drapeau Colombie Colombie : Acheter et Vendre

Dans cette page : Les procédures d'accès au marché | Approcher le consommateur | Distribuer un produit | E-commerce | Organiser son transport de marchandises | Identifier un fournisseur

 

Les procédures d'accès au marché

Les conventions internationales
Membre de l'Organisation Mondiale du Commerce
Signataire du Protocole de Kyoto
Signataire de la Convention de Washington sur le commerce international des espèces de faune et de flore menacées d'extinction
Signataire de la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières des déchets dangereux et de leur élimination
Signataire du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone
Signataire de l'Accord de Wassenaar sur le contrôle à l'exportation des armes conventionnelles et des biens et technologies à double usage
Signataire de l'Accord international sur le café de 2001
La coopération économique internationale
La Colombie a réalisé plusieurs accords internationaux de commerce :

- Association Latino-américaine d'Intégration - ALADI
- Communauté Andine des Nations -CAN- (Colombie, Equateur, Pérou et Bolivie)
- CAN-Mercosur
- Amérique Centrale et Caraïbes
- TLC Colombie - Chili
- TLC Colombie
-  Le Salvador, Guatemala et Honduras
- TLC Colombie/Pérou - Canada
- TLC Groupe des Deux - TLC Colombie/Pérou - EFTA
- TLC Colombie - Etats Unis
- Accord d'Association CAN - UE

La Colombie est membre de l'Alliance du Pacifique.

Pour plus d'information veuillez consulter ce lien.

Les barrières non-tarifaires
La Colombie présente diverses barrières non tarifaires : une lourde bureaucratie; l’occurrence de vols dans les entrepôts douaniers et les camions; la détention des marchandises en douane en cas de mauvaise classification des tarifs, d'adresse incorrecte ou d'erreur de frappe; les inspections effectuées par les observateurs des opérations d'importation; les permis d'importation, les homologations préalables ou les mesures d'enregistrement et d’autorisation phytosanitaires.

Toutes les marchandises importées doivent être enregistrées auprès du Ministère du Commerce extérieur  via un formulaire appelé "Registro de Importación". La plupart des produits sont automatiquement autorisés à être importés sur présentation de ce formulaire. Il existe néanmoins un certain nombre de marchandises (notamment les produits agricoles) soumis à une autorisation " licencia ".
Les autorisations d'importation (automatiques et licences) sont valables 6 mois, sauf pour les produits suivants. Biens d'équipement : 12 mois, denrées périssables : 2 mois. Les marchandises doivent être réclamées à la Douane avant la date d'expiration de l'autorisation.
Par ailleurs, certains produits sont soumis à des mesures phytosanitaires et l'importateur doit être enregistré auprès de certains organismes : Institut Colombien de l'agriculture, pour les plantes et les produits d'origine animales, INVIMA pour les médicaments, la lingerie médicale, les cosmétiques, Ministère du Transport pour tous les véhicules. Certains produits agroalimentaires ne peuvent être importées qu'après le visa du Ministère de l'Agriculture, et dans la mesure où l'importateur achète également des produits locaux identiques. En fonction de l'état de la production locale, il est également possible que le Ministère interdise simplement l'importation de certains produits.
L'importation de véhicules, pneumatiques, vêtements usagés et jouets violents est interdite.

Les droits de douane et les taxes à l'importation
Le taux moyen est de 4,5%. Pour plus de détails veuillez consulter le site de la CNUCED.

Retrouvez les droits de douane et les taxes locales qui s'appliquent à votre produit sur notre service Droits de douane et taxes locales.


La classification douanière
La Colombie applique le Système Douanier Harmonisé. Les droits de douane sont calculés Ad Valorem sur la valeur CIF. L'échelle des droits de douane (4 taux) a été fixée dans le cadre du Pacte Andin et est applicable en Colombie, Equateur et Vénézuéla.
Les procédures d'importation
L'importateur doit présenter une déclaration d'importation à la DIAN (Douane). Cette déclaration comprend les mêmes informations contenues dans le formulaire d'enregistrement d'importation et d'autres informations telles que les droits de douane, la taxe de vente payée et le nom de la banque où ces paiements ont été effectués. Cette déclaration peut être présentée jusqu'à 15 jours avant l'arrivée de la marchandise en Colombie ou jusqu'à deux mois après l'arrivée de l'envoi. Une fois la déclaration d'importation présentée et les droits d'importation payés, les douanes autorisent la livraison de la marchandise. Les agents des douanes sont chargés d'inspecter les marchandises afin de vérifier que la description et la classification sont conformes à la déclaration de l'importateur. Un groupe d'inspection des douanes effectue souvent des enquêtes aléatoires après le dédouanement pour détecter la fraude, les irrégularités de change et l'évasion fiscale. Les courtiers principaux de douane ont un bureau de douane dans leurs propres entrepôts où la plupart des procédures de dédouanement sont accomplies avant que la marchandise ne soit livrée aux clients.

Outre la déclaration en douane (DAU) traditionnellement exigée pour toute expédition, les envois effectués à destination de la Colombie doivent être accompagnés des documents suivants : 

  • Facture commerciale, établie en quatre exemplaires, elle doit être rédigée de préférence en langue espagnole et indiquer outre les mentions usuelles : la valeur ou la contre-valeur des marchandises en USD, le numéro du « registro de importación » (certificat d’enregistrement de l’importation) transmis à l’exportateur par le destinataire colombien.
  • Certificat d’origine. Il est établi sur le formulaire communautaire.
  • Certificat de non-contamination radioactive, requis pour les produits agro-alimentaires et notamment pour le lait, il est délivré par la direction départementale des services vétérinaires.
  • Certificat phytosanitaire, requis pour les fruits, les légumes, les semences et autres végétaux, il est délivré par le service régional de la protection des végétaux.
  • Certificat sanitaire, délivré par la direction départementale des services vétérinaires.

D’autres produits peuvent être soumis à la présentation de certificats de libre vente pour obtenir l’enregistrement en Colombie. Pour plus d'informations, rendez-vous sur le portail des douanes colombiennes.

Importer des échantillons
Après avoir rempli un formulaire spécial fourni à l'arrivée d’un aéroport international, les échantillons commerciaux peuvent rester dans le pays pendant 90 jours. La réglementation d'importation d'échantillon, étant variable selon le type de produits, nous vous conseillons de contacter le Département national de douanes.
 

Pour aller plus loin, consultez notre service Contrôle des importations et Contrôle des exportations.

 
Pour plus d'informations
Direction Nationale d'impôts et douanes
Portail commercial de la Colombie

Retour vers le haut

Approcher le consommateur

Opportunités d'affaires

Le profil du consommateur
Avec un PIB par habitant de 5 750 USD en 2021 (FMI), les consommateurs colombiens ont généralement des habitudes de consommation de classe moyenne et l'endettement des ménages reste assez élevé. La croissance de la consommation privée reste satisfaisante (+4,45% en 2019 - Banque mindiale, dernières données disponibles). Depuis 2012, la Colombie connaît une croissance régulière de la classe moyenne qui continue de s'étendre considérablement. Au niveau national, 35,7% de la population colombienne vit sous le seuil de pauvreté et environ 31% de la population est considérée comme faisant partie de la classe moyenne (Departamento Administrativo Nacional de Estadística, 2019 dernières données disponibles). Le profil des consommateurs colombiens n'est pas homogène et il existe un écart important entre les zones urbaines et rurales.

La consommation des foyers colombiens concerne principalement les besoins primaires et l’éducation, mais on peut observer un changement dans les habitudes des consommateurs, qui ont de plus en plus envie d’acheter des produits dits « non vitaux ». Les consommateurs colombiens sont de plus en plus influencés par les effets de mode, les marques et la publicité, mais il y a également une forte influence des traditions sur les habitudes de consommation. Les Colombiens connaissent actuellement un niveau croissant de fidélisation aux marques. Les segments des produits alimentaires sains et des produits alimentaires ethniques connaissent une croissance particulièrement rapide, et les produits d’alimentation biologique constituent une nouvelle tendance, alors que les consommateurs colombiens sont plus soucieux des problèmes écologiques.
Le comportement de consommation
À la suite de la crise financière, le pouvoir d’achat a diminué dans les foyers les plus pauvres, qui ont rencontré des difficultés pour acheter des produits de base. Alors que le développement de l’industrie locale reste insuffisant, les Colombiens ont pris l’habitude d’acheter des produits importés. Le prix est un facteur important dans les décisions d’achat en Colombie. Cependant, les consommateurs colombiens accordent une importance croissante aux caractéristiques écologiques et éthiques lorsqu’ils achetent un produit. Les consommateurs colombiens sont de plus en plus curieux de savoir où et comment le produit est fabriqué. Ils veulent aussi savoir si le produit est recyclable ou non.

En ce qui concerne les produits alimentaires, les consommateurs sont attentifs à la notoriété de la marque, à la qualité des informations nutritionnelles et à l’attractivité de l’emballage. Le service après-vente et le soutien des consommateurs sont des facteurs décisifs dans la décision d’achat. Seulement une minorité des Colombiens ont un haut pouvoir d’achat, et pour la majorité des consommateurs colombiens le prix reste le critère principal.

Même si le commerce en ligne reste peu développé, il ne cesse de croître et a beaucoup profité des confinements dus au COVID-19. Le taux de croissance des ventes en ligne en 2020 était de 34 % (Statistica). Dans les années à venir, le commerce sur Internet devrait profiter des investissements massifs, dans les infrastructures de réseau, effectués par le gouvernement colombien. Les consommateurs en ligne colombiens ont l’habitude d’acheter sur des sites internet étrangers, principalement américains, chinois, mexicains et brésiliens.
Les associations de consommateurs
Fédération colombienne des consommateurs
Principales agences de publicité
" Pezeta " Publicité
ABC Publicitaire, annuaire d'agences de publicité
Publicitaira
Dattis
Voir la liste des agences publicitaires affiliées à l'UCEP

Retour vers le haut

Distribuer un produit

L'évolution du secteur
La Colombie offre une gamme complète de canaux de ventes aux consommateurs. Cette gamme comprend la méthode traditionnelle dans laquelle les grossistes vendent aux magasins traditionnels appelés "tiendas" qui vendent à leur tour au public; mais aussi des méthodes plus sophistiquées, telle que celle des grands magasins et hypermarchés, qui ont rapidement gagné en popularité. Les grands supermarchés à l’occidentale témoignent d’une transformation notable du secteur du détail au cours de la dernière décennie, les grandes chaînes d'épicerie nationales et internationales ouvrant de nouveaux magasins de tailles variables, à un rythme soutenu. On compte un supermarché pour 31.000 habitants. Cependant, les réseaux traditionnels, constitués d’un grand nombre de petits épiciers indépendants, restent le canal de distribution privilégié pour les Colombiens, représentant 60% du total des ventes au détail de l'épicerie.

En raison du ralentissement économique et de la dévaluation du peso colombien, la croissance du secteur de la distribution au détail a ralenti en 2015-2016 (2,4% en 2015 et 1,2% en 2016). Les perspectives de développement du commerce électronique sont prometteuses. Le gouvernement colombien a atteint des résultats encourageants dans la lutte contre la contrebande.
Part de marché
La Colombie propose l’ensemble des canaux de vente aux consommateurs, avec différentes méthodes de distribution en fonction du type de produit offert. Ces méthodes vont des grossistes traditionnels aux méthodes plus sophistiquées, comme les grands magasins et les hypermarchés, qui gagnent en popularité. Alors que la plupart des articles importés, en particulier les biens d'équipement et les matières premières, sont encore achetés par l'entremise d'agents et de distributeurs, certaines grandes entreprises manufacturières nationales les importent directement. Les zones commerciales les plus importantes se situent dans les grandes villes : Bogota, Medellin, Cali, Barranquilla, Bucaramanga, Cartagena et Pereira.

À côté de la distribution traditionnelle, symbolisée par les épiceries de quartier et autres petits magasins appelés « tiendas », des circuits de distribution moderne se sont développés : supermarchés, hypermarchés, centres commerciaux. Les leaders de la grande distribution dans le pays sont : Grupo Exito, Olimpica, Jumbo-Cencosud, et Alkosto.
Les organismes de la vente au détail
Fédération nationale des commerçants (FENALCO)
Association des centres commerciaux de Colombie
Ministère du Commerce, de l'Industrie et du Tourisme
Chambre de Commerce de Bogota

Retour vers le haut

E-commerce

Accès à Internet
En 2017, la Colombie compte près de 50 millions d'habitants et près de 29 millions d'internautes, ainsi 58,1% des Colombiens étaient connectés à Internet. Le haut débit est disponible auprès de nombreux fournisseurs Internet. La Colombie se situe au troisième rang des pays d'Amérique latine pour ce qui est des abonnements au haut débit, derrière le Brésil et l'Argentine. Il y a près de 4 millions d'abonnements à large bande fixe dans le pays et un peu plus de 2 millions d'abonnements à la téléphonie mobile. Bien que le taux de pénétration du haut débit en Colombie soit relativement élevé, la médiocrité des infrastructures dans bon nombre des 32 départements du pays a entravé la croissance du secteur. La plupart des connexions à large bande par fibre optique sont concentrées dans les zones urbaines à forte densité, mais des investissements sont faits pour développer des zones dotées de technologies obsolètes.
Le marché du e-commerce
La Colombie est le cinquième plus gros e-marché en Amérique latine et le seul pays doté d’un Ministère du E-commerce, ce qui montre clairement que ce marché est une priorité pour le gouvernement. Le marché colombien du e-commerce a explosé entre 2015 et 2016, enregistrant une croissance de 64% en un an. En 2017, la croissance était encore élevée, bien que beaucoup plus modeste, à 22%. En 2017, il y avait environ 12 millions de clients en ligne et plus de 87 millions de transactions en ligne ont été effectuées par des Colombiens. Selon Statista,, le e-commerce colombien a généré environ 4,8 milliards de dollars américains en 2017. Selon la Chambre colombienne du e-commerce (CCCE), le commerce électronique représentait 5,61% du PIB du pays en 2017. Le e-commerce en Colombie s'est considérablement amélioré au cours de la dernière année et a commencé à attirer l'attention des revendeurs internationaux. En 2017, le nombre de visites de sites Web de commerce en ligne a augmenté de 3,5% par rapport à l'année précédente. L’accès à Internet, en particulier via les smartphones, et l’augmentation des services en ligne, tels que les services bancaires et les services de paiement en ligne, sont les principaux facteurs de la croissance du e-commerce en Colombie, en particulier dans le segment B2C. Le segment gagne en popularité, mais il est limité par des infrastructures médiocres - en particulier les autoroutes reliant les ports - qui rendent l'approvisionnement difficile, et des défis logistiques complexes tels que la géographie montagneuse du pays et le manque d’intégration aux marchés internationaux. Les principaux segments du marché colombien du commerce électronique sont le tourisme (compagnies aériennes et hôtels), la mode (vêtements et chaussures) et la technologie. Les ventes interentreprises de produits industriels et agricoles et les ventes de produits alimentaires ont considérablement augmenté. La plupart des Colombiens utilisent des ordinateurs et des ordinateurs portables pour acheter des produits en ligne, mais le commerce mobile se développe et 14% des personnes utilisent leur téléphone pour effectuer des achats en ligne. Le paiement à la livraison est très populaire en raison du faible taux de pénétration des cartes de crédit en Colombie et représente 40% des achats.

Retour vers le haut

Organiser son transport de marchandises

Les principaux moyens de transport
Le transport des marchandises à l'intérieur du pays est principalement routier, pour plus d'information consultez le Ministère des Transports.
Les marchandises importées doivent être accompagnées des documents de transports, de la liste de colisage, et d'une assurance transport. La réglementation colombienne oblige à assurer les expéditions à destination de ce pays. Les emballages en bois à destination de la Colombie doivent être traités (fumigés) et marqués sous la norme NIMP n°15.
Les ports
Le port de Carthagène (en anglais)
Le port de Buenaventura
Les aéroports
Aéroport international " El Dorado " Bogota
Aéroport International " Alfonso Bonilla Arangon ", Cali
Aéroport International " José Maria Cordova " , Medellin
L'administration des transports maritimes
Division ministérielle des ports et des transports
Ministère des Transports
L'administration des transports aériens
Direction Aéronautique Civile colombienne
L'administration des transports routiers
Ministère des Transports

Retour vers le haut

Identifier un fournisseur

Le type de production
Le secteur industriel représente un tiers du PIB de la Colombie et est dominé par les secteurs des mines de charbon et de la production de pétrole et de gaz. La Colombie est le quatrième exportateur mondial de charbon et le quatrième producteur pétrolier d'Amérique latine. Parmi les autres industries majeures figurent le secteur manufacturier, la construction, les produits chimiques, les produits pharmaceutiques, le textile et la transformation des aliments.
 

Trouvez des annuaires sectoriels en Colombie grâce à notre service Annuaires professionnels.

 
Associations professionnelles par secteur
30 fédérations professionnelles répertoriées pour la Colombie.
 
Les chambres de commerce et leur représentation à l'étranger
Chambre de Commerce de Colombie
Chambre de Commerce de Bogota
Contacter vos représentations commerciales en Colombie
Contactez la mission économique.
Ambassade de France en Colombie
Associations professionnelles générales
Association nationale des entrepreneurs de Colombie
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Septembre 2022

L'agence est le bras armé de la Région en termes de développement économique, d'innovation et de soutien à l'emploi. A ce titre, AD'OCC déploie les dispositifs de financement définis par la Région pour ancrer durablement l'emploi sur le territoire.

Contact Sites Pérols
  • 3840 avenue Georges Frêche 34477 Pérols
  • Tél : 04 99 64 29 29
Contact Site Toulouse
  • 55 Avenue Louis Breguet – La Cité CS 84008 – 31028 Toulouse Cedex 4
  • Tél : 05 61 12 57 12

Réseaux