drapeau Kenya Kenya : Investir

Dans cette page : Les IDE en chiffres | Pourquoi choisir d'investir au Kenya | Les procédures relatives à l'investissement étranger | Les opportunités d'investissement

 

Les IDE en chiffres

Les investissements étrangers au Kenya restent relativement faibles compte tenu de la taille de son économie et de son niveau de développement. Néanmoins, le Kenya est l'un des principaux bénéficiaires d'IDE en Afrique. Selon les chiffres du Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, les flux d'IDE vers le Kenya ont diminué à 717 millions USD en 2020 (contre 1 milliard USD en 2019), suite à la crise économique mondiale déclenchée par la pandémie de Covid-19. Le stock total d'IDE était de 10 milliards USD en 2020. Ces dernières années, c'est le secteur des TIC qui a attiré le plus d'IDE, grâce à l'arrivée de la fibre optique en 2009-2010. Les autres secteurs ciblés par les IDE sont les banques, le tourisme, les infrastructures et les industries extractives. Le Royaume-Uni, les Pays-Bas, la Belgique, la Chine et l'Afrique du Sud sont les principaux investisseurs au Kenya.
En 2020, à la suite de la pandémie, le Kenya a introduit des exigences en matière de propriété locale dans divers secteurs, notamment les assurances, les télécommunications et les services TIC.

Le gouvernement kényan a activement pris des mesures et mis en œuvre des réformes pour attirer les IDE. En conséquence, le pays a progressé dans le classement Doing Business publié par la Banque mondiale. Le pays a été classé au 56e rang mondial pour la facilité à faire des affaires dans le rapport Doing Business 2020 de la Banque mondiale. Cela représente une amélioration par rapport à l'édition 2019 où le pays était classé 61e. Le pays s'est amélioré en rendant le traitement des permis de construire plus transparent. Le Kenya a également amélioré la fiabilité de l'approvisionnement en électricité en modernisant son infrastructure existante. L'enregistrement de la propriété, l'obtention de crédit, la protection des investisseurs minoritaires, le paiement des impôts et la résolution de l'insolvabilité sont les autres aspects dans lesquels le pays a apporté des changements notables.


Le développement de partenariats public-privé dans le cadre de la stratégie « Vision 2030 » devrait également avoir une influence positive sur les entrées d'IDE. Le Kenya joue un rôle central dans la Communauté de l'Afrique de l'Est, agissant comme un centre économique régional. Elle bénéficie d'une situation géographique stratégique avec un accès à la mer, d'une classe moyenne entrepreneuriale en pleine croissance, d'une agriculture diversifiée et d'un secteur des services en expansion, et de ressources en hydrocarbures récemment découvertes. Néanmoins, de nombreux obstacles à l'investissement persistent, notamment la mauvaise qualité des infrastructures du pays, la pénurie de compétences, l'instabilité liée au risque terroriste et aux clivages politiques, sociaux et ethniques, l'inefficacité de l'État de droit et la corruption. En 2020, à la suite de la pandémie, le Kenya a introduit des exigences de participation locale dans divers secteurs, notamment les assurances, les télécommunications et les services TIC.

 
 
Investissement Direct Etranger 201820192020
Flux d'IDE entrants (millions USD) 1.1391.098717
Stocks d'IDE (millions USD) 8.5469.29310.010
Nombre d'investissements greenfield* 659542
Value of Greenfield Investments (million USD) 1.7753.861502

Source : CNUCED - Dernières données disponibles.

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

Retour vers le haut

Pourquoi choisir d'investir au Kenya

Les points forts
Parmi les atouts du Kenya figurent son économie de marché, sa position de hub commercial, économique, technologique et logistique en Afrique de l'Est, son statut de centre financier régional, sa solide base industrielle et ses infrastructures routières bien développées. En zone urbaine, le Kenya bénéficie également d'une population jeune, bien éduquée et anglophone. Enfin, les investisseurs étrangers bénéficient du même traitement que les investisseurs nationaux de la part des autorités administratives et judiciaires.
Les points faibles
Parmi les facteurs qui peuvent décourager les investissements dans le pays figurent la corruption, la lenteur du système judicaire, le fort taux de chômage et de pauvreté, les problèmes sécuritaires récents liés au terrorisme et au crime, les tensions interethniques, le coût de la main d'oeuvre qualifiée, le coût de l'énergie et l'instabilité du système de distribution électrique, l'insuffisance des infrastructures, les incertitudes actuelles autour de la constitution capital d'une société étrangère et les difficultés administratives concernant l'obtention des permis de travail. Les étrangers ne peuvent pas posséder de terres au Kenya (ils peuvent en louer pour une durée de 99 ans). Enfin, pour bénéficier de certaines mesures incitatives gouvernementales, les investisseurs étrangers doivent investir 100.000 USD au minimum.
Les mesures mises en place par le gouvernement
En avril 2013, le gouvernement a adopté une législation sur les partenariats publics-privés (PPP) dans le but d'attirer les investissements étrangers dans le secteur des infrastructures. Le gouvernement a mis en place un vaste programme de privatisation dans divers secteurs, tels que l'agroalimentaire, la construction, l'équipement, l'éducation, l'énergie, etc. Les zones économiques spéciales et zones franches d'exportation bénéficient de mesures incitatives ciblées. La Loi minière a récemment été modifiée, limitant la participation étrangère dans le secteur de l'extraction du pétrole, du gaz et des minerais. Toutefois, en 2015 des amendements ont été apportés à cette loi, afin de rendre le climat d'investissement attrayant dans le secteur des industries extractives.
Un nouveau Company Act, promulgué en 2015, devait obliger désormais toute entreprise étrangère à réserver au moins 30% de son capital à un citoyen kényan. Toutefois, cette clause a été suspendue. Malgré ces questions qui restent en suspens, cette loi modernise les procédures d'enregistrement et d'opération pour les entreprises.
En 2015, le Business Registration Services (BRS) Act a mis en place le Business Registration Service. Cette nouvelle loi encadre l'enregistrement des sociétés et attribue aux comtés l'enregistrement du nom et des concepts d'une société, ce qui réduit le coût d'enregistrement d'une société.
Le gouvernement kényan a aussi introduit le Insolvency Act en 2015 afin d'améliorer le cadre judiciaire en cas de faillite d'une entreprise.
Les conventions bilatérales d'investissement signées par le Kenya
Le Kenya a conclu 20 accords d'investissements bilatéraux.

Retour vers le haut

Les procédures relatives à l'investissement étranger

La liberté d'établissement
Garantie
La réglementation concernant les prises de participation
Possible
Les obligations de déclaration
En vertu de la Loi sur les armes à feu et de la Loi sur les explosifs, la fabrication et le commerce des armes à feu (y compris les munitions) et des explosifs nécessite des permis spéciaux délivrés par l'Officier en chef des licences pour les armes à feu et le Commissaire des Mines et de la Géologie, respectivement. Les licences de technologie sont soumises au contrôle de l'Institut de la propriété industrielle du Kenya (KIPI) afin de s'assurer qu'elles sont en conformité avec la Loi sur la propriété industrielle.
L'organisme auprès duquel déclarer l'investissement
Site web de la Kenya Revenue Authority
E-Citizen
Autorité des Investissements du Kenya
Demande d'autorisation spécifique
Les seuls secteurs importants dans lesquels les investissements (étrangers et nationaux) sont limités sont ceux où les sociétés d'État jouissent encore d'un monopole légal. Ces monopoles sont limités presque exclusivement aux infrastructures dans les domaines de l'énergie, des télécommunications et des ports.

Find out more about Investment Service Providers in Kenya on GlobalTrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.

Retour vers le haut

Les opportunités d'investissement

Les agences d'aide à l'investissement
Organisation Kenyane d'Investissement (KIA)
Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
Tenders Kenya, Appels d'offres au Kenya
DgMarket, Appels d'offres dans le monde
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

Find out more about Investment Service Providers in Kenya on GlobalTrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Avril 2022