Accueil Le contexte économique

drapeau Monaco Monaco : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

Pour les dernières prévisions sur les impacts économiques causés par la pandémie de coronavirus, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19" pour les réponses économiques clés des gouvernements.

La Principauté de Monaco a connu une croissance dynamique ces dernières années. Selon Monaco Statistics, le PIB du pays pour l'année 2018 était de 6,63 milliards d'euros, contre 6,09 milliards d'euros en 2018, soit une augmentation de + 7,5% en termes réels, corrigée de l'inflation. (dernières données disponibles). La croissance a été largement tirée par l'expansion des services techniques et administratifs et de l'industrie immobilière, tandis que le secteur financier et des assurances représente à lui seul 17,8% du PIB, suivi des activités scientifiques et techniques et de l'immobilier (17% et 10%, respectivement). L'économie de la principauté a été gravement touchée par la pandémie de Covid-19. À fin de septembre 2020, le chiffre d'affaires cumulé, hors activités financières et d'assurance, s'élevait à 9,76 milliards d'euros, en baisse de 1,2 milliard d'euros (-11,5%) par rapport à 2019.

La pandémie a évidemment eu un impact sur les finances de la principauté, en raison des mesures à court terme destinées à aider à la fois les personnes (paiements CTTR) et les entreprises à surmonter la crise. En décembre 2020, le Conseil national de la Principauté de Monaco a approuvé un budget de près de 1,5 milliard d'euros pour 2021. Le gouvernement a mis en place un plan de relance de l'économie et de diversification pour équilibrer le secteur du tourisme. Cependant, cela nécessitera une injection de 75 millions d'euros de nouveaux investissements, soit un déficit de 114,5 millions d'euros en 2021. Selon le dernier bulletin économique de Monaco Statistics, le nombre de nouvelles affaires a diminué au troisième trimestre 2020. Malgré une reprise progressive à partir de mai et un retour à la normale en juillet et août, le nombre d'entreprises démarrées a chuté en septembre. La pandémie de Covid-19 a fait chuter les bénéfices de l'hôtellerie et des croisières. En outre, le marché du logement est en baisse par rapport aux niveaux d'avant la crise. Ces dernières années, le pays s'est engagé à renforcer la coopération fiscale internationale et à lutter contre l'évasion fiscale. En 2016, Monaco est devenue la 84ème juridiction à signer la Convention d'assistance administrative mutuelle en matière fiscale. Monaco s'est également engagé à se conformer aux normes de l'OCDE pour l'échange automatique d'informations. Par ailleurs, la Principauté et l'Union européenne ont signé un accord concernant l'échange automatique d'informations fiscales pour leurs ressortissants. Bruxelles a retiré Monaco de sa «liste grise» des juridictions non coopératives en octobre 2018.

Le pays a un niveau de vie très élevé et le chômage est considéré comme inexistant. En décembre 2019, il y avait 53 091 salariés dans le secteur privé de la Principauté, soit une augmentation de 1 490 salariés (+2,9%) par rapport à l'année précédente (données de l'Institut Monégasque de Statistiques et d'Etudes Economiques). Monaco a l'un des niveaux de PIB par habitant les plus élevés au monde, estimé à 75 942 euros en 2019, soit une augmentation de + 5,8% en termes réels par rapport à l'année précédente. Selon le dernier bulletin économique de Monaco Statistics, l'emploi dans le secteur privé s'est stabilisé au troisième trimestre 2020, mais les chiffres sont restés inférieurs aux niveaux de 2019 en raison de la pandémie de COVID-19.

 

 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Dollar américain (USD) - Taux de change annuel moyen pour 1 EUR 1,061,131,181,121,14

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Les principaux secteurs économiques

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Valeur ajoutée (en % du PIB) n/a 13,0 87,0
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) n/a -3,2 8,9

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Plus d'informations sur la page "Market Analyses about Monaco" de Globaltrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.

 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Libre
Liberté politique :
2/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
Sites Internet et journaux de Monaco
Monaco Business News
Site Internet officiel de Monaco
BBC Country Profile, Monaco
Les ressources utiles
Gouvernement de Monaco
Banque Centrale Européenne
 
 

Retour vers le haut

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Février 2022