo :

  • Niveaux élevés de pauvreté (46,2% en 2020 - Banque mondiale) et de chômage
  • Des infrastructures d'éducation et de santé publique inadéquates
  • Un système juridique faible et opaque, avec un manque de titres fonciers clairs et l'ingérence du gouvernement dans divers secteurs
  • Un climat des affaires difficile et des risques élevés de corruption
  • Des tensions sociopolitiques fréquentes
  • Défaillance des infrastructures agricoles (en terme de stockage, transformation ou bien irrigation)
Les mesures mises en place par le gouvernement
Le gouvernement togolais a souligné la nécessité pour le pays d'améliorer son climat des affaires afin d'attirer davantage d'IDE. Dans cette optique, les investisseurs étrangers bénéficient des mêmes droits que les investisseurs locaux. En effet, en 2019, le Code des investissements a été adopté. Ce dernier, stipule l'égalité de traitement entre les entreprises et les investisseurs togolais et étrangers, la libre gestion et la libre circulation des capitaux pour les investisseurs étrangers ou bien le respect de la propriété privée.
La plupart des incitations sont accordées aux entreprises des zones franches d'exportation, notamment : une exonération fiscale pendant les dix premières années (et un taux de 15% à partir de la onzième année) ; l'exonération de tous les droits et taxes à l'exportation de produits importés ou fabriqués dans la zone franche, et à l'importation de matières premières ainsi que de machines et d'équipements ; des tarifs préférentiels sur les services publics (électricité, eau, téléphone) ; le libre transfert du capital ; l'exonération fiscale des dividendes pendant les dix premières années pour les actionnaires non togolais ; la protection contre la nationalisation des biens des investisseurs étrangers ; etc.
Le Gouvernement a créé en 2017 l'Unité du climat des affaires (CCA). Depuis sa création, il a coordonné les réformes économiques et joué un rôle clé dans l'amélioration du climat des affaires pour le secteur privé.

Retour vers le haut

Les opportunités d'investissement

Les agences d'aide à l'investissement
Investir au Togo
Chambre du Commerce et d'Industrie du Togo
Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
Tenders Info, Appels d'offres dans le monde
DgMarket, Appels d'offres dans le monde
Global Tenders, Appels d'offres dans le monde
Africa Gateway, Appels d'offres en Afrique
Les autres ressources utiles
Togo e-Regulations - Guide en ligne pour les entrepreneurs et investisseurs
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

Find out more about Investment Service Providers in Togo on GlobalTrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Avril 2022