Accueil Contexte politico-économique

drapeau Tanzanie Tanzanie : Contexte politico-économique

Dans cette page : Les indicateurs économiques | Les chiffres du commerce international | Les sources d'information économique générale | Le contexte politique | Réponse du pays au COVID-19

 

Les indicateurs économiques

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

La Tanzanie a connu une forte croissance ces dernières années, avec une croissance moyenne de 6,5% au cours de la dernière décennie, grâce à un niveau élevé d'exportations de ressources naturelles, au développement du secteur tertiaire (télécommunications, transports, finance, tourisme) et à la mise en place de un programme de libéralisation. Cependant, en raison de la pandémie de Covid-19 et de l'effondrement du tourisme induit par les restrictions de voyage, l'activité économique a ralenti, la croissance du PIB passant de 7% en 2019 à 4,8% en 2020 et 4% en 2021 (FMI). La Tanzanie a pourtant été l'une des rares économies à ne pas sombrer dans la récession économique, grâce aux exportations d'or et à de légères restrictions sanitaires. La croissance économique devrait s'accélérer pour atteindre 5,1 % en 2022 et 5,5 % en 2023 (FMI), soutenue par la consommation privée. Les risques à la baisse comprennent la faiblesse des paramètres budgétaires, l'encours élevé de la dette et l'incertitude persistante face à la pandémie (Focus Economics).


Même si la Tanzanie n'a pas mis en place de mesures de confinement strictes, son économie a ralenti en 2020 et 2021 en raison d'un ralentissement majeur de l'activité et du commerce régionaux, ainsi que d'un grave ralentissement du secteur du tourisme. Pour atténuer les effets sanitaires et socio-économiques de la pandémie, les autorités ont mis en place un plan global de réponse d'urgence, le Plan de réponse socio-économique Covid-19 (TCRP), qui comprend une campagne de vaccination. Le pays a bénéficié d'une aide financière d'urgence dans le cadre de la Facilité de crédit rapide (FCR) du FMI. L'augmentation des dépenses a entraîné un creusement du déficit public à -3,4 % du PIB en 2021 (contre -1,9 % du PIB en 2020), et il devrait encore augmenter à -3,9 % du PIB en 2022 (Coface). Alimentée par les projets d'infrastructure en cours, la dette publique est passée d'environ 39,1 % du PIB en 2020 à 39,7 % du PIB en 2021, et elle devrait diminuer progressivement pour atteindre 39,6 % du PIB en 2022 et 38,9 % en 2023 (FMI). Le risque de surendettement extérieur et public de la Tanzanie reste modéré. L'inflation est passée d'environ 3,3 % en 2020 à 3,2 % en 2021, et elle devrait légèrement augmenter pour atteindre 3,4 % en 2022 et 3,5 % en 2023 (FMI). Malgré des importations plus élevées et des prix élevés des matières premières, l'inflation reste inférieure à l'objectif de 5 % de la banque centrale (Coface). Les priorités sont de poursuivre la campagne de vaccination, de renforcer les filets de sécurité sociale et d'améliorer la transparence, la gestion des ressources publiques et l'administration. Le gouvernement a adopté un plan de développement ambitieux (Tanzania Development Vision 2025) axé sur le soutien au secteur privé, l'industrialisation et la création d'emplois. Il vise à améliorer le climat des affaires en modernisant les infrastructures, en facilitant l'accès au financement et en faisant progresser le niveau d'éducation. Zanzibar a également dévoilé un plan quinquennal de 2 milliards USD pour se diversifier en dehors de l'industrie du tourisme (Focus Economics). Parmi les problèmes structurels de longue date figurent la mauvaise gestion des finances publiques et un cadre juridique sous-développé qui compromet l'efficacité de la réglementation. De plus, le pays reste fortement dépendant de l'aide étrangère, près d'un tiers de son budget provenant de l'aide internationale.

Le taux de pauvreté, qui atteignait 60 % en 2007, était estimé à 49,5 % en 2020 (Banque mondiale). La pauvreté et l'inégalité des revenus restent élevées malgré une forte croissance économique. Le pays a également un taux élevé de VIH/SIDA et de nombreuses personnes n'ont pas accès aux services de base (eau, électricité et soins de santé). En outre, la qualité des soins de santé primaires a été négativement affectée par une série de facteurs, notamment la pénurie et la mauvaise répartition des agents de santé, le manque d'accès aux médicaments essentiels et la médiocrité des infrastructures. Selon les données de la Banque mondiale, le taux de chômage était de 2,5 % en 2020.

 
Indicateurs de croissance 201920202021 (e)2022 (e)2023 (e)
PIB (milliards USD) 60,8164,4069,2474,5480,08
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 7,04,84,05,15,5
PIB par habitant (USD) 1.080e1.1101.1591.2121.264
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 39,0e39,1e39,739,638,9
Taux d'inflation (%) 3,4e3,3e3,23,43,5
Balance des transactions courantes (milliards USD) -1,54-1,14e-2,24-2,86-2,53
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -2,5-1,8e-3,2-3,8-3,2

Source : FMI - World Economic Outlook Database , October 2021

Note : (e) Donnée estimée

Les principaux secteurs économiques

La Tanzanie possède une vaste richesse en ressources naturelles, avec d'importantes réserves d'or, de diamants, de fer, de charbon, de nickel, de tanzanite, d'uranium, d'étain, de phosphates, de pierres précieuses et de gaz naturel. Même si environ 14% seulement des terres sont arables, l'agriculture est l'épine dorsale de l'économie tanzanienne. Il emploie 65 % de la population active et représente 26,7 % du PIB du pays, même si la contribution du secteur à l'économie diminue progressivement (Banque mondiale). Les principales cultures de la Tanzanie sont le tabac, le café, les noix de cajou, le thé, les clous de girofle, le coton et le sisal. En raison de ses diverses zones climatiques et géographiques, la Tanzanie possède l'une des variétés de cultures les plus larges d'Afrique. La production animale, notamment bovine et ovine, est une autre composante importante du secteur primaire. L'agriculture est également une source principale d'exportations; cependant, sa valeur réelle a diminué jusqu'à 85 % au cours des 30 dernières années, avec la chute des prix mondiaux des matières premières.

L'industrie représente 28,7% du PIB et emploie environ 6% de la population active. L'industrie manufacturière représente plus de la moitié du secteur secondaire, suivie par les industries de transformation (environ 40 %) et d'assemblage (moins de 5 %). Le secteur manufacturier est largement centré sur la transformation des produits agricoles. L'exploitation minière apporte une contribution importante à l'économie, principalement grâce à l'extraction de l'or, du nickel et du cuivre. Le pays possède d'importantes réserves d'or et est le 8ème plus grand producteur d'Afrique. Le secteur de la construction a progressivement contribué au PIB, avec une augmentation des projets d'infrastructure et immobiliers.

Les services représentent 36,3 % du PIB et emploient 28 % de la main-d'œuvre totale. Le transport et l'entreposage, les activités financières et d'assurance, ainsi que l'information et la communication sont les secteurs qui connaissent la croissance la plus rapide. Le tourisme est une autre composante importante du secteur tertiaire car la Tanzanie possède l'une des espèces sauvages les plus riches et les plus diversifiées d'Afrique. Il contribue à environ 10% du PIB et 10% de l'emploi. Le tourisme et le commerce ont été particulièrement impactés par la pandémie de Covid-19 en 2020, et l'activité est restée inférieure aux niveaux d'avant la pandémie en 2021.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 65,1 6,5 28,4
Valeur ajoutée (en % du PIB) 26,7 28,7 36,3
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 3,1 2,5 0,9

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Retrouvez plus d’information sur votre secteur d'activité sur notre service Etudes de marché.

 
 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Schilling de Tanzanie (TZS) - Taux de change annuel moyen pour 1 EUR 2.316,052.517,742.671,002.584,832.620,36

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
 

Retrouvez tous les taux de change au jour le jour sur notre service Convertisseur de devises.

Plus d'informations sur la page "Market Analyses about Tanzania" de Globaltrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
61,3/100
Rang mondial :
93
Rang régional :
8

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Retour vers le haut

Les chiffres du commerce international

La Tanzanie est ouverte au commerce extérieur qui représente 30% de son PIB (Banque mondiale). La politique commerciale du pays vise à créer des industries locales plus compétitives et à diversifier son secteur d'exportation afin de stimuler la croissance économique. La Tanzanie exporte principalement de l'or (48,72 % des exportations totales), des noix (6,3 %), des minerais de métaux précieux (5,89 %), des légumes, du café, des céréales et du tabac (ITC, 2020). Les principales importations sont le pétrole (16,25% des importations totales), les machines (11,18%), les véhicules (8,84%), les équipements électriques (7,86%), les plastiques, les produits pharmaceutiques, le fer, les céréales et les engrais (ITC, 2020).

Les principaux fournisseurs de la Tanzanie sont la Chine (25,3 % des importations totales), l'Inde (12,8 %), les Émirats arabes unis (9,7 %), le Japon (4,4 %), l'Afrique du Sud (4,1 %) et l'Arabie saoudite (4 %). Ses principaux clients sont l'Afrique du Sud (19,1 % des exportations totales), la Suisse (14,3 %), les Émirats arabes unis (12,4 %), l'Inde (8,7 %), la Chine (3,9 %), le Kenya (3,8 %) et le Vietnam (3,8 %). %) (ITC, 2020). Les faibles droits de douane (le taux de droit moyen appliqué est de 7%) et peu de restrictions commerciales rendent le pays facilement accessible pour le commerce international. Les barrières commerciales sont principalement de nature logistique et non tarifaire. Par exemple, l'augmentation du trafic à destination et en provenance du port de Dar es Salaam - le principal port d'entrée et de sortie des marchandises pour la Tanzanie et ses pays voisins enclavés (Ouganda, Rwanda, Burundi et Zambie) - n'a pas été suivie des mesures nécessaires investissements dans les infrastructures. Ceci constitue l'un des principaux obstacles au commerce avec ces pays. Des routes et des voies ferrées mal entretenues rendent également les échanges difficiles. Cependant, le gouvernement a lancé un grand nombre de projets pour améliorer les infrastructures. L'obtention des permis de construire, l'enregistrement des terrains et le paiement des impôts restent néanmoins difficiles. La Tanzanie est membre de la Communauté de l'Afrique de l'Est (EAC) et du Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA) et, à ce titre, le pays entretient des relations commerciales avec les pays membres ainsi qu'avec l'UE et les États-Unis.

La Tanzanie souffre d'un déficit commercial chronique en raison d'un modèle de croissance capitalistique très exigeant en importations de pétrole et de biens d'équipement. Cependant, le déficit commercial devrait fortement diminuer à l'avenir en raison de l'augmentation des réserves de charbon et d'hydrocarbures. En 2019, le déficit a atteint -3,22 milliards USD (Banque mondiale). En 2020, les exportations de marchandises ont atteint 6,06 milliards USD, tandis que les importations se sont élevées à 7,89 milliards USD (OMC). Les exportations de services ont atteint 2,29 milliards USD, tandis que les importations se sont élevées à 1,14 milliard USD (OMC). En 2020, en raison de la pandémie de COVID-19, le volume des échanges a considérablement chuté. Le déficit commercial tanzanien a diminué en raison de la baisse des importations de biens d'équipement, mais il a de nouveau grimpé en flèche en 2021 avec la reprise et l'augmentation des prix du pétrole. Les importations liées aux projets d'infrastructures, ainsi que les équipements médicaux et les vaccins pèseront sur la balance commerciale des biens, tandis que le compte des services continuera d'enregistrer un excédent croissant (Coface).

 
Indicateurs du commerce extérieur 20162017201820192020
Importations de biens (millions USD) 9.6119.3009.1209.4527.889
Exportations de biens (millions USD) 5.0724.1134.0415.0056.061
Importations de services (millions USD) 2.0881.9521.8401.6691.144
Exportations de services (millions USD) 3.7203.8304.0004.2762.287
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) -8,9-7,116,7-1,4-7,6
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) -0,0-4,1-1,719,0-8,6
Importations de biens et services (en % du PIB) 19,117,117,917,015,3
Exportations des biens et services (en % du PIB) 16,315,114,716,014,3
Balance commerciale (hors services) (millions USD) -3.590-3.355-3.854-3.222n/a
Balance commerciale (services inclus) (millions USD) -2.167-1.553-1.741-704n/a
Commerce extérieur (en % du PIB) 35,432,232,633,029,6

Source : OMC - Organisation Mondiale du Commerce ; Banque Mondiale , dernières données disponibles

 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2018
Rwanda 18,7%
Kenya 9,2%
République Démocratique du Congo 8,5%
Zambie 7,3%
Ouganda 5,3%
Voir plus de pays 51,0%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2018
Chine 20,7%
Inde 14,3%
Emirats Arabes Unis 10,2%
Arabie saoudite 6,7%
Afrique du Sud 5,1%
Voir plus de pays 43,0%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 
 

Principaux produits échangés

3,7 Mds USD de produits exportés en 2018
Meubles (autres que sièges et mobilier pour la m...Meubles (autres que sièges et mobilier pour la médecine, l'art dentaire et vétérinaire, la chirurgie) et leurs parties, n.d.a. 4,7%
Chaux vive, chaux éteinte et chaux hydraulique (à...Chaux vive, chaux éteinte et chaux hydraulique (à l'excl. de l'oxyde et de l'hydroxyde de calcium) 3,3%
Vaisselle, autres articles de ménage ou d'économie...Vaisselle, autres articles de ménage ou d'économie domestique et articles d'hygiène ou de toilette, en matières plastiques (à l'excl. des baignoires, des douches, des lavabos, des bidets, des cuvettes d'aisance et leurs sièges et couvercles, des réservoirs de chasse et des articles simil. pour usages sanitaires ou hygiéniques) 3,1%
Véhicules automobiles pour le transport de...Véhicules automobiles pour le transport de marchandises, y.c. châssis comportant moteur et cabine 2,7%
Parties et accessoires reconnaissables comme étant...Parties et accessoires reconnaissables comme étant exclusivement ou principalement destinés aux machines du n° 8456 à 8465, y.c. les porte-pièces et porte-outils, les filières à déclenchement automatique, les dispositifs diviseurs et autres dispositifs spéciaux se montant sur machines-outils, n.d.a.; porte-outils pour outils ou outillage à main de tous types 2,7%
Voir plus de produits 83,4%
8,6 Mds USD de produits importés en 2018
Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux ...Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux (autres que les huiles brutes); préparations n.d.a. contenant en poids >= 70% d'huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux et dont ces huiles constituent l'élément de base; déchets d'huiles contenant principalement des huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux 19,1%
Huile de palme et ses fractions, même raffinées,...Huile de palme et ses fractions, même raffinées, mais non chimiquement modifiées 2,6%
Médicaments (à l'excl. des produits du n° 3002,...Médicaments (à l'excl. des produits du n° 3002, 3005 ou 3006) constitués par des produits mélangés ou non mélangés, préparés à des fins thérapeutiques ou prophylactiques, présentés sous forme de doses [y.c. ceux destinés à être administrés par voie percutanée] ou conditionnés pour la vente au détail 2,4%
Véhicules automobiles pour le transport de...Véhicules automobiles pour le transport de marchandises, y.c. châssis comportant moteur et cabine 2,3%
Produits laminés plats, en fer ou en aciers non...Produits laminés plats, en fer ou en aciers non alliés, d'une largeur >= 600 mm, laminés à chaud, non plaqués ni revêtus 2,3%
Voir plus de produits 71,4%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 
 

Pour aller plus loin, consultez notre service Flux Import-Export.

 
 

Principaux services échangés

Source : Département des statistiques des Nations Unies, dernières données disponibles

Return to top

Les sources d'information économique générale

Les ministères
Ministère des Finances
Ministère du commerce et de l’industrie
Ministère de l’énergie
Ministère des ressources naturelles et du tourisme
L'office de statistique
Bureau national des statistiques
La banque centrale
Banque Centrale
Les places boursières
Dar es Salaam Stock Exchange
Les moteurs de recherche
Les portails économiques

Retour vers le haut

Le contexte politique

Chefs de gouvernement
Président: Samia Suluhu Hassan (Depuis le 19 mars 2021. Elle a succédé au président John Magufuli décédé le 17 mars 2021)

Premier Ministre: Kassim Majaliwa

Les prochaines élections
Elections générales: Octobre 2025
Les principaux partis politiques
Chama Cha Mapinduzi (Parti de la Révolution) (parti dominant au pouvoir) - Socialisme

Chama cha Demokrasia na Maendeleo (Parti pour la Démocratie et le Progrès) - Centre-droite
Front Civique Unie (Chama Cha Wananchi) - Libéralisme
Parti Travailliste de Tanzanien - Gauche
Convention Nationale Pour la Construction et le Réforme – Mageuzi - Socialisme, Démocratie
Parti Démocratique Uni - Libéralisme

Lors des éléctions 2014, quatre partis d'opposition (CUF, CHADEMA, NCCR-Mageuzi, et NLD) se sont unis pour former La Coalition pour la Constitution du Peuple (Umoja wa Katiba ya Wananchi) ou UKAWA et ont nommé un candidat.

La nature de l'Etat
République Démocratique.
Le pouvoir exécutif
Le pouvoir exécutif est exercé par le gouvernement. Le Président de la Tanzanie est à la fois le chef de l'Etat et chef du pouvoir exécutif. Le président est élu lors d'une élection nationale tous les cinq ans au cours de laquelle il doit recueillir plus de 50% des voix. Le Cabinet est composé du président, premier ministre, vice-président et des ministres nommés par le président parmi les membres de l'Assemblé Nationale. Le président a également le droit de nommer dix membres du parlement non élus, qui sont éligibles pour devenir membres du cabinet.
Le pouvoir législatif
Le pouvoir législatif est exercé par le parlement; toutefois le président exerce son pouvoir d'acceptation sur les projets de loi. L'Assemblée nationale et le Président constituent le Parlement. L'assemblée nationale ou Bunge, est composée de 393 membres : 264 élus au scrutin uninominal à un tour, 113 élus sur listes exclusivement féminines par représentation proportionnelle sur liste des partis, cinq élus indirectement par la Chambre des représentants de Zanzibar, le procureur général et dix membres nommés par le président. L'assemblée nationale traite à la fois des questions syndicales et non-syndicales qui ne relèvent pas du gouvernement de Zanzibar. La Chambre de représentants de Zanzibar est l'organe législatif monocaméral des îles de Zanzibar.
 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
124/180

Source : Classement mondial de la liberté de la presse, Reporters Sans Frontières

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Partiellement libre
Liberté politique :
5/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Retour vers le haut

Réponse du pays au COVID-19

Évolution de l'épidémie COVID-19
To find out about the latest status of the COVID19 pandemic evolution and the most up-to-date statistics on the COVID-19 disease in Tanzania, please visit the Worldometer page on Coronavirus in Tanzania.

For the international outlook you can consult the latest situation reports published by the World Health Organisation as well as the global daily statistics on the coronavirus pandemic evolution including data on confirmed cases and deaths by country.
Mesures sanitaires
To find out about the latest public health situation in Tanzania consult the Ministry of Health’s document National Guideline of Clinical Management and Infection Prevention and Control of Novel Coronavirus (COVID-19).
Restrictions de voyage
The COVID-19 situation, including the spread of new variants, evolves rapidly and differs from country to country. All travelers need to pay close attention to the conditions at their destination before traveling. Regularly updated information for all countries with regards to Covid-19 related travel restrictions in place including entry regulations, flight bans, test requirements and quarantine is available on TravelDoc Infopage.
It is also highly recommended to consult COVID-19 Travel Regulations Map provided and updated on the daily basis by IATA.
The US government website of Centers of Disease Control and Prevention provides COVID-19 Travel Recommendations by Destination.

The UK Foreign travel advice also provides travelling abroad advice for all countries, including the latest information on coronavirus, safety and security, entry requirements and travel warnings.
Restrictions import & export
There are no specific import or export restrictions in Tanzania so far. For future possible up-to-date information please visit the website of the Ministry of Industry and Trade.

For a general overview of trade restrictions due to COVID-19 pandemic, please consult the International Trade Centre's COVID-19 Temporary Trade Measures webpage.

Plan de relance économique
There is no specific economic recovery plan in Tanzania so far. For future possible up-to-date information please visit the website of the Ministry of Finance and Planning.

For the general overview of the key economic policy responses to the COVID-19 outbreak (fiscal monetary and macroeconomic) taken by the Tanzanian government to limit the socio-economic impact of the COVID-19 pandemic, please consult the section dedicated to Tanzania in the IMF’s Policy Tracker platform.

Plan de soutien aux entreprises

There are no specific support plans for businesses in Tanzania so far. For future possible up-to-date information please visit the website of the Tanzania Investment Centre.

For a general overview of international SME support policy responses to the COVID-19 outbreak refer to the World Bank's Map of SME-Support Measures in Response to COVID-19.

Plan de soutien aux exportateurs

There are no specific support plans for exporters in Tanzania so far. For future possible up-to-date information please visit the website of the Ministry of Industry and Trade.

For a general overview of international SME support policy responses to the COVID-19 outbreak refer to the World Bank's Map of SME-Support Measures in Response to COVID-19.

 

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022