Accueil Contexte politico-économique

drapeau Gabon Gabon : Contexte politico-économique

Dans cette page : Les indicateurs économiques | Les chiffres du commerce international | Les sources d'information économique générale | Le contexte politique | Réponse du pays au COVID-19

 

Les indicateurs économiques

Fortement dépendante du secteur pétrolier et des importations de produits alimentaires, l'économie gabonaise est vulnérable aux fluctuations mondiales des prix des matières premières. Après s'être contractée en 2020 sous les effets conjoints de la baisse de la demande de pétrole, de la baisse des prix du pétrole et des mesures d'endiguement liées à la pandémie, la croissance du PIB a commencé à se redresser en 2021 (+1,5 %) et 2022 (+3 %). Le FMI estime que la croissance du PIB réel ralentira légèrement pour atteindre 2,8 % en 2023. Alors que la production de pétrole a augmenté de 3,7 %, les déraillements de trains ont entravé la production et les exportations dans les secteurs non pétroliers, en particulier le manganèse et le bois. La croissance devrait s'établir à 2,6 % et 2,5 % en 2024 et 2025, respectivement, grâce à une hausse temporaire de la production pétrolière, à la reprise des industries minières et forestières et à l'activité dans le secteur de la construction.

L'excédent budgétaire du Gabon a augmenté pour atteindre environ 2,3 % du PIB en 2023, contre 1,1 % en 2022. Le projet de loi de finances 2024 prévoit une augmentation des recettes (+15,7%) et des dépenses (+17%) par rapport à la loi de finances 2023. Fitch prévoit une baisse de l'excédent budgétaire à environ 1 % du PIB. Parallèlement à l'investissement public substantiel, la transition politique actuelle introduit des pressions supplémentaires sur les dépenses en matière de salaires publics, de subventions aux carburants et d'intérêts. L'acquisition potentielle des actifs pétroliers d'Assala pourrait peser davantage sur les dépenses publiques. Les hypothèses de base de Fitch Ratings prévoient des excédents budgétaires et une croissance robuste, indiquant une baisse de la dette publique de 56,0 % en 2023 à 52,2 % du PIB en 2025 (64,9 % et 65,2 %, respectivement, selon le FMI). Toutefois, une chute importante des prix du pétrole pourrait modifier cette trajectoire. Globalement, la dette publique est essentiellement externe (60% du total) et détenue par des créanciers multilatéraux (principalement le FMI et la Banque mondiale) et bilatéraux (France, Chine, etc.) (Coface). Le FMI a estimé l'inflation à 3,8 % l'an dernier, avec une baisse attendue à l'horizon de la prévision, à 2,5 % cette année et 2,3 % en 2025. La croissance à moyen terme du Gabon repose sur la diversification économique, en particulier dans les secteurs non pétroliers orientés vers l'exportation, ainsi que sur les investissements dans les infrastructures et la création de zones économiques spéciales.

Le Gabon est classé parmi les pays à revenu intermédiaire supérieur, avec un PIB par habitant supérieur à celui de ses voisins. Cependant, les indicateurs sociaux sont à la traîne par rapport à la richesse du pays. Un tiers de la population vit en dessous du seuil de pauvreté (près de 5 % vivent avec moins d'un dollar et demi par jour) et le taux de chômage est très élevé. En 2022, le taux de chômage dans le pays était de 20,6 % (Banque mondiale, estimation de l'OIT). Il existe également un écart important entre le développement économique des populations urbaines et celui des populations rurales. De plus, les loyers urbains ont explosé en raison de l'exode rural vers les villes (quatre grandes villes abritent plus de 85% de la population gabonaise).

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 21,1219,3219,8520,4121,14
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 3,02,82,62,52,8
PIB par habitant (USD) 9.7718.8328.9699.1169.339
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 57,764,964,565,266,8
Taux d'inflation (%) n/a3,82,52,32,2
Balance des transactions courantes (milliards USD) 0,34-0,16-0,41-0,72-0,96
Balance des transactions courantes (en % du PIB) 1,6-0,8-2,1-3,5-4,5

Source : FMI - World Economic Outlook Database , Latest available data

Note : (e) Donnée estimée

Les principaux secteurs économiques

Le Gabon est riche en ressources naturelles. Il est le deuxième producteur de bois d'Afrique et le quatrième producteur de pétrole d'Afrique subsaharienne. Le secteur agricole représente environ 5,6 % du PIB du Gabon (Banque mondiale, dernières données disponibles) et emploie 26 % de la population active. Le Gabon compte 22 millions d'hectares de forêts, un million d'hectares de terres agricoles arables et plus de 800 kilomètres de côtes. Le secteur comprend les cultures vivrières, le caoutchouc (surtout dans le nord) et l'huile de palme, le pays dépendant fortement des importations de produits alimentaires.

L'industrie représente 57,4 % du PIB du pays et environ 16 % de l'emploi total (Banque mondiale). Le secteur est dominé par le pétrole, l'extraction du manganèse et la transformation du bois. Les hydrocarbures représentent 80% des exportations du Gabon et près de la moitié de son PIB (Coface, U.S. ITA). Cependant, le pays est confronté à une baisse de ses réserves pétrolières. Les autres activités comprennent les usines textiles, les cimenteries, les usines chimiques, les brasseries, les chantiers navals et les usines de cigarettes. La plupart des établissements industriels sont situés près de Libreville et de Port-Gentil. Dans l'ensemble, on estime que le secteur manufacturier représente 23 % du PIB.

Le secteur des services représente 33,2 % du PIB et emploie 55 % de la main-d'œuvre active (Banque mondiale). Le gouvernement est le premier employeur du secteur. Le tourisme est encore embryonnaire en raison de la faiblesse des infrastructures et du fait que le pays est principalement couvert de forêts. Le système bancaire gabonais comprend une banque de développement, la Banque gabonaise de développement (BGD), et cinq grandes banques commerciales. La Banque Internationale Gabonaise et Française (BGFI) est la principale banque du Gabon et le plus grand groupe financier de la zone CEMAC.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 29,0 16,1 54,9
Valeur ajoutée (en % du PIB) 5,6 57,4 33,1
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 9,5 3,4 2,4

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Retrouvez plus d’information sur votre secteur d'activité sur notre service Etudes de marché.

 
 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Franc CFA BEAC (XAF) - Taux de change annuel moyen pour 1 EUR 630,86657,54655,68658,31657,43

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
 

Retrouvez tous les taux de change au jour le jour sur notre service Convertisseur de devises.

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
58,1/100
Rang mondial :
110
Rang régional :
15

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Retour vers le haut

Les chiffres du commerce international

Le commerce extérieur représente 73 % du PIB du pays (Banque mondiale, dernières données disponibles). Les droits de douane sont relativement élevés, et d'autres barrières non tarifaires existent également, visant à protéger les industries locales. Les exportations gabonaises restent fortement axées sur les secteurs traditionnels tels que le pétrole, le manganèse et le bois. En 2021, le pétrole représentait 67 % des exportations, le bois 15 % et le manganèse 10 % (données du ministère français de l'économie). Les importations sont dominées par les bateaux, les machines, les machines électriques, les véhicules, les viandes et autres produits alimentaires, les combustibles minéraux, le fer, les céréales, les produits pharmaceutiques et les matières plastiques (ITC).

Les exportations gabonaises sont soumises aux fluctuations du marché et au différentiel de change euro/dollar. Malgré une baisse de 28% en 2021, l'Asie, avec la Chine en tête, est restée la première destination des exportations, représentant 33% des exportations (1066 milliards de francs CFA). L'Inde est devenue le deuxième client du pays, avec des achats en forte hausse (478 milliards de francs CFA, +263%). L'Europe a capté 23% des ventes du Gabon, en hausse de 44% par rapport à 2020, principalement sous l'impulsion de l'Italie (7%) et des Pays-Bas (6%). En termes d'importations, la France est restée le premier fournisseur avec une part de marché stable en 2021, à 25 %. Cependant, les ventes françaises au Gabon ont diminué de 4 %. Le classement des fournisseurs est resté stable avec la Belgique comme 2ème fournisseur (12% des importations), suivie de près par la Chine (11%). La Chine est ainsi le premier client et le troisième fournisseur du pays, et avec 27% des échanges totaux du Gabon, elle constitue de loin le premier partenaire commercial du pays (données Ministère de l'Economie français).

La balance commerciale du Gabon est structurellement excédentaire, grâce aux recettes générées par les exportations de pétrole. En 2022, les exportations totales de biens s'élevaient à 9,2 milliards USD tandis que les importations totales atteignaient 4,6 milliards USD, ce qui se traduit par un excédent commercial confortable (OMC). En ce qui concerne les services, les exportations de services du Gabon s'élevaient à 201 millions USD, tandis que les importations de services s'élevaient à 1,6 milliard USD (OMC). La balance commerciale globale pour les biens et services a été estimée positive à hauteur de 44,8% du PIB en 2022 par la Banque mondiale.

 
Indicateurs du commerce extérieur 20182019202020212022
Importations de biens (millions USD) 3.8162.5383.4323.6074.600
Exportations de biens (millions USD) 6.2316.7226.2227.5989.200
Importations de services (millions USD) 1.6471.8791.3911.4441.617
Exportations de services (millions USD) 516285135199201
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) 51,225,5-6,03,58,6
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) 1,414,010,0-2,07,4
Importations de biens et services (en % du PIB) 22,722,022,616,616,6
Exportations des biens et services (en % du PIB) 54,351,447,555,561,4
Commerce extérieur (en % du PIB) 77,073,470,172,178,0

Source : OMC - Organisation Mondiale du Commerce ; Banque Mondiale , dernières données disponibles

 
 
 
 
 

Pour aller plus loin, consultez notre service Flux Import-Export.

 

Return to top

Le contexte politique

Chefs de gouvernement
Le président de transition, le général Brice OLIGUI Nguema, a pris ses fonctions le 4 septembre 2023, à la suite d'un coup d'État mené par lui et un groupe militaire connu sous le nom de Comité pour la transition et la restauration des institutions, le 30 août 2023. Ce coup d'État a entraîné l'arrestation et la détention du président Ali BONGO Ondimba, l'annulation des résultats des élections et la dissolution des institutions de l'État. Le général OLIGUI a officiellement prêté serment en tant que président de transition le 4 septembre 2023.
Les prochaines élections
Présidentielle : Août 2025
Sénat : août 2025
Assemblée nationale : août 2025
Les principaux partis politiques
Le Gabon est un État multipartite, bien que le Parti démocratique gabonais soit celui qui détient le pouvoir. Les partis d'opposition sont autorisés, mais sont généralement considérés comme n'ayant aucune chance réelle d'accéder au pouvoir. Les partis d'opposition sont les suivants
- Restauration des valeurs républicaines (RV)
- Les Démocrates (LD).

Après le coup d'État militaire de 2023, tous les membres du Parlement de transition ont été nommés par le président de transition.
La nature de l'Etat
Officiellement république démocratique, le pays est dirigé par une junte militaire depuis le coup d'État de 2023.
Le pouvoir exécutif
Le pouvoir législatif est confié au président, qui est également le chef de l'État. Le président est élu pour un mandat de sept ans et a le pouvoir de nommer le premier ministre. Le Conseil des ministres est nommé par le premier ministre en consultation avec le président.
Note : Le président de transition, le général Brice OLIGUI Nguema, a pris ses fonctions le 4 septembre 2023, à la suite d'un coup d'État mené par lui et un groupe militaire connu sous le nom de Comité pour la transition et la restauration des institutions, le 30 août 2023. Ce coup d'État a entraîné l'arrestation et la détention du président Ali BONGO Ondimba, l'annulation des résultats des élections et la dissolution des institutions de l'État. Le général OLIGUI a officiellement prêté serment en tant que président de transition le 4 septembre 2023.
Le pouvoir législatif
Le pouvoir législatif est exercé par le Parlement, qui comprend deux chambres : l'Assemblée nationale, composée de 120 membres, dont 111 sont élus pour un mandat de cinq ans dans des circonscriptions à siège unique et 9 sont nommés par le président ; et le Sénat, composé de 91 membres, élus pour un mandat de six ans dans des circonscriptions à siège unique par les conseillers locaux et départementaux.
Note : Le président de transition, le général Brice OLIGUI Nguema, a pris ses fonctions le 4 septembre 2023, à la suite d'un coup d'État mené par lui et un groupe militaire connu sous le nom de Comité pour la transition et la restauration des institutions, le 30 août 2023. Ce coup d'État a entraîné l'arrestation et la détention du président Ali BONGO Ondimba, l'annulation des résultats des élections et la dissolution des institutions de l'État. Le général OLIGUI a officiellement prêté serment en tant que président de transition le 4 septembre 2023.

La composition du Parlement de transition, précédemment appelé Parlement bicaméral, est la suivante :
- le Sénat compte 70 sièges, dont les membres sont nommés par le président de la transition. La durée du mandat des membres n'est pas applicable
- l'Assemblée nationale comprend 98 sièges, dont les membres sont nommés par le président de transition. La durée du mandat des membres n'est pas applicable.
Cette structure soulève des questions quant à la représentativité et au caractère démocratique du Parlement de transition. Avec des membres nommés par le président de transition et des mandats imprécis, la responsabilité et l'indépendance de l'organe législatif suscitent des inquiétudes. Une telle structure pourrait potentiellement saper les principes de la démocratie et de la représentation populaire, laissant place à des tendances autoritaires et à un manque de transparence dans la gouvernance.
 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
117/180
 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Non libre
Liberté politique :
7/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Retour vers le haut

Réponse du pays au COVID-19

Restrictions de voyage
Regularly updated travel information for all countries with regards to Covid-19 related entry regulations, flight bans, test and vaccines requirements is available on TravelDoc Infopage.
To find information about the current travel regulations, including health requirements, it is also advised to consult Travel Regulations Map provided and updated on a daily basis by IATA.
Restrictions import & export
A general overview of trade restrictions which were adopted by different countries during the COVID-19 pandemic is available on the International Trade Centre's COVID-19 Temporary Trade Measures webpage.
Plan de relance économique
For the general overview of the key economic policy responses to the COVID-19 pandemic (fiscal, monetary and macroeconomic) undertaken by the government of Gabon, please consult the country's dedicated section in the IMF’s Policy Tracker platform.
Plan de soutien aux entreprises
For an evaluation of impact of the Covid pandemic on SMEs and an inventory of country responses to foster SME resilience, refer to the OECD's SME Covid-19 Policy Responses document.
You can also consult the World Bank's Map of SME-Support Measures in Response to COVID-19.

 

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Avril 2024

L'agence est le bras armé de la Région en termes de développement économique, d'innovation et de soutien à l'emploi. A ce titre, AD'OCC déploie les dispositifs de financement définis par la Région pour ancrer durablement l'emploi sur le territoire.

Contact Sites Pérols
  • 3840 avenue Georges Frêche 34477 Pérols
  • Tél : 04 99 64 29 29
Contact Site Toulouse
  • 55 Avenue Louis Breguet – La Cité CS 84008 – 31028 Toulouse Cedex 4
  • Tél : 05 61 12 57 12

Réseaux