Accueil Contexte politico-économique

drapeau Roumanie Roumanie : Contexte politico-économique

Dans cette page : Les indicateurs économiques | Les chiffres du commerce international | Les sources d'information économique générale | Le contexte politique | Réponse du pays au COVID-19

 

Les indicateurs économiques

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

En raison de la crise financière de 2009, la Roumanie a subi un ralentissement économique, en particulier dans le secteur automobile, qui est soumis à la demande étrangère. Des difficultés financières ont poussé le pays à solliciter l'aide financière du FMI, de la Commission européenne et de la Banque mondiale. Plus récemment, l'économie roumaine a été l'une des plus dynamiques de l'UE ; néanmoins, la crise mondiale provoquée par la pandémie de COVID-19 a provoqué une baisse du PIB en 2020, dont le pays s'est rapidement remis en 2021. En 2022, le pays a poursuivi sa trajectoire de croissance, avec une augmentation du PIB estimée à 4,5 % grâce à forte formation brute de capital fixe et consommation privée (Commission européenne). Pour 2023, l'effet négatif d'une inflation toujours élevée, de conditions de financement serrées et d'une performance plus faible des économies partenaires devrait faire baisser la croissance du PIB réel de la Roumanie à 2,5 % (3,1 % selon le FMI), les investissements devant rester solides, soutenus par la facilité pour la reprise et la résilience et d'autres fonds de l'UE. À mesure que les conditions internes et externes s'améliorent, l'économie devrait croître de 3 % en 2024.


En ce qui concerne les finances publiques, le pays a connu une tendance expansionniste ces dernières années, avec un déficit public supérieur à 4 % en moyenne, largement tiré par la hausse des retraites. Cette tendance a été renforcée par l'impact de la crise du COVID-19 et des mesures prises pour atténuer l'impact des prix élevés de l'énergie, entraînant un déficit budgétaire estimé à 5,8 % du PIB en 2022. Comme les régimes de soutien à l'énergie (y compris les plafonds l'électricité et le gaz aux ménages et dans une moindre mesure aux entreprises) seront financés par des impôts exceptionnels, l'impact sur le budget devrait être limité en 2023, le FMI projetant un déficit à 4,7 % du PIB. À 49,7 % en 2022, le ratio de la dette au PIB devrait suivre une tendance à la hausse sur l'horizon de prévision, à 51,7 % cette année et 51,9 % en 2024 (FMI). L'inflation moyenne sur 12 mois s'est établie à 12 % en 2022 (Commission européenne) en raison des prix élevés de l'énergie et des denrées alimentaires et de l'effet d'entraînement sur d'autres composantes. L'inflation IPCH est projetée à 9,7 % pour 2023 avant de ralentir à 5,5 % en 2024 en raison de l'extension du plafond des prix de l'énergie, de la baisse des prix des matières premières et de l'effet de base.

Une population vieillissante, l'émigration de main-d'œuvre qualifiée, une évasion fiscale importante, des soins de santé insuffisants et un assouplissement agressif du paquet fiscal peuvent compromettre la croissance à long terme et la stabilité économique de la Roumanie et sont les principales vulnérabilités de l'économie. Malgré un taux de chômage relativement faible (à 5,5 % en 2022), la Roumanie reste l'un des pays les plus pauvres d'Europe, avec 34,4 % de la population menacée de pauvreté ou d'exclusion sociale (le taux le plus élevé de l'UE - données d'Eurostat) . Le FMI a estimé le PIB par habitant (PPA) du pays à 38 097 USD en 2022, toujours 29,4 % en dessous de la moyenne de l'UE.

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 301,27350,41382,93408,35436,36
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 4,72,23,83,83,8
PIB par habitant (USD) 15.82118.41320.21421.68423.316
Solde des finances publiques (en % du PIB) -5,9-5,9-5,9-5,8-5,6
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 50,551,052,755,257,1
Taux d'inflation (%) n/a10,75,83,63,6
Taux de chômage (% de la population active) 5,65,65,45,35,2
Balance des transactions courantes (milliards USD) -28,13-25,55-27,24-28,56-28,77
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -9,3-7,3-7,1-7,0-6,6

Source : FMI - World Economic Outlook Database , Latest available data

Note : (e) Donnée estimée

Les principaux secteurs économiques

La Roumanie compte une population active de 8,38 millions de personnes sur 19,1 millions d'habitants, bien que ce nombre ait diminué au cours de la dernière décennie en raison de la migration massive de travailleurs roumains vers les pays d'Europe occidentale. L'agriculture représente environ 4,3 % du PIB de la Roumanie et emploie 21 % de la population active du pays (Banque mondiale, dernières données disponibles). Les principales ressources et productions agricoles de la Roumanie sont les céréales, les betteraves sucrières et les pommes de terre. Cependant, la production reste très faible par rapport à la capacité potentielle du pays (plus d'un tiers des terres sont arables). Environ 25% du pays est couvert de forêts (en particulier autour de la Transylvanie) et l'industrie forestière se développe très rapidement. La Roumanie a une dépendance énergétique limitée grâce aux réserves de charbon, de pétrole, de gaz et d'uranium. Selon les données d'Eurostat, la Roumanie est le septième producteur agricole de l'Union européenne. Le chiffre d'affaires des entreprises agricoles roumaines était estimé à 58 milliards RON en 2022, un niveau record dû aux pressions inflationnistes et aux subventions accordées par les autorités, qui ont contrebalancé une baisse marquée de la production agricole (KeysFin).

Le secteur industriel contribue à 27,8% du PIB du pays et emploie 30% de la population active. Grâce à une main-d'œuvre bon marché, son industrie est diversifiée et compétitive. Historiquement, les entreprises manufacturières et le secteur industriel représentent l'épine dorsale de l'économie roumaine. Pour cette raison, les investisseurs directs étrangers interviennent dans l'industrie lourde (métallurgie, sidérurgie), la fabrication de pièces automobiles, le bâtiment et la construction, le raffinage du pétrole et le textile. Selon les chiffres de la Banque mondiale, le secteur manufacturier contribue à lui seul à 16% du PIB. Les données de l'office national des statistiques montrent que la production industrielle de la Roumanie a chuté de 1,8 % en glissement annuel non ajusté en 2022 en raison de la baisse de la production et de la fourniture d'électricité, d'énergie thermique, de gaz, de vapeur et de climatisation (-9,4 %), de l'industrie minière (-2,8%) et industrie de transformation (-0,4%).

L'économie roumaine est principalement centrée sur le secteur des services, qui représente 58,2 % du PIB et emploie environ 49 % de la main-d'œuvre nationale. Le tourisme, en particulier, a connu un essor ces dernières années, atteignant un record historique de 13,26 millions en 2019 (entre tourisme national et étranger). Le secteur a montré des signes positifs de reprise au cours des dix premiers mois de 2022 lorsque le nombre total de touristes a atteint 9,6 millions (dont 13,7 % d'étrangers – données INSEE). Le secteur technologique a également connu une croissance constante ces dernières années, en raison de l'émergence d'une main-d'œuvre hautement qualifiée dont le coût est inférieur à la moyenne européenne. Le secteur roumain des TIC représente environ 6,2 % du PIB (Association roumaine de l'industrie du logiciel). Le secteur bancaire roumain comprend 34 établissements de crédit : trois banques à capital entièrement ou majoritairement détenu par l'État roumain, quatre établissements de crédit à capital majoritairement national et privé, 19 banques à capital majoritairement étranger et huit succursales de banques étrangères. Environ 68,2% des actifs du secteur bancaire roumain sont détenus par des institutions à capitaux étrangers (Fédération bancaire européenne).

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 18,6 30,4 51,0
Valeur ajoutée (en % du PIB) 4,5 28,8 57,5
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) -11,6 0,5 7,7

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Retrouvez plus d’information sur votre secteur d'activité sur notre service Etudes de marché.

 
 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Nouveau Leu roumain (RON) - Taux de change annuel moyen pour 1 EUR 4,324,584,654,724,85

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
 

Retrouvez tous les taux de change au jour le jour sur notre service Convertisseur de devises.

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
69,5/100
Rang mondial :
43
Rang régional :
26

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 

Classement de l'environnement des affaires

Définition :

Le classement de l'environnement des affaires mesure la qualité ou l'attractivité de l'environnement des affaires dans les 82 pays couverts par les prévisions de The Economist. Cet indicateur est défini par l'analyse de 10 critères : l'environnement politique, l'environnement macro-économique, les opportunités d'affaires, les politiques à l'égard de la libre entreprise et de la concurrence, les politiques à l'égard de l'investissement étranger, le commerce extérieur et le contrôle des changes, les taux d'imposition, le financement des projets, le marché du travail et la qualité des infrastructures.

Note :
6.61/10
Rang mondial :
37/82

Source : The Economist Intelligence Unit - Business Environment Rankings 2020-2024

 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Retour vers le haut

Les chiffres du commerce international

La Roumanie est ouverte au commerce extérieur, qui représente 87% de son PIB (Banque mondiale, dernières données disponibles). Le pays exporte principalement des machines et appareils mécaniques, du matériel électrique, des enregistreurs et reproducteurs de son et d'image (26,3%) ; véhicules et matériel de transport associé (15,5%); métaux communs et ouvrages en métaux communs (10,1%); et produits minéraux (7,6%). Les importations sont dominées par les machines (24,2%); produits minéraux (12,6%); produits chimiques (11%); et métaux de base (10,9 % - données INSEE 2022).

L'Union européenne est le principal partenaire commercial, représentant 72,6 % des exportations totales et 70,7 % des importations au cours des onze premiers mois de 2022. Les principaux pays exportateurs étaient l'Allemagne (20 %), l'Italie (10,1 %), la Hongrie (7,3 %), et la France (6 %). Les importations suivent une trajectoire similaire, l'Allemagne (17,8 %) étant la principale destination des exportations roumaines, suivie de l'Italie (8,2 %), de la Bulgarie (6,8 %), de la Hongrie (6,5 %), de la Pologne et de la Chine (5,9 % chacune - données INSEE ).

Les chiffres du commerce extérieur de la Roumanie pour 2021 publiés par l'OMC montrent que les exportations de marchandises se sont élevées à 87,3 milliards USD (+23,5% en glissement annuel), tandis que les importations ont augmenté à un rythme plus rapide (+26,1%), pour atteindre 116,2 milliards USD. En revanche, le pays est un exportateur net de services commerciaux, avec des exportations totalisant 33 milliards USD contre 21,7 milliards USD d'importations (+22% et +33,3%, respectivement). Dans l'ensemble, la Roumanie a une balance commerciale structurellement négative, qui s'est creusée ces dernières années : pour 2021, elle s'élevait à environ 5,7 % du PIB du pays (contre 4,3 % un an plus tôt - Banque mondiale). Selon les chiffres de l'INSEE, sur les onze premiers mois de 2022, les exportations de biens ont totalisé 85,2 milliards EUR (+25% en glissement annuel) contre 116,2 milliards EUR d'importations (+29,9 en glissement annuel).

 
Indicateurs du commerce extérieur 20182019202020212022
Importations de biens (millions USD) 97.74796.54492.132116.203132.491
Exportations de biens (millions USD) 79.66076.87170.71887.38896.707
Importations de services (millions USD) 18.22020.61416.32421.85125.548
Exportations de services (millions USD) 28.09130.30227.09232.99838.918
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) 8,68,6-5,214,99,2
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) 5,35,4-9,512,68,6
Importations de biens et services (en % du PIB) 44,944,341,246,349,4
Exportations des biens et services (en % du PIB) 41,540,236,940,642,5
Balance commerciale (hors services) (millions USD) -18.019-19.960-21.676-27.291-33.923
Balance commerciale (services inclus) (millions USD) -8.157-10.282-10.875-16.177-20.618
Commerce extérieur (en % du PIB) 86,584,578,187,092,0

Source : OMC - Organisation Mondiale du Commerce ; Banque Mondiale , dernières données disponibles

 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2022
Allemagne 19,8%
Italie 10,1%
Hongrie 7,3%
France 6,0%
Bulgarie 3,9%
Voir plus de pays 52,9%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2022
Allemagne 17,8%
Italie 8,2%
Bulgarie 7,1%
Hongrie 6,5%
Pologne 5,9%
Voir plus de pays 54,5%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 
 

Principaux produits échangés

96,8 Mds USD de produits exportés en 2022
Parties et accessoires de tracteurs, véhicules...Parties et accessoires de tracteurs, véhicules pour le transport de >= 10 personnes, chauffeur inclus, voitures de tourisme, véhicules pour le transport de marchandises et véhicules à usages spéciaux du n° 8701 à 8705, n.d.a 6,9%
Voitures de tourisme et autres véhicules...Voitures de tourisme et autres véhicules automobiles principalement conçus pour le transport de personnes (autres que les véhicules pour le transport de >= 10 personnes, chauffeur compris, du n° 8702); voitures du type 'break' et voitures de course 6,4%
Fils, câbles isolés, y.c. les câbles coaxiaux, à...Fils, câbles isolés, y.c. les câbles coaxiaux, à usages électriques, et autres conducteurs isolés pour l'électricité, même laqués ou oxydés anodiquement, munis ou non de pièces de connexion; câbles de fibres optiques, constitués de fibres gainées individuellement, même comportant des conducteurs électriques ou munis de pièces de connexion 4,3%
Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux ...Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux (autres que les huiles brutes); préparations n.d.a. contenant en poids >= 70% d'huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux et dont ces huiles constituent l'élément de base; déchets d'huiles contenant principalement des huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux 3,8%
Tableaux, panneaux, consoles, pupitres, armoires...Tableaux, panneaux, consoles, pupitres, armoires et autres supports comportant plusieurs appareils du n° 8535 ou 8536, pour la commande ou la distribution électrique, y.c. ceux incorporant des instruments ou appareils du chapitre 90 ainsi que les armoires de commande numérique (autres que les appareils de commutation pour la téléphonie et la télégraphie par fil et les visiophones) 3,3%
Voir plus de produits 75,3%
132,7 Mds USD de produits importés en 2022
Huiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineuxHuiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineux 4,4%
Parties et accessoires de tracteurs, véhicules...Parties et accessoires de tracteurs, véhicules pour le transport de >= 10 personnes, chauffeur inclus, voitures de tourisme, véhicules pour le transport de marchandises et véhicules à usages spéciaux du n° 8701 à 8705, n.d.a 3,5%
Gaz de pétrole et autres hydrocarbures gazeuxGaz de pétrole et autres hydrocarbures gazeux 2,7%
Médicaments (à l'excl. des produits du n° 3002,...Médicaments (à l'excl. des produits du n° 3002, 3005 ou 3006) constitués par des produits mélangés ou non-mélangés, préparés à des fins thérapeutiques ou prophylactiques, présentés sous forme de doses [y.c. ceux destinés à être administrés par voie percutanée] ou conditionnés pour la vente au détail 2,7%
Voitures de tourisme et autres véhicules...Voitures de tourisme et autres véhicules automobiles principalement conçus pour le transport de personnes (autres que les véhicules pour le transport de >= 10 personnes, chauffeur compris, du n° 8702); voitures du type 'break' et voitures de course 2,6%
Voir plus de produits 84,0%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 
 

Pour aller plus loin, consultez notre service Flux Import-Export.

 
 

Principaux services échangés

35,2 Mds USD de services exportés en 2022
30,24%
27,86%
23,51%
13,71%
2,48%
1,04%
0,57%
0,27%
0,21%
0,12%
24,9 Mds USD de services importés en 2022
31,40%
25,30%
19,45%
15,86%
3,84%
2,33%
0,95%
0,33%
0,30%
0,24%

Source : Département des statistiques des Nations Unies, dernières données disponibles

Return to top

Les sources d'information économique générale

Les ministères
Ministère de l'Economie, du Commerce et du Tourisme
L'office de statistique
Institut National de Statistiques de Roumanie
La banque centrale
Banque Nationale de Roumanie
Les places boursières
Bourse de Bucarest
Les moteurs de recherche
Google
Romanian Voice
Les portails économiques
Portal Info

Retour vers le haut

Le contexte politique

Chefs de gouvernement
Président: Klaus Iohannis (depuis le 21 décembre 2014 ; réélu à l'élection présidentielle de 2019)
Premier ministre: Nicolae CIUCA (depuis le 25 novembre 2021)
Les prochaines élections
Présidentielle: novembre 2024
Chambre des députés et Sénat: 2024
Les principaux partis politiques
Les principaux partis politiques du pays sont :

- Le Parti national Libéral (PNL) : centre droit, à la tête de l'actuelle alliance gouvernementale
- Le Parti Social-Démocrate (PSD) : centre gauche
- L'Union Démocrate Magyare de Roumanie (UDMR) : défend les intérêts de la minorité hongroise, conservatisme libéral.

- Alliance pour l'unité des Roumains (AUR) : droite, conservatrice, nationaliste
- L'Alliance des libéraux et démocrates (ALDE) : centre droit
- L'Union sauvez la Roumanie (USB) : syncrétisme, libéral
- Le Parti Mouvement populaire (PMP) : centre droit

La nature de l'Etat
République parlementaire.
Le pouvoir exécutif
Le président est le chef de l'État et il est élu au suffrage universel pour cinq ans. Il est aussi le commandant en chef de l'armée et veille au respect de la Constitution. Selon la Constitution roumaine, le président agit en tant que médiateur entre les différents centres du pouvoir au sein de l'État. Le Premier ministre est nommé par le président (il s'agit en général du leader du parti majoritaire), pour un mandat de quatre ans. Le Premier ministre est le chef du gouvernement et il détient le pouvoir exécutif, ce qui comprend l'exécution de la loi et la direction des affaires courantes du pays. Le Conseil des Ministres est nommé par le Premier ministre.
Le pouvoir législatif
Le pouvoir législatif en Roumanie est bicaméral. Le parlement est constitué du: Sénat (chambre haute), qui compte 136 membres et de la Chambre des Députés (chambre basse), comptant 330 sièges. Les membres des deux chambres sont élus au suffrage universel direct, sur la base d'une représentation proportionnelle pour un mandat de quatre ans. La branche de l'exécutif du gouvernement est directement ou indirectement dépendante du soutien du parlement, souvent exprimé par un vote de confiance. Le Premier ministre n'a pas le pouvoir de dissoudre le parlement directement, mais le président le peut, après consultation avec les différents partis représentés au parlement. Le peuple roumain a des droits politiques considérables.
 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
48/180
 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Libre
Liberté politique :
2/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Retour vers le haut

Réponse du pays au COVID-19

Restrictions de voyage
Regularly updated travel information for all countries with regards to Covid-19 related entry regulations, flight bans, test and vaccines requirements is available on TravelDoc Infopage.
To find information about the current travel regulations, including health requirements, it is also advised to consult Travel Regulations Map provided and updated on a daily basis by IATA.
Restrictions import & export
A general overview of trade restrictions which were adopted by different countries during the COVID-19 pandemic is available on the International Trade Centre's COVID-19 Temporary Trade Measures webpage.
Plan de relance économique
The summary of the EU’s economic response to the COVID-19 pandemic is available on the website of the European Council.
For the general overview of the key economic policy responses to the COVID-19 outbreak (fiscal, monetary and macroeconomic) in Romania, please consult the country's dedicated section in the IMF’s Policy Tracker platform.
Plan de soutien aux entreprises
For an evaluation of impact of the Covid pandemic on SMEs and an inventory of country responses to foster SME resilience, refer to the OECD's SME Covid-19 Policy Responses document.
You can also consult the World Bank's Map of SME-Support Measures in Response to COVID-19.

 

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Novembre 2023

L'agence est le bras armé de la Région en termes de développement économique, d'innovation et de soutien à l'emploi. A ce titre, AD'OCC déploie les dispositifs de financement définis par la Région pour ancrer durablement l'emploi sur le territoire.

Contact Sites Pérols
  • 3840 avenue Georges Frêche 34477 Pérols
  • Tél : 04 99 64 29 29
Contact Site Toulouse
  • 55 Avenue Louis Breguet – La Cité CS 84008 – 31028 Toulouse Cedex 4
  • Tél : 05 61 12 57 12

Réseaux