drapeau Sri Lanka Sri Lanka : Investir

Les IDE en chiffres

Les entrées d'IDE au Sri Lanka ont augmenté régulièrement ces dernières années en raison de la fin du conflit civil et de la reprise économique. Cependant, selon le Rapport sur l’investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, les flux entrants vers le Sri Lanka ont diminué de 43 %, passant de 758 milliards USD en 2019 à 434 millions USD en 2020, principalement en raison de la crise économique et sanitaire mondiale déclenchée par la pandémie de Covid-19 mais aussi des attaques terroristes perpétrées pendant Pâques 2019, qui ont entravé la confiance des investisseurs étrangers et le secteur du tourisme. La même année, le stock d'IDE s'est élevé à 12,8 milliards de dollars. Au Sri Lanka, les entrées d'IDE mettront du temps à se redresser car les engagements d'investissement sont restés faibles. Par exemple, les projets d'investissement greenfield annoncés en 2020, une indication des tendances des IDE dans les années à venir, se sont contractés de manière significative de -96% au Sri Lanka. Cette contraction est due au faible intérêt des investissements dans la production de vêtements, l'une des principales industries d'exportation et l'un des principaux bénéficiaires des IDE. L'investissement et la production de vêtements ont gravement souffert en 2020, sans aucun signe de reprise au début de 2021.  Au Sri Lanka, les données sur les exportations pour janvier 2021 ne montrent encore aucun signe de reprise. Traditionnellement, les infrastructures, en particulier les postes et les communications, absorbent une part importante des flux entrants dans le pays. L'industrie manufacturière, l'informatique, le tourisme et les infrastructures affichent les taux de croissance les plus élevés. La concurrence croissante entre la Chine (dans le secteur de l'énergie) et l'Inde (dans les télécommunications) prend forme et profite actuellement à l'économie sri-lankaise. Les principaux investisseurs du pays sont la Chine (16%), les Pays-Bas (13%), l'Inde (13%), Singapour (8%) et la Malaisie (7% - données de la Banque centrale du Sri Lanka). La Chine a investi des sommes toujours plus importantes dans le pays, notamment via l'Exim Bank of China. Les projets actuels atteindront 6 milliards de USD et comprennent la création d'une zone franche, un projet de centre de manutention des navires et la construction d'un aéroport. De plus, en 2019, le Board of Investment of Sri Lanka a annoncé qu'une coentreprise étrangère avait engagé 3,85 milliards de USD dans une nouvelle raffinerie de pétrole, marquant ainsi le plus grand investissement étranger de l'histoire du pays. La raffinerie devrait produire 200 000 barils par jour et être opérationnelle d'ici quatre ans. Début 2021, le plus grand opérateur portuaire privé indien Adani Ports a obtenu une lettre d'intention des autorités sri-lankaises pour construire et exploiter le terminal à conteneurs ouest du port de Colombo pendant 35 ans, le coût du projet étant estimé à environ 750 millions de USD.

Parmi les raisons d'investir au Sri Lanka, il y a les mesures prises par le gouvernement pour attirer les IDE (création de zones franches, réduction des subventions alimentaires et autres biens de consommation), la situation géographique stratégique du pays à proximité de deux régions à forte croissance (Inde et Asie du Sud-Est) et son potentiel touristique (qui n’est pas encore pleinement développé). Cependant, Sri Lanka doit remédier aux pénuries de transport, qui ont vu un développement inéquitable dans certaines régions, des problèmes croissants de congestion et de sécurité pour les femmes. Différents domaines sont confrontés à des lacunes en matière de transport routier, aérien et maritime, tandis que l'infrastructure ferroviaire est obsolète et limitée, en particulier pour le transport de marchandises. De plus, les investissements dans plusieurs secteurs de l'économie restent limités et les entreprises publiques faussent l'économie. De plus, l'incertitude politique peut miner l'investissement et la confiance globale des investisseurs. Le Sri Lanka a été classé 99e sur 190 pays dans le rapport Doing Business 2020 de la Banque mondiale, gagnant une place par rapport à l'année précédente.

 

Comparaison internationale de la protection des investisseurs

  Sri Lanka Asie du sud Etats-Unis Allemagne
Index de transparence des transactions* 8,0 5,8 7,0 5,0
Index de responsabilité des managers** 5,0 5,0 9,0 5,0
Index de pouvoir des actionnaires*** 7,0 7,4 9,0 5,0

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Note: *Plus l'index est grand, plus les transactions sont transparentes. **Plus l'index est grand, plus les managers sont personnellement responsables. *** Plus l'index est grand, plus les actionnaires ont le pouvoir de défendre leur droit.

 
Investissement Direct Etranger 201820192020
Flux d'IDE entrants (millions USD) 1.614758434
Stocks d'IDE (millions USD) 12.575,213.058,112.777,9
Nombre d'investissements greenfield* 41,020,015,0
Value of Greenfield Investments (million USD) 2.45924.9151.102

Source : CNUCED - Dernières données disponibles

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

 

Retour vers le haut

Les taux d'imposition

Taxe sur la valeur ajoutée (TVA)
8% (taux standard).
Les exportations et les services de transport international sont détaxés.
Impôt sur les sociétés
Le taux normal est de 28%.
Les entreprises manufacturières sont imposées à 18%. Les petites et moyennes entreprises sont imposées à 14%, à l’instar des entreprises agricoles et de la plupart des entreprises exportatrices.
Pour consulter la liste des taux d’imposition au Sri Lanka par catégorie de sociétés, visitez le site de l’IRD.
Les retenues à la source
Dividendes : 14 % (résidents)/0 (non-résidents), Intérêts : 5 %, Redevances : 14 %.
Les accords bilatéraux
Le Sri Lanka et la France sont liés par une convention de non - double imposition qui a été signée le 17 septembre 1981, et ratifiée le 18 novembre 1982.

Téléchargez la convention (en français).

Les contributions sociales payées par l'employeur
Caisse de prévoyance des employés (EPF) : 12%
Fonds en fiducie des employés : 3%
Les autres ressources utiles
Ministère de la fiscalité
Consultez le site Doing Business, pour connaître le montant des impôts et des cotisations obligatoires.
 
 

Les taxes sur le revenu des personnes

Impôt sur le revenu des personnes physiques Taux progressifs de 0% à 18%
De 1 à 3 000 000 LKR 0%
3 000 000 LKR suivants 12%
Au-dessus de 6 000 000 18%
 
 

Comparaison internationale de la fiscalité des entreprises

  Sri Lanka Asie du sud Etats-Unis Allemagne
Nombre de paiements de taxes par an 36,0 26,7 10,6 9,0
Temps requis pour les formalités administratives en heures 129,0 273,5 175,0 218,0
Montant total des taxes en % des profits 55,2 43,9 36,6 48,8

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Retour vers le haut

Les opportunités d'investissement

Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
Tenders Info, Appels d'offres dans le monde
DgMarket, Appels d'offres dans le monde
Créer une entreprise
Consultez le site Doing Business, pour connaître les procédures de création d'une entreprise au Sri Lanka.
Les ressources utiles
Agence des investissements du Sri Lanka (BOI)
Contactez la mission économique.
Ambassade de France au Sri Lanka
Ambassade du Sri Lanka en France
Portail commercial de l'Asie
Portail commercial des pays de la SAARC
 

Les procédures de création d'entreprise

Créer une entreprise Sri Lanka South Asia
Procédures (nombre) 7,00 7,12
Temps (jours) 8,00 14,56

Source : Doing Business.

 
 
 

Retour vers le haut

 

Plus d'informations sur la page "Investing in Sri Lanka" de Globaltrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022