drapeau Iran Iran : Acheter et Vendre

Dans cette page : Les procédures d'accès au marché | Approcher le consommateur | Distribuer un produit | E-commerce | Organiser son transport de marchandises | Identifier un fournisseur

 

Les procédures d'accès au marché

Les conventions internationales
Signataire du Protocole de Kyoto
Signataire de la Convention de Washington sur le commerce international des espèces de faune et de flore menacées d'extinction
Signataire de la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières des déchets dangereux et de leur élimination
La coopération économique internationale
L'Iran est le deuxième pays producteur de l'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP).http://www.opec.org/opec_web/en/ 

L'Iran est membre de l'Organisation de Coopération Economique (ECO) qui regroupe neuf autres pays de l'Asie occidentale et centrale (Turquie, Pakistan, Afghanistan, Azerbaïdjan, et les cinq républiques d'Asie centrale) Mais l'ECO n'a pas réussi à libéraliser les échanges entre ses membres et elle peut difficilement échapper à son inertie.

L'Iran est depuis 2005 membre observateur de l'Organisation de Coopération de Coopération de Shangaï (OCS) qui regroupe la Chine, le Kazakhstan, la Russie, le Kirghizistan, l'Ouzbékistan. Les membres observateurs regroupent la Mongolie, l'Iran, l'Inde et le Pakistan. L'un des buts de cette organisation est de faciliter la coopération entre ces États dans les domaines politiques, économiques et commerciaux, scientifiques et techniques, culturels et éducatifs, ainsi que dans les domaines de l’énergie, des transports, du tourisme et de l’environnement. Les membres permanents de l'OCS regroupent 20 % des réserves mondiales de pétrole et 38 % des réserves de pétrole.

L'Iran est en négociation pour conclure un accord de coopération avec l'Union européenne pour conclure un accord de coopération qui inclut un volet économique mais ces négociations sont pour l'instant arrêtées à cause des tensions liées au dossier du nucléaire. Le pays a signé un accord commercial avec 21 autres pays dans le cadre du cycle de São Paulo du Système global de préférences commerciales entre pays en développement (SGPC).

Les barrières non-tarifaires
Une licence générale remise par le Ministère du Commerce (en langue persiane) est nécessaire pour importer en Iran. De plus, l'importateur a besoin de l'approbation du Ministère approprié.
Le marché est ouvert pour les produits de première nécessité, les biens d'équipement, les pièces détachées et les matières premières. Les biens d'équipements, les matières premières, les médicaments, le blé et d'autres biens stratégiques ne sont pas taxés de droits de douane à l'import. Il est fermé pour les produits finis concurrençant une production locale et pour les biens de consommation. Pour ces derniers, des importations ont lieu par des canaux non officiels.
Il est important de vérifier avec vos autorités nationales présentes dans le pays les informations spécifiques étant donnée la variation fréquente des règlements d'importation.
Les droits de douane et les taxes à l'importation
Les droits de douane se situent en moyenne autour de 30% de la valeur CAF des marchandises. Les tarifs varient de 0% pour les produits de base et stratégiques les plus importants, à 100% pour les quelques biens de consommation autorisés. Les droits de douane sont relativement élevés dans les zones franches également, atteignant 50% dans certains cas. Il est interdit d'importer des marchandises non islamiques. Dans le cas d'une fabrication sous licence, il y a obligation d'augmenter progressivement la part locale.
Les entreprises importatrices sanctionnées par le versement des droits de douane doivent aussi verser d'autres taxes.

Retrouvez les droits de douane et les taxes locales qui s'appliquent à votre produit sur notre service Droits de douane et taxes locales.


La classification douanière
L'Iran utilise le système harmonisé de classification
Les procédures d'importation
Présentement, comme l'Iran fait valoir sa demande d'adhésion auprès de l'OMC, les règles et règlements en matière d'importation, et de douane, les droits, les taxes et autres aspects de ce genre changent fréquemment.
 

Pour aller plus loin, consultez notre service Contrôle des importations et Contrôle des exportations.

 
Pour plus d'informations
Douanes iraniennes

Retour vers le haut

Approcher le consommateur

Opportunités d'affaires

Principales agences de publicité
liste d'entreprises iraniennes de publicité

Retour vers le haut

Distribuer un produit

L'évolution du secteur

Le secteur du commerce de détail, qui domine le secteur de la distribution, est très éclaté en Iran. Le commerce de détail à prédominance alimentaire est essentiellement réalisé par les commerces traditionnels (bazars, échoppes, supérettes). Les fruits et légumes ainsi que les produits de la boulangerie sont largement distribués par le biais de ce type de commerces traditionnels.

 

La moyenne et la grande distribution sont en plein développement. En chiffre d’affaires, les deux leaders iraniens de la distribution sont les deux groupes privés « Refah » (qui possède à ce jour 105 magasins sur l’ensemble du territoire iranien) et « Shahrvand ».

De plus en plus cependant, le commerce de détail et la grande distribution sont liés à des groupes qui assurent la logistique entre les sociétés iraniennes et étrangères (dont elles assurent parfois la représentation) et les chaînes de distribution.

Part de marché
Le commerce de détail représente près de 80% du chiffre d'affaires du secteur de la distribution.

Retour vers le haut

E-commerce

Accès à Internet
Les statistiques de pénétration d'Internet en Iran sont notoirement peu fiables. Les chiffres ont tendance à varier entre 40% et 70%. Les statistiques officielles indiquent toutefois que le taux de pénétration avoisine les 85%, chiffre hautement contesté. Le taux réel est estimé à environ 45%. La qualité de l'Internet est faible et les prix élevés, en partie à cause du fait que l’Entreprise d'Infrastructure des Télécommunications, entreprise étatique, détient le monopole de la bande passante dans le pays. De plus, la demande de bande passante dépasse de loin l'offre. Le pays a un taux de pénétration de la téléphonie mobile de 126% et compte 40 millions d'utilisateurs de smartphones, soit l'un des taux les plus élevés de la région MENA. Un réseau 3G facilement accessible a accéléré la pénétration d'Internet. C'est pourquoi la plupart des gens découvrent Internet au départ sur leur smartphone. Au cours des dernières années, le gouvernement a encouragé une utilisation plus large d’Internet par les Iraniens, dans l’espoir de générer les avantages d’une économie plus moderne. Cependant, Internet semblait être un outil utile pour organiser des manifestations contre le gouvernement. Pour cette raison, certaines plates-formes de médias sociaux et applications de messagerie ont été bloquées dans le pays. En 2018, les autorités ont créé ce qu'elles appellent un «réseau halal», une version d'Internet sous contrôle local.
Le marché du e-commerce
L’Iran a un potentiel considérable pour le développement du commerce électronique. Cependant, le marché reste faible dans le pays et ne représente que 0,7% du PIB en 2017. Le commerce électronique iranien a généré un chiffre d'affaires de plus de 18 milliards de dollars américains en 2017. Environ 3% de toutes les transactions en Iran se font en ligne. Environ 25% des Iraniens font leurs achats en ligne au moins une fois par mois, 16% au moins une fois par semaine et 5% le font quotidiennement. Il existe actuellement en Iran près de 9 000 boutiques en ligne actives dotées du certificat de confiance (eNAMAD) du centre iranien de développement du commerce électronique. La plupart des acheteurs en ligne vivent dans des zones urbaines et les personnes résidant dans la province de Téhéran représentent près du tiers du nombre total de transactions. En raison des sanctions imposées par les États-Unis, les Iraniens ne peuvent pas acheter sur des sites Web étrangers, tels qu'Amazon et Ebay, ce qui fait que les sites les plus populaires parmi les acheteurs en ligne sont des sites iraniens. L'Accord sur le Nucléaire a eu un impact important sur le climat des affaires en Iran, y compris sur le commerce électronique, car cet accord a facilité la tâche des investisseurs étrangers non-américains, dans le pays. Digikala, Snapp, Pintapin, Bamilo et Eskano comptent parmi les sites de commerce électronique les plus populaires du pays.

Retour vers le haut

Organiser son transport de marchandises

Les principaux moyens de transport
Le moyen de transport le plus utilisé est le transport routier car le réseau est de bonne qualité et c'est le moyen le moins couteux.
Les ports
Description des ports en Iran
Les aéroports
Iran Air
L'administration des transports maritimes
Ports and Shipping of Iran
L'administration des transports aériens
Civil aviation organisation of Iran
L'administration des transports routiers
Ministère des routes et du développement urbain (en anglais)
L'administration des transports ferroviaires
Compagnie des Chemins de fer de la république islamique d'Iran

Retour vers le haut

Identifier un fournisseur

Le type de production
Pétrole, pétrochimie, engrais, textiles, ciment et autres matériaux de construction, agroalimentaire (raffinage de sucre, huile végétale), métaux ferreux et non ferreux, armement.
 

Trouvez des annuaires sectoriels en Iran grâce à notre service Annuaires professionnels.

 
Associations professionnelles par secteur
46 fédérations professionnelles répertoriées pour l'Iran.
 
Les chambres de commerce et leur représentation à l'étranger
Chambre de Commerce et d'Industrie d'Iran
Contacter vos représentations commerciales en Iran
Ambassade de France en Iran
Associations professionnelles générales
The Association of Iran Industry and Manufacturers
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Septembre 2022

L'agence est le bras armé de la Région en termes de développement économique, d'innovation et de soutien à l'emploi. A ce titre, AD'OCC déploie les dispositifs de financement définis par la Région pour ancrer durablement l'emploi sur le territoire.

Contact Sites Pérols
  • 3840 avenue Georges Frêche 34477 Pérols
  • Tél : 04 99 64 29 29
Contact Site Toulouse
  • 55 Avenue Louis Breguet – La Cité CS 84008 – 31028 Toulouse Cedex 4
  • Tél : 05 61 12 57 12

Réseaux