drapeau Congo-Brazzaville Congo-Brazzaville : Investir

Dans cette page : Les IDE en chiffres | Pourquoi choisir d'investir au Congo-Brazzaville | Les procédures relatives à l'investissement étranger | Les opportunités d'investissement

 

Les IDE en chiffres

Les flux d'IDE vers la République du Congo ont augmenté régulièrement ces dernières années. Comme de nombreux pays de la région, le Congo est riche en pétrole et autres matières premières, et est largement affecté par la chute des prix mondiaux des ressources naturelles. Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, les entrées d'IDE ont augmenté de 19 %, passant de 3,4 milliards de dollars à 4 milliards de dollars entre 2019 et 2020, malgré la crise sanitaire et économique mondiale déclenchée par la pandémie de Covid-19. En 2020, le stock d'IDE était estimé à 33 milliards de USD. Selon le Investment Trends Monitor de la CNUCED, les flux mondiaux d'IDE ont fortement rebondi en 2021, mais les flux d'IDE vers les pays africains (hors Afrique du Sud) n'ont augmenté que modérément. Les ressources naturelles du pays constituent son principal atout. En particulier, les investissements dans le pays ont été stimulés par les flux vers les champs pétroliers offshore après l'achèvement de la phase 2 du cycle d'octroi de licences des blocs pétroliers disponibles en 2019. Le pétrole et le bois sont les principaux secteurs attirant les IDE. Récemment, l'accent a été mis sur le secteur minier, qui attire un nombre croissant d'investisseurs. Par ailleurs, dans quelques années, le pays jouera un rôle important au cœur de la région centrafricaine grâce à la modernisation de sa voie de communication entre Brazzaville et Pointe Noire. La Chine est le principal investisseur dans le pays, suivie de la France, des États-Unis et d'autres pays européens.

Le pays a été classé au 180e rang mondial pour la facilité de faire des affaires dans le dernier rapport Doing Business de la Banque mondiale. La principale réalisation pour le Congo est l'amélioration de l'accès à l'information sur le crédit par la mise en place d'un cadre par l'intermédiaire de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale pour l'agrément et le fonctionnement des bureaux de crédit (Doing Business, Banque mondiale). Bien que l'État ait adopté certaines réformes, telles que la réduction des frais de transfert de propriété ou l'établissement de règles pour régler les conflits découlant de l'exécution des contrats, ainsi que la promulgation d'une nouvelle loi sur les investissements, l'économie n'est toujours pas très favorable aux investissements étrangers. Le pays est riche en ressources naturelles et stratégiquement positionné en Afrique centrale, avec une façade côtière longue de 170 kilomètres, mais son instabilité politique, des infrastructures inadéquates, le coût élevé de la main-d'œuvre et des matières premières, ainsi qu'une faible productivité sont des facteurs qui découragent les investisseurs étrangers. Les compagnies pétrolières TotalEnergies, Chevron et SNPC ont investi au total 10 milliards d'euros dans le champ pétrolier de Moho Nord dont la production a démarré en mars 2017 (d'une capacité de 140 000 barils par jour). Dernièrement, la Chine a joué un rôle de plus en plus important dans la reconstruction des infrastructures portuaires, routières, ferroviaires et électriques du pays.

 
 
Investissement Direct Etranger 201820192020
Flux d'IDE entrants (millions USD) 4.3153.3664.016
Stocks d'IDE (millions USD) 25.58028.94632.962
Nombre d'investissements greenfield* 111
Value of Greenfield Investments (million USD) 103894

Source : CNUCED - Dernières données disponibles.

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

Retour vers le haut

Pourquoi choisir d'investir au Congo-Brazzaville

Les points forts

Parmi les facteurs qui font de la République du Congo une destination attrayante pour les IDE, il y a :

  • des ressources naturelles abondantes (pétrole, minerai de fer, potassium, phosphates, bois)
  • un grand potentiel agricole (sur les dix millions d'hectares de terres fertiles, seuls deux millions sont actuellement cultivés)
  • membre de la Communauté Économique et Monétaire de l'Afrique Centrale (CEMAC), de la Communauté Économique des États de l'Afrique Centrale (CEEAC) et de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC)
  • une population peu nombreuse mais fortement urbanisée
  • le fait que le gouvernement s'efforce de diversifier l'économie (dans le but de devenir une économie de marché émergente d'ici 2025) et de développer les infrastructures du pays
  • quatre zones de commerce extérieur (appelées "zones économiques spéciales" - ZES), qui devraient être opérationnelles sous peu
  • aucune restriction ou limitation légale concernant la conversion, le transfert ou le rapatriement des fonds associés à un investissement.
Les points faibles

La République du Congo n'est pas encore une destination attrayante pour les IDE pour plusieurs raisons :

  • des risques politiques et sécuritaires internes périodiques, associés à une mauvaise gouvernance économique et à un manque de diversification économique (forte dépendance aux exportations de pétrole)
  • près de la moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté et un haut niveau de chômage (10,27% en 2020 selon la Banque mondiale)
  • un approvisionnement irrégulier en électricité et en eau et une infrastructure informatique faible
  • un environnement des affaires globalement médiocre : la ROC a été classée 180e sur 190 pays dans le classement 2020 de la Banque mondiale sur la facilité de faire des affaires (perdant quatre positions par rapport à l'année précédente) et 165e sur 180 pays dans l'indice de perception de la corruption 2020 de Transparency International
  • divers ministères ont une autorité réglementaire sur les différentes industries dans leur domaine de compétence, et les autorités locales peuvent imposer des réglementations ou des exigences supplémentaires difficiles à prévoir
  • risques élevés de corruption et un manque de transparence
Les mesures mises en place par le gouvernement
Le gouvernement de la République du Congo tente d'attirer les investissements étrangers par le biais de diverses initiatives, notamment la création de zones économiques spéciales, l'établissement de l'Agence pour la promotion des investissements (API) et la signature de plusieurs accords bilatéraux d'investissement (par exemple avec les États-Unis, la France, la Chine, l'Allemagne, l'Italie, la République de Corée, la Suisse et le Royaume-Uni).
En outre, si l'on estime qu'un investissement potentiel est en mesure de créer des emplois dans le pays, un traitement fiscal et douanier préférentiel peut être accordé (en soumettant une demande au Comité national des investissements du ministère des finances, qui se réunit chaque année). Les incitations peuvent inclure : une réduction de 50% des frais d'enregistrement des entreprises ; et un amortissement accéléré dans le cadre des structures fiscales générales. Si au moins 25 % des actions d'une société sont détenues par des entités nationales, d'autres incitations peuvent s'appliquer (telles qu'une réduction de l'impôt sur les dividendes à 10 %, des réductions de l'impôt sur les plus-values, des déductions pour les dépenses professionnelles, des loyers réduits, etc.)
Le code du travail congolais exige que le principal dirigeant de toutes les entreprises soit un ressortissant congolais, mais cette exigence a souvent été levée pour les multinationales.

Retour vers le haut

Les procédures relatives à l'investissement étranger

L'organisme auprès duquel déclarer l'investissement
Centre de Formalité des Entreprises (CFE)

Find out more about Investment Service Providers in Congo on GlobalTrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.

Retour vers le haut

Les opportunités d'investissement

Les agences d'aide à l'investissement
L'Agence pour la promotion des investissements (API-CONGO)
Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
DgMarket, Appels d'offres dans le monde
Tenders Info, Appels d'offres dans le monde
Les autres ressources utiles
Climat d'investissement au Congo-Brazzaville - Fortune of Africa (en anglais)
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

Find out more about Investment Service Providers in Congo on GlobalTrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022