Accueil La consommation de vin

drapeau Portugal Portugal : La consommation de vin

Consommation | Habitudes et spécificités de consommation | Principales zones de consommation

 

Consommation

 

La consommation de vin au Portugal a atteint 460 millions de litres en 2020, soit une baisse de 0,6% sur 2019 et de 2,1% sur 2016. Ce volume représente 51,9 litres par an et par habitant, l'une des plus importante au monde. En 2020, le pays était le 11ème consommateur mondial de vin (et le 6ème en Europe), représentant 1,96% de la consommation totale de vin dans le monde (Organisation internationale de la vigne et du vin, OIV, 2021).

D'une manière générale, les portugais sont des gros consommateurs d'alcool : 10,4 litres équivalent d'alcool pur ont été consommés en 2019 (OCDE, 2021), ce qui place le pays au 12è
me rang européen (EU 28). Cette consommation d'alcool se fait principalement par le biais du vin, qui représente toujours près de 60% du volume total d'alcool consommé. La consommation de vin et de spiritueux est stagnante ces dernières années, en raison, notamment, des campagnes de pénalisation de la consommation d’alcool, principalement destinées aux automobilistes.

Il faut noter que la majorité des vins étrangers consommés au Portugal proviennent d´Espagne, pays qui détenait en 2019 plus de 95% de parts de marché en volume (Comtrade, 2020).

 
Evolution de la consommation 201820192020
Consommation totale de vin (milliers d'hectolitres) 5.500,05.000,04.600,0
Consommation de vin par habitant (en litres) 53,449,051,9
Part de la consommation de vin dans la consommation mondiale (en %) 2,22,12,0

Source : Business France 2021, OIV Statistical Report 2021 ; OIV Statistical Report 2021, Worldometers 2021

Retour vers le haut

 

Habitudes et spécificités de consommation

 
Le profil du consommateur
Avec une consommation moyenne de 49,00 litres par personne et par an, contre 51,1 litres en 2017, les Portugais sont devenus les plus grands consommateurs de vin au monde, un classement jusqu'ici dominé, ces dernières années, par les Américains ou les Français (Organisation internationale de la vigne et du Vin, OIV, 2020).

Le consommateur privilégie des produits plus naturels et est prêt à payer plus pour satisfaire ses nouvelles exigences et sa recherche de nouveaux produits. Il est également plus attentif aux attributs des produits, s’informant sur l’origine et la composition (Business France, 2021).

Le consommateur de vin type au Portugal reste un homme, bien que les femmes consomment de plus en plus de vin dans ce pays. Pour les Portugais, consommer du vin étranger est associé à une bonne image sociale. Mais c'est une boisson alcoolisée qui est traditionnelle et traverse toutes les catégories sociales. Le consommateur a de bonnes connaissances en matière de vin et privilégie le vin portugais qui est historiquement majoritairement représenté dans la consommation nationale. Pourtant, de nombreuses offres « premium » ont récemment fait leur arrivée sur le marché portugais, misant sur le vin de milieu et de haut de gamme.

La consommation est régulière et se fait au quotidien, au domicile et pendant les repas.

Le consommateur portugais connait encore peu les vins français et les écoles de sommeliers ne présentent que certaines régions Les associations du secteur et les écoles sont à la recherche de nouveaux vins et nouvelles régions à faire découvrir L’arrivée de nombreux étrangers résidents au Portugal contribue à cette envie de produits étrangers et de formations pour les restaurants (Business France, 2021).

Le moment et le lieu de consommation
Au Portugal, le vin reste traditionnellement une boisson très consommé lors du déjeuner, ce repas étant aussi important que le dîner, notamment dans les milieux ruraux et les villes de provinces. Dans la capitale et les autres grands centres urbains du pays, la consommation est plus orientée sur les dîners au domicile, les soirées entre amis et les sorties. Par ailleurs, la consommation de vin est également croissante dans les hôtels et les restaurants. Les bars à vin sont de plus en plus présents dans le paysage de la CHR, comme dans la capitale Lisbonne. Ils sont autant de vitrines et de points de vente à ne pas négliger. Les ventes sur le segment HORECA, qui représentait 18% des parts de marché en 2019 (Business France, 2020) était en légère baisse en volume mais en hausse en valeur ce qui correspond à l’augmentation du prix moyen par litre vendu.

Toutefois, la pandémie de COVID 19 et les mesures qui ont été prises par les États pour y faire face et limiter les déplacements ont eu un impact sur les modes et les lieux de consommation d’alcool, passant des bars et restaurants au domicile (OCDE, 2021). L’acte d’achat lui-même ainsi que les volumes consommés ont également évolué. L’augmentation des actes de consommation à domicile impliquant un recul de ceux hors domiciles est global. Il est une caractéristique de ce pays.

Les préférences du consommateur
Les Portugais préfèrent les vins rouges (comme l'année précédente près de 59% des vins consommés en 2020) aux vins blancs (35%) et se tournent majoritairement vers des vins locaux. Les vins tranquilles sont les plus consommés et enregistrent une croissance à la hausse depuis plusieurs années. Le vin rosé aura représenté 6% des vins consommés en 2020. Le pays était également le 7ème exportateur mondial de vin rosé en valeur (CIVP/FranceAgriMer - Abso Conseil, 2020). Les AOP nationales ont encore eu, en 2020, une place prépondérante dans la consommation, en particulier les vins rouges.

Concernant les vins de table, l'offre de vins de table espagnols, en l'absence d'une offre significative de pays tiers, aura continuée d'exercer une forte pression sur le marché avec au total plus de 75% des importations en valeur, pour plus de 95% en volume (Comtrade, 2020). De nombreuses offres « premium » ont fait leur arrivée sur le marché portugais depuis 2017, misant sur le vin de milieu et de haut de gamme. Le vin pétillant connaît aussi un franc succès et les producteurs nationaux l'incluent de plus en plus souvent dans leur portefeuille pour répondre aux attentes des consommateurs portugais. Ils utilisent surtout des variétés de raisin qui donnent une note fruitée et un arôme agréable aux vins, ce qui correspond aux goûts des consommateurs jeunes et urbains qui sont à la recherche de boissons au goût sucré. Le consommateur privilégie des produits plus naturels et est prêt à payer plus pour satisfaire ses nouvelles exigences et sa recherche de nouveaux produits Il est également plus attentif aux attributs des produits, s’informant sur l’origine et la composition. On constate un engouement pour les vins biodynamiques ou bio, principalement dans le food service (Business France, 2021).

Les vins espagnols conservent une large préférence chez les consommateurs portugais malgré une ouverture croissante sur les vins étrangers.

Les critères de sélection du consommateur
Les facteurs qui influencent la décision d’achat des consommateurs portugais sont :

- La région d’origine des vins, sachant que les vins étrangers (essentiellement en provenance d'Espagne) améliorent leur positionnement sur le marché, mais que les Portugais restent attachés aux marques locales de vin.
- Le prix, car le pouvoir d'achat des Portugais reste relativement faible au niveau européen.
- La marque du vin.
- Son année de production.

Le consommateur actuel attache une grande importance au rapport qualité/prix. La seule réputation d´un vin ne suffit plus à le faire acheter. Il cherche un vin de qualité qui lui procure un réel plaisir, le tout à un prix accessible, sachant que le prix d'une bouteille de vin de milieu de gamme dans ce pays est entre 2,30 et 7,00 EUR avec un prix moyen s’établissant en 2021 à 4 EUR, stable sur 2020.

La rondeur et le conditionnement du vin influencent également l’achat.

Retour vers le haut

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022