drapeau Jordanie Jordanie : Investir

Dans cette page : Les IDE en chiffres | Pourquoi choisir d'investir en Jordanie | Les procédures relatives à l'investissement étranger | Les opportunités d'investissement

 

Les IDE en chiffres

Historiquement, l'économie jordanienne a bénéficié d'investissements massifs de la part des pays du Golfe, qui ont continué à monter en flèche jusqu'en 2006. Cependant, depuis cette date, les IDE ont diminué en raison de la crise économique internationale, suivie d'une instabilité géopolitique. La situation a été aggravée par la crise sanitaire et économique provoquée par la pandémie de Covid-19. Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2023 de la CNUCED, les entrées d'IDE ont bondi à 1,32 milliard USD en 2022, soit une hausse de 82,9 % en glissement annuel et un niveau supérieur à celui d'avant la pandémie. À la fin de la même période, le stock total d'IDE s'élevait à 38,38 milliards USD, soit environ 78,6 % du PIB du pays. Selon un rapport de la Banque centrale de Jordanie, au cours des six premiers mois de 2023, la Jordanie a attiré 776 millions USD d'investissements directs étrangers, soit une augmentation de 20,9 % par rapport à la même période en 2022. Les investissements sont principalement concentrés dans le domaine de l'immobilier (résidentiel et commercial), des services financiers et des grands projets touristiques.

L'attractivité du pays réside principalement dans la qualité de ses infrastructures, son système bancaire solide et dynamique, ainsi que son niveau d'ouverture économique, qui a permis la mise en place de zones de libre-échange et de partenariats public-privé. Le gouvernement a lancé une nouvelle initiative pour encourager l'investissement, notamment en offrant aux investisseurs un guichet unique de demande par l'intermédiaire de la Commission jordanienne de l'investissement. En octobre 2022, la Jordanie a promulgué la loi n° 21 de 2022 sur l'environnement de l'investissement, qui est entrée en vigueur en janvier 2023, remplaçant la loi n° 30 de 2014 sur l'investissement. L'objectif de cette loi était de favoriser un environnement propice à l'investissement et d'encourager des flux d'investissement plus importants. Elle réaffirme que les investisseurs non jordaniens bénéficieront du même traitement que les investisseurs jordaniens et élargit l'éventail des secteurs éligibles aux incitations, sous réserve du respect de critères spécifiques. Entre autres mesures incitatives, la loi permet aux entreprises d'employer plus librement des travailleurs étrangers, en autorisant l'embauche de non-Jordaniens pour des fonctions administratives et techniques nécessitant des compétences spécialisées, à hauteur de 25 % de la main-d'œuvre totale, cette proportion pouvant être portée à 40 % en cas de pénurie de main-d'œuvre jordanienne qualifiée. Malgré l'amélioration des indicateurs commerciaux visant à faciliter les investissements et les opérations, il peut être plus difficile de faire des affaires en Jordanie que dans d'autres pays de la région. Les investisseurs soulignent en particulier l'instabilité du régime fiscal et les préoccupations relatives aux mesures d'incitation, ainsi que les problèmes liés à l'interface public-privé, notamment l'interprétation incohérente des politiques et des réglementations par le gouvernement. La loi n° 7 de 2023 sur l'environnement de l'investissement a élargi le pourcentage de propriété dans certaines activités économiques, tout en maintenant certaines restrictions. La Jordanie se classe 71e parmi les 132 économies de l'Indice mondial de l'innovation 2023 et 92e sur 184 pays dans le dernier Indice de liberté économique.

 
 
Investissement Direct Etranger 202020212022
Flux d'IDE entrants (millions USD) 7606221.137
Stocks d'IDE (millions USD) 36.59037.30538.380
Nombre d'investissements greenfield* 6711
Value of Greenfield Investments (million USD) 216426383

Source : CNUCED - Dernières données disponibles.

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

Retour vers le haut

Pourquoi choisir d'investir en Jordanie

Les points forts

Les principaux atouts de la Jordanie sont :

  • Sa stabilité politique construite autour du Roi Abdallah qui reste très populaire et dispose du support de l’armée
  • Sa position géographique et de très bonnes relations internationales (avec l’UE, le FMI, les monarchies du Golfe et les États-Unis) qui lui permettent de disposer du support financier, politique et logistique de la communauté internationale
  • Un taux de croissance au-dessus des standards de la région, favorisé par une production importante de phosphate et de potasse et par un secteur du tourisme bien développé
  • Une maîtrise des dépenses publiques
  • Une main-d'œuvre bon marché et parmi les mieux formées du monde arabe
  • Un environnement commercial favorable
  • Infrastructure moderne et bien connectée
  • Présence de zones économiques spéciales à travers le pays (zones de développement ou zones franches)
Les points faibles

Les principaux points faibles de la Jordanie pour attirer les IDE sont :

  • Les tensions politiques de la région avec la proximité de l'Irak, de la Syrie et d'Israël. Sur le plan interne, l'afflux massif de réfugiés irakiens, additionné à la présence importante de réfugiés palestiniens, représente un facteur de risque pour la cohésion sociale.
  • Un déficit commercial structurel très important lié à ses manques en matière de ressources naturelles et de produits alimentaires entraînant une grande dépendance envers l'aide extérieure.
  • Un taux de chômage très élevé (19,1% en 2019 - Département des statistiques de Jordanie, dernières données disponibles) qui attise les tensions sociales.
Les mesures mises en place par le gouvernement
Le roi Abdallah a mis en place une politique de libéralisation économique progressive favorable aux investissements étrangers. Les zones économiques spéciales, telles que les Qualified Industrial Zones (QIZ) et la zone franche d'Aqaba offrent des régimes fiscaux avantageux pour les sociétés. De même, le gouvernement a simplifié les procédures d'enregistrement des sociétés étrangères en créant une Commission jordanienne des investissements (un bureau unique au sein du Ministère de l'industrie et du commerce). Enfin, l'État jordanien s'est lancé dans une campagne de privatisation et a privilégié les partenariats public/privé dans de nombreux secteurs. Parmi les principales mesures mises en place par le gouvernement, nous pouvons citer :

  • Une exemption d'impôt sur le revenu sur une durée de 10 ans variable toutefois selon le secteur d'activité et le lieu
  • Une exemption d'imposition sur les revenus issus de l'exportation de biens et de services
  • Le rapatriement sans frais des capitaux, des profits et des salaires.

Selon un rapport publié par le Conseil de politique économique, le plan de croissance économique de la Jordanie 2018-2022, placera la Jordanie sur une trajectoire de croissance durable et doublera la croissance économique de la Jordanie, au minimum.
De  plus, sur la base de la "Vision 2025" de la Jordanie, le plan de croissance économique devrait augmenter progressivement de 6,5 % en 2021 à 7,5 % en 2025. Cette mesure vise à relancer la croissance économique de la Jordanie. Elle est en effet soutenue par le gouvernement jordanien, qui a activement réduit les formalités administratives et la bureaucratie, amélioré son cadre législatif économique et harmonisé ses transactions économiques.

Retour vers le haut

Les procédures relatives à l'investissement étranger

La liberté d'établissement
Elle est garantie sauf dans quelques secteurs jugés sensibles comme l'édition, la publication, l'aéronautique, l'architecture ou l'ingénierie. Certains secteurs sont totalement interdits aux sociétés étrangères comme les services de sécurité et de maintien de l'ordre, les clubs sportifs ou encore les transports de passagers. Le département d'Etat américain donne la liste complète des limitations.
La réglementation concernant les prises de participation
La prise de participation majoritaire au capital d'une entreprise locale est autorisée en Jordanie, sauf pour certains secteurs d'activités où la participation étrangère ne doit pas être supérieure à 49%.
Les obligations de déclaration
L'agence de promotion des investissements étrangers dans le pays permet de s'informer sur les autorisations nécessaires à l'implantation.
L'organisme auprès duquel déclarer l'investissement
Le site de la bourse d'Amman avec les restrictions aux investissements étrangers.
Jordan's Securities Commission
Demande d'autorisation spécifique
Il n'y a pas d'obligation de déclarer en Jordanie. Cependant, dans certains secteurs comme les activités commerciales, l'ingénierie, les services de transport... le capital étranger investi dans la société ne peut dépasser 50% du capital total. Dans d'autre secteurs comme le fret ou les services postaux, cette part est réduite à 49%.

Retour vers le haut

Les opportunités d'investissement

Les agences d'aide à l'investissement
L'Agence de promotion des investissements de Jordanie
Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
null
, null
null, null
Les autres ressources utiles
10 raisons d'investir en Jordanie - Amman Stock Exchange (en anglais)
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Avril 2024

L'agence est le bras armé de la Région en termes de développement économique, d'innovation et de soutien à l'emploi. A ce titre, AD'OCC déploie les dispositifs de financement définis par la Région pour ancrer durablement l'emploi sur le territoire.

Contact Sites Pérols
  • 3840 avenue Georges Frêche 34477 Pérols
  • Tél : 04 99 64 29 29
Contact Site Toulouse
  • 55 Avenue Louis Breguet – La Cité CS 84008 – 31028 Toulouse Cedex 4
  • Tél : 05 61 12 57 12

Réseaux