drapeau Guyana Guyana : Investir

Les IDE en chiffres

Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, les entrées d'IDE en Guyane ont augmenté, atteignant 1,8 milliard USD en 2020, contre 1,7 milliard USD en 2019, malgré la crise économique mondiale déclenchée par la pandémie de Covid-19. Le stock total d'IDE a été estimé à 7,9 milliards USD en 2020. Traditionnellement, les secteurs des transports, des communications et de l'agriculture ont attiré le plus d'IDE, mais le secteur de l'énergie est récemment devenu attrayant, comme l'illustrent les importants investissements dans les projets miniers et hydroélectriques. La société chinoise China Railway First Group est le principal investisseur du projet hydroélectrique Amaila Falls (641 millions EUR) tandis que British Whitefox Technology et Brazilian Green financent la construction d'une nouvelle usine de transformation de bioéthanol. En 2015, Exxon a annoncé la découverte de réserves de pétrole offshore sur les côte de la Guyane, ce qui a stimulé le flux d'IDE dans le pays. L'entreprise canadienne Guyana Goldfields et l'Australian Troy Resources travaillent à l'ouverture de nouvelles mines d'or. Le plus gros investisseur en Guyane est les États-Unis.
 
En 2020, le pays se classait 134e sur 190 pays pour son environnement des affaires dans le rapport Doing Business 2020 publié par la Banque mondiale, à la même place que l'année précédente. Malgré la volonté du gouvernement de promouvoir les partenariats public-privé, l'investissement étranger direct dans le pays n'est pas très élevé en raison de la faible attractivité et de la faiblesse du marché local. Cependant, la République du Guyana offre un environnement commercial favorable aux investisseurs étrangers. Le gouvernement offre plusieurs incitations à l'investissement, notamment un taux d'imposition uniforme sur les entreprises, des exonérations de droits de douane, des abattements à la taxe à l'exportation et un rapatriement sans restriction des bénéfices. Les prêts de la Banque interaméricaine de développement (BID) sont utilisés pour résoudre les problèmes d'infrastructure (routes, irrigation, assainissement), libérant ainsi des fonds dans d'autres domaines. Les investissements régionaux ont augmenté depuis que le pays a rejoint la CARICOM (la Communauté des Caraïbes et le Marché commun) il y a plus de dix ans. Le Bureau guyanien de l'investissement fournit des directives pour investir dans le pays. Selon eux, les principaux secteurs d'investissement de Guyana sont l'agriculture et l'agro-industrie, la fabrication, les services, l'énergie, le tourisme, la foresterie, les technologies de l'information et de la communication et les mines. Le secteur du tourisme est particulièrement attrayant pour les investisseurs, car le gouvernement offre des exonérations fiscales pour divers domaines du secteur, tels que les hôtels, les centres de villégiature, les lodges et les voyagistes, entre autres. La hausse des revenus pétroliers du Guyana devrait faire une différence significative dans le développement continu du pays. Cependant, pour que le Guyana réalise son plein potentiel avec la découverte de ces ressources, un environnement réglementaire et fiscal stable est essentiel. Depuis la découverte de réserves offshore en 2015, les sociétés pétrolières et gazières ont investi environ 8,1 milliards USD dans des activités d'exploration et de développement dans le secteur offshore du Guyana. Le gouvernement estime que l'accord qu'il a conclu avec Exxon Mobil rapportera 300 millions USD en 2020 et atteindra 5 milliards USD d'ici 2025. Hess a déclaré qu'il dépenserait 1,3 milliard USD en capital et exploration en Guyana en 2020.

 

Comparaison internationale de la protection des investisseurs

  Guyana Amérique latine & Caraïbes Etats-Unis Allemagne
Index de transparence des transactions* 5,0 4,1 7,0 5,0
Index de responsabilité des managers** 5,0 5,2 9,0 5,0
Index de pouvoir des actionnaires*** 8,0 6,7 9,0 5,0

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Note: *Plus l'index est grand, plus les transactions sont transparentes. **Plus l'index est grand, plus les managers sont personnellement responsables. *** Plus l'index est grand, plus les actionnaires ont le pouvoir de défendre leur droit.

 
Investissement Direct Etranger 201920202021
Flux d'IDE entrants (millions USD) 1.6951.8341.162
Stocks d'IDE (millions USD) 6.111,57.945,49.107,1
Nombre d'investissements greenfield* 2,06,06,0
Value of Greenfield Investments (million USD) 2217180

Source : CNUCED - Dernières données disponibles

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

 

Retour vers le haut

Les taux d'imposition

Taxe sur la valeur ajoutée (TVA)
14% (taux normal).
Les marchandises destinées à l'exportation et aux voyages internationaux sont détaxées; les services d'enseignement, les services de transport international, l'or brut ou les diamants extraits localement, les loyers résidentiels, certains services médicaux, les produits alimentaires et les produits de consommation sont exonérés.
Impôt sur les sociétés
40%
Les retenues à la source
Dividendes : 20%, Intérêts : 20%, Redevances : 20%.
Les accords bilatéraux
Le Guyana et la France ne sont pas liés par une convention de non - double imposition.
Les contributions sociales payées par l'employeur
8,4% (sur les salaires mensuels jusqu'à 280 000 GYD)
Les autres ressources utiles
Autorité fiscale de la Guyane
Aperçu des mesures fiscales du Guyana en réponse au Covid-19
Consultez le site Doing Business, pour connaître le montant des impôts et des cotisations obligatoires.
 
 

Les taxes sur le revenu des personnes

Impôt sur le revenu des personnes physiques Taux progressifs jusqu'à 40%
De 0 à 1 560 000 GYD 28% (avec allocation personnelle égale au plus élevé de 780 000 GYD ou un tiers du revenu annuel)
Au-dessus de 1 560 000 GYD 40%
Les résidents ont droit à une allocation personnelle de 780 000 GYD ou 1/3 de leur revenu annuel, selon le plus élevé des deux.
 
 

Comparaison internationale de la fiscalité des entreprises

  Guyana Amérique latine & Caraïbes Etats-Unis Allemagne
Nombre de paiements de taxes par an 35,0 28,2 10,6 9,0
Temps requis pour les formalités administratives en heures 256,0 327,5 175,0 218,0
Montant total des taxes en % des profits 30,6 46,8 36,6 48,8

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Retour vers le haut

Les opportunités d'investissement

Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
Banque Inter-américaine de développement, Appels d'offres en Amérique Latine
DgMarket, Appels d'offres dans le monde
Créer une entreprise
Consultez le site Doing Business, pour connaître les procédures de création d'une entreprise en Guyane.
Les ressources utiles
Bureau guyanais pour la promotion des investissements, GO-Invest
Ambassade de France au Guyana
Ambassade du Guyana en France
 

Les procédures de création d'entreprise

Créer une entreprise Guyana Latin America & Caribbean
Procédures (nombre) 7,00 8,00
Temps (jours) 18,00 25,22

Source : Doing Business.

 
 
 

Retour vers le haut

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Septembre 2022

L'agence est le bras armé de la Région en termes de développement économique, d'innovation et de soutien à l'emploi. A ce titre, AD'OCC déploie les dispositifs de financement définis par la Région pour ancrer durablement l'emploi sur le territoire.

Contact Sites Pérols
  • 3840 avenue Georges Frêche 34477 Pérols
  • Tél : 04 99 64 29 29
Contact Site Toulouse
  • 55 Avenue Louis Breguet – La Cité CS 84008 – 31028 Toulouse Cedex 4
  • Tél : 05 61 12 57 12

Réseaux