drapeau Soudan du sud Soudan du sud : Investir

Les IDE en chiffres

Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, les entrées d'IDE au Soudan du Sud sont passées de -232 millions de USD en 2019 à 18 millions de USD en 2020, malgré la crise économique et sanitaire mondiale. Les stocks d'IDE dans le pays ne sont pas mentionnés dans le rapport de la CNUCED. En 2021, les flux mondiaux d'IDE ont fortement rebondi, mais les flux d'IDE vers les pays africains (hors Afrique du Sud) n'ont augmenté que modérément (UNCTAD' Investment Trends Monitor). Le pays a reçu plus de 4 milliards de dollars d'aide étrangère depuis 2005, principalement du Royaume-Uni, des États-Unis, de la Norvège et des Pays-Bas. Les IDE ont été orientés vers le bois, les mines, le pétrole, la finance et le café. L'Inde et la Chine sont parmi les investisseurs les plus importants au Soudan du Sud. L'Ouganda et le Kenya sont également présents dans le secteur bancaire. Malgré l'Accord de paix, les investissements n'ont jusqu'à présent pas répondu aux attentes de croissance des IDE.

Le Soudan du Sud souffre d'un climat des affaires très défavorable. La guerre civile a freiné les investissements. Les principaux facteurs qui entravent les flux d'IDE sont les menaces extérieures à la paix, à la sécurité et à la stabilité, la faiblesse des capacités institutionnelles et humaines, la forte dépendance au secteur pétrolier et la vétusté des infrastructures (BAD). Le Soudan du Sud se classe dernier (180e) dans l'indice de perception de la corruption 2021 de Transparency International. Le pays se classe également 185e sur 190 économies dans le classement Doing Business publié par la Banque mondiale, et est l'un des pays les moins bien classés pour le commerce transfrontalier, un problème majeur pour les investisseurs dans un pays pauvre et enclavé. La création d'institutions ainsi que la mise en place de régimes fiscaux attractifs ont été parmi les premières mesures prises par le gouvernement pour promouvoir l'investissement étranger. Le Forum des affaires du Sud-Soudan (SSBF) a été créé pour faciliter le dialogue entre les secteurs public et privé. En théorie, les investisseurs étrangers pourraient contrôler une entreprise dans tous les secteurs, mais les autorités se sont réservé le droit de réglementer un investissement dans chaque secteur. Le pays est riche en ressources naturelles (pétrole, fer, diamant, cuivre, nickel, marbre et or) et possède des sites hydroélectriques potentiels. Un accord de paix a été signé en septembre 2018, qui devrait ramener une paix durable. Divers investisseurs étrangers sont présents dans le pays : les compagnies pétrolières et gazières russes Zarubezhneft, Gazprom Neft et Rosneft, la Société nationale chinoise du pétrole, la Société indienne du pétrole et du gaz naturel, la Petronas basée en Malaisie, le groupe nigérian Oranto Petroleum and Sahara, Ascom de Moldavie et le Strategic Fuel Fund (SFF) soutenu par l'État sud-africain. Nespresso de Nestlé investit dans les plantations déchirées par la guerre du Soudan du Sud depuis 2014, le café étant la première exportation non pétrolière depuis de nombreuses décennies. Le Soudan du Sud a récemment lancé son tout premier cycle de licences pour stimuler le secteur pétrolier.

 

Comparaison internationale de la protection des investisseurs

  Soudan du sud Afrique sub saharienne Etats-Unis Allemagne
Index de transparence des transactions* 2,0 5,5 7,0 5,0
Index de responsabilité des managers** 1,0 3,5 9,0 5,0
Index de pouvoir des actionnaires*** 5,0 5,5 9,0 5,0

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Note: *Plus l'index est grand, plus les transactions sont transparentes. **Plus l'index est grand, plus les managers sont personnellement responsables. *** Plus l'index est grand, plus les actionnaires ont le pouvoir de défendre leur droit.

 
Investissement Direct Etranger 201920202021
Flux d'IDE entrants (millions USD) -2321868
Nombre d'investissements greenfield* 0,00,01,0
Value of Greenfield Investments (million USD) 008

Source : CNUCED - Dernières données disponibles

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

 

Retour vers le haut

Les taux d'imposition

Taxe sur les ventes
18% (taux normal).
Impôt sur les sociétés
Taux progressifs en fonction de la taille de l'entreprise
Les retenues à la source
Dividendes : 10%, Intérêts : 10%, Redevances : 10%.
Les accords bilatéraux
Le Soudan du sud et la France ne sont pas liés par une convention de non - double imposition.
Les contributions sociales payées par l'employeur
17%
Les autres ressources utiles
Ministère des finances et du budget
site de Doing Business
 
 

Les taxes sur le revenu des personnes

Impôt sur le revenu des personnes physiques Taux progressifs de 0% à 15%
De 0 à 2 000 SSP 0%
De 2 001 à 5 000 SSP 5%
De 5 001 à 10 000 SSP 10%
de 10 001 à 15 000 SSP 15%
Au dessu de 15 000 SSP 20%
 
 

Retour vers le haut

Les opportunités d'investissement

Les ressources utiles
Autorité pour les investissements au Soudan du sud (en anglais)
Opportunités d'investissement au Soudan du sud (en anglais)
Portail commercial de l'Afrique
 

Les procédures de création d'entreprise

Créer une entreprise Soudan du sud Sub-Saharan Africa
Procédures (nombre) 12,00 7,51
Temps (jours) 13,00 21,30

Source : Doing Business.

 
 
 

Retour vers le haut

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Octobre 2022

L'agence est le bras armé de la Région en termes de développement économique, d'innovation et de soutien à l'emploi. A ce titre, AD'OCC déploie les dispositifs de financement définis par la Région pour ancrer durablement l'emploi sur le territoire.

Contact Sites Pérols
  • 3840 avenue Georges Frêche 34477 Pérols
  • Tél : 04 99 64 29 29
Contact Site Toulouse
  • 55 Avenue Louis Breguet – La Cité CS 84008 – 31028 Toulouse Cedex 4
  • Tél : 05 61 12 57 12

Réseaux