drapeau Koweït Koweït : Investir

Dans cette page : Les IDE en chiffres | Pourquoi choisir d'investir au Koweït | Les procédures relatives à l'investissement étranger | Les opportunités d'investissement

 

Les IDE en chiffres

Les flux mondiaux d'investissement direct étranger (IDE) ont montré un fort rebond en 2021, en hausse de 77 % pour atteindre environ 1 650 milliards de USD, contre 929 milliards en 2020, dépassant leur niveau d'avant la COVID-19. Les flux d'IDE dans les pays en développement ont augmenté de 30 %, mais près des trois quarts de l'augmentation totale des IDE mondiaux (500 milliards de dollars) ont été enregistrés dans les économies développées, les économies en développement affichant une croissance de reprise plus modeste. Les entrées d'IDE vers l'Asie occidentale et le Moyen-Orient ont augmenté de plus de 49 % en 2021 pour atteindre 90 milliards de USD (CNUCED, janvier 2022).

Le Koweït a toujours été un pays ouvert aux investissements étrangers et s'ouvre davantage aux capitaux étrangers; cependant, les IDE sont encore sous-développés dans le pays. Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, les entrées d'IDE ont considérablement diminué, à -319 millions de USD en 2020, contre 104 millions de USD enregistrés en 2019, suite à la crise économique mondiale déclenchée par la pandémie de Covid-19. Le manque de diversité de l'économie et la chute des prix du pétrole ont provoqué une baisse des entrées. Le stock d'IDE a été estimé à 14,1 milliards de USD en 2020. L'essentiel des investissements est dirigé vers le secteur pétrolier et gazier, suivi de l'immobilier/de la construction et des services financiers. La majorité des investissements étrangers proviennent des États-Unis et de la Chine.

En tant qu'économie riche en ressources, le Koweït cherche avec diligence à déployer sa richesse pétrolière pour développer et diversifier son économie. Le pays vise à attirer plus de 200 milliards de dollars d'investissements directs étrangers (IDE) entre 2020 et 2035 afin de devenir un centre mondial du commerce et de la finance. Le gouvernement prend des mesures concrètes pour réaliser ses ambitions de stimuler les investissements du secteur privé dans des secteurs clés. Kuwait Vision 2035 se concentre sur l'amélioration de l'infrastructure économique du pays, comme la construction de nouveaux aéroports, de ports, de routes, de zones industrielles, de développements résidentiels, d'hôpitaux, d'un chemin de fer et d'un métro. L'initiative Northern Gateway, qui englobe les projets Five Islands ou Silk City, envisage des investissements des secteurs public et privé dans le développement d'une zone économique internationale. On ne sait pas encore dans quelle mesure la pression budgétaire accrue résultant de la COVID-19 et la baisse des prix du pétrole affecteront le plan (Département d'État américain, 2022).

Avec la baisse des recettes pétrolières, le gouvernement cherche à accroître les investissements étrangers alors qu'il envisage de diversifier son économie dépendante du pétrole et a pris un certain nombre de mesures pour atteindre cet objectif. La politique de promotion des IDE se concentre sur plusieurs secteurs qui peuvent le plus bénéficier des investissements et de l'expertise étrangers. Une loi sur les investissements étrangers, promulguée en 2013, a été mise en œuvre en 2015 et une série d'autres lois relatives aux entreprises et aux partenariats public-privé ont également été introduites. La loi autorisait la propriété étrangère à 100% dans certains secteurs et offrait également un certain nombre d'allégements fiscaux et d'autres avantages pour attirer de nouveaux investisseurs, qui en retour devaient garantir un ensemble de quotas concernant l'emploi de ressortissants koweïtiens. De nouvelles mesures ont été prises : autoriser l'ouverture du marché boursier aux non-Koweïtiens, la présence d'opérateurs étrangers dans l'industrie pétrochimique et l'entrée de banques étrangères dans le pays. Les industries couvertes par la Loi sur les IDE qui autorise une participation étrangère à 100 % comprennent : les infrastructures (eau, électricité, traitement des eaux usées et communications), l'assurance, les technologies de l'information et développement de logiciels, les hôpitaux et produits pharmaceutiques, le fret aérien, terrestre et maritime, le tourisme, les hôtels et les divertissements, les projets de logement et développement urbain et la gestion des investissements.
Le Koweït se classe relativement bas dans le dernier rapport Doing Business 2020 de la Banque mondiale par rapport aux autres pays du Golfe. Néanmoins, le pays s'est hissé à la 83e position sur 190 économies cette année, en hausse de 14 places par rapport à 2019. Cela s'explique principalement par une amélioration significative en matière de création d'entreprise ainsi que d'obtention de crédit et de permis de construire. Cependant, le pays continue de dépendre fortement du secteur pétrolier et gazier et celui-ci est sensible aux fluctuations des prix des matières premières, et le degré d'intervention de l'État dans l'économie est considéré comme trop élevé. De plus, le marché local est de taille limitée et la situation politique est fragmentée, avec des tensions entre les parties.

 
 
Investissement Direct Etranger 201920202021
Flux d'IDE entrants (millions USD) 351-142198
Stocks d'IDE (millions USD) 15.15114.60114.799
Nombre d'investissements greenfield* 261512
Value of Greenfield Investments (million USD) 695254146

Source : CNUCED - Dernières données disponibles.

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

Retour vers le haut

Pourquoi choisir d'investir au Koweït

Les points forts

Le Koweït présente plusieurs avantages pour attirer les IDE :

  • Des réserves pétrolières abondantes (le pays dispose de la 6e réserve de pétrole au monde - U.S. EIA, 2020) qui procurent au pays des revenus considérables et stables
  • Un rôle stratégique dans la sphère politique de la région (le pays est considéré comme un très bon allié des États-Unis)
  • Une population locale jeune qui dispose d’un fort revenu moyen et qui est très consommatrice
  • Une place financière bien gérée ainsi qu'un secteur bancaire solide
  • Des infrastructures de bonne qualité
  • Un environnement des affaires globalement positif : le gouvernement koweïtien, à travers sa volonté de diversifier son économie, s'est lancé dans une politique d'ouverture économique aux investissements étrangers
  • Le Koweït jouit d'un emplacement stratégique, centre commercial prospère dans la région, à proximité de trois marchés majeurs (Irak, Arabie Saoudite et Iran)
  • Une économie de marché ouverte qui permet au Koweït de bénéficier d'une libre convertibilité et d'une transférabilité totale sur le marché des changes
Les points faibles

Le Koweït présente quelques freins à son développement économique. En voici les principaux :

  • Des réformes structurelles nécessaires qui ont du mal à voir le jour à cause d’une vie politique tourmentée et faite de vives tensions entre les partis
  • Une extrême dépendance de l’économie aux performances du secteur pétrolier et en particulier aux prix du baril
  • Un fort degré d’intervention de l’État dans l’économie nationale (la fonction publique pourvoit 90% des emplois des nationaux et le budget est ponctionné à 60% par ces dépenses courantes) qui fragilise l’émancipation d’un secteur privé fort
  • La situation géographique rend le pays particulièrement vulnérable face aux tensions politiques de la région
  • Un environnement des affaires perfectible avec une législation qui restreint la liberté d'établissement des non-nationaux et qui ne protège pas suffisamment la propriété intellectuelle.
  • Forte dépendance à l'égard des travailleurs expatriés
Les mesures mises en place par le gouvernement

Afin de favoriser la diversification de son économie, le pays a mis en place le Kuwait Development Plan (KDP) (Kuwait Vision 2035 "New Kuwait") pour 2035. Ce plan vise principalement à transformer le pays en une plate-forme financière et commerciale régionale et internationale afin de rendre le Koweït plus attrayant pour les investisseurs. Un investissement conséquent dans l’infrastructure et les ressources humaines du pays et une réforme des règlements devront créer un environnement propice à l’attraction d’investisseurs étrangers et à la promotion du Koweït comme centre régional de services. En plus de chercher à impliquer davantage le secteur privé dans les projets d’infrastructures, le gouvernement envisage des dépenses annuelles de 32 milliards USD dont la moitié sera consacrée à des investissements dans des projets considérés comme hautement stratégiques :

  • Nouvelle raffinerie (16 milliards USD) et Clean Fuel Project (13 milliards USD), ce qui augmentera la capacité de raffinage et la qualité des produits raffinés dans le pays
  • Nouveau port Mubarak Al-Kabeer sur l’île de Boubyan (7,9 milliards USD), qui aidera à résoudre les problèmes actuels de trafic maritime dans le pays
  • Extension de l’aéroport international (5,8 milliards USD) et les projets des voies ferrées et de métro qui aideront à développer l’infrastructure de communication du pays.  

Retour vers le haut

Les procédures relatives à l'investissement étranger

La liberté d'établissement
La liberté d'établissement est très limitée et contrôlée. Les ressortissants étrangers ne peuvent détenir plus de 49% du capital d'une société. L'ouverture d'un bureau, d'une filiale ou la création d'une société est subordonnée à l'existence d'un agent national. Les permis sont établis à son nom.
La réglementation concernant les prises de participation
L'achat d'actions dans une holding nationale cotée à la Bourse du Koweït doit se faire au travers d'un courtier local autorisé.
Les obligations de déclaration
Il n'y a pas d'obligation spéciale de déclarer mais lorsque l'acquisition est supérieure à 5% du capital de la holding cotée, une procédure spéciale est applicable.
L'organisme auprès duquel déclarer l'investissement
Bourse koweïtienne
Demande d'autorisation spécifique
Certains secteurs comme le domaine pharmaceutiques, les télécommunications, les équipements médicaux... requièrent des autorisations d'activité spécifiques des ministères auxquels ils sont rattachés.

Retour vers le haut

Les opportunités d'investissement

Les agences d'aide à l'investissement
Autorité koweïtienne d'investissements
L'Agence promotions des investissements directs au Koweït
Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
Tenders Info, Appels d'offres au Koweit
Globaltenders, Appels d'offres et projets au Koweit
DgMarket, Appels d'offres dans le monde
Les autres ressources utiles
Chambre de commerce et d'industrie du Koweït (KCCI)
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Octobre 2022

L'agence est le bras armé de la Région en termes de développement économique, d'innovation et de soutien à l'emploi. A ce titre, AD'OCC déploie les dispositifs de financement définis par la Région pour ancrer durablement l'emploi sur le territoire.

Contact Sites Pérols
  • 3840 avenue Georges Frêche 34477 Pérols
  • Tél : 04 99 64 29 29
Contact Site Toulouse
  • 55 Avenue Louis Breguet – La Cité CS 84008 – 31028 Toulouse Cedex 4
  • Tél : 05 61 12 57 12

Réseaux