drapeau Chili Chili : Vendre

Dans cette page : Les procédures d'accès au marché | Distribuer un produit

 

Les procédures d'accès au marché

 
 

Les procédures douanières

Les procédures d'importation
Le Chili est un marché très ouvert. Toutes les personnes physiques ou morales sont autorisées à effectuer des opérations d'importation. Une autorisation spéciale, des certificats et des documents d'approbation, tels que des certificats sanitaires et phytosanitaires, sont requis pour la plupart des produits agricoles et dans certains cas pour les produits industriels. L'importateur doit présenter un « rapport d'importation », document qui doit passer par la banque commerciale. Cette licence sert surtout à des fins statistiques.
Les formulaires commerciaux utilisés par les importateurs et les exportateurs sont les factures commerciales, les certificats d'origine, les connaissements, l'assurance du fret et des listes d'emballage. Les autorisations spéciales, les certificats et les documents d'approbation, tels que les certificats sanitaires et phytosanitaires, sont nécessaires pour la plupart des produits agricoles et dans des cas particuliers pour les produits industriels.
Toutes les marchandises doivent être accompagnées de documents originaux, y compris la lettre de transport et la facture commerciale.
-    Exigences de la lettre de voiture : nom légal complet du destinataire, nom de la société (le cas échéant), numéro de téléphone complet, adresse complète
-    Exigences de facturation : logo de l'expéditeur (s'il s'agit d'une entreprise), date de délivrance, nom et adresse de l'expéditeur, nom du destinataire et adresse commerciale, pays de fabrication et marque, description complète des produits par article et / ou codes de produits, contenu, quantité, valeur FOB (franco à bord), poids et modèle. Les factures pro-forma ne sont pas acceptées.
Certains produits requièrent une fiche de données de sécurité (FDS), un formulaire du SAG (Service de l'agriculture et de l'élevage) dûment rempli ou une autorisation du Service national de santé du Chili (SNS) pour publication.

Pour plus d'informations, consultez le site de la douane chilienne.

Les procédures spécifiques à l'importation
Le Chili approuve l'importation de produits alimentaires transformés uniquement au cas par cas. Pour faire entrer un produit, l'importateur doit obtenir la permission d'un agent du Service sanitaire au port d'entrée. Pour plus d'informations sur la déclaration en ligne, veuillez consulter le site des Douanes chiliennes.
Importer des échantillons
Il est possible d'exporter temporairement vers le Chili selon la procédure décrite dans la documentation ATA 12. Il permet l'admission temporaire d'échantillons commerciaux, de marchandises en route vers les marchés, expositions et autres présentoirs commerciaux. Le carmet ATA s'applique également au trafic postal et de transit; cependant, il n'est pas accepté pour les marchandises non accompagnées.
 
 
 

Les droits de douane et les taxes à l'importation

Le seuil douanier (à partir duquel des droits de douane sont exigés)
30 USD
Le droit de douane moyen (hors produits agricoles)
6%
Les produits soumis à des droits de douane plus élevés
Cigarettes (61%), cigares (51%) et tabac transformé (57,9%).
Les produits soumis à des droits de douane moins élevés
Le Chili applique le Système Douanier Harmonisé. Les droits de douane sont calculés Ad Valorem sur la valeur CIF. Depuis le 1er janvier 2003, le taux général des droits de douane est de 6%, l'un des plus bas de l'Amérique Latine, et s'applique sur quasiment la totalité des marchandises. L'Administration des Douanes Chiliennes s'est toutefois réservée le droit d'appliquer des prix minimum pour la valorisation des importations (cela peut-être notamment le cas pour certains produits agricoles comme le froment, les huiles comestibles et le sucre).
Le Chili a signé un certain nombre d'accords commerciaux, notamment avec les États-Unis, le Canada (révisé en 2019), le Mexique et certains membres de l'ALADI. Les droits de douane pour la plupart des articles entre ces pays sont de 0%. De plus, le Chili est membre associé du Mercosur. Enfin, le Chili a signé le 18 novembre 2002 un accord de libre-échange avec l'Union Européenne, qui a conduit à une réduction des droits de douane.
Pour tout renseignement supplémentaire, vous pouvez contacter l'Administration des Douanes Chilienne.
La classification douanière
Le Chili s'applique au système douanier harmonisé.
La méthode de calcul des droits de douane
Les droits de douane sont calculés ad valorem sur la valeur CAF. Depuis le 1er janvier 2003, le taux du tarif général est de 6% sur la plupart des produits, l'un des plus bas d'Amérique latine. Cependant, les douanes chiliennes se réservent le droit d'appliquer des prix minimaux pour l'évaluation des importations (cela peut être le cas pour certains produits agricoles tels que le blé, les huiles alimentaires et le sucre, par exemple).
La méthode de paiement des droits de douane
Le paiement des taxes relatives au commerce extérieur doit être effectué auprès du Service des douanes chiliennes.
Les taxes à l'importation (hors taxes à la consommation)
Les boissons alcoolisées, certaines boissons non alcoolisées (à forte teneur en sucre, boissons hypertoniques), le tabac et certains articles de luxe (comme les bijoux, certaines voitures, etc.) sont soumis à une taxe de vente supplémentaire allant de 10% à 50%.
Les importations sont également soumises à la TVA au taux de 19%.
 
 

Les règles d'emballage et d'étiquetage

L'emballage
Les emballages doivent être suffisamment solides pour résister aux conditions météorologiques (chaleur, l'humidité, etc.), au chapardage et à la manipulation.
Excepté la verrerie et la porcelaine, les produits ne doivent pas être emballés dans de la paille, du foin ou autre matière végétale. Si ce type d'emballage est utilisé, des certificats sont nécessaires attestant que les matériaux d'emballage ont été stérilisés et sont exempts de parasites. Les emballages en bois doivent être traités en conformité avec la norme ISPM 15.
Les langues autorisées sur les emballages et les étiquettes
Les étiquettes doivent être libellées en espagnol, mais l'usage de langues supplémentaires est autorisé.
Les unités de mesures autorisées
Les mesures doivent être exprimées en utilisant le système métrique.
Le marquage d'origine
Le pays d'origine doit être obligatoirement indiqué sur l'emballage.
La réglementation concernant l'étiquetage
Les produits emballés doivent comporter une indication précisant la qualité, pureté, les ingrédients et mélanges, et le poids ou la mesure nets du contenu. Les produits alimentaires importés en conserve ou emballés doivent comporter une étiquette traduite en espagnol pour tous les ingrédients, y compris additifs, date de fabrication et péremption, et nom du producteur ou importateur. Tous les poids ou tailles des contenus nets doivent être convertis dans le système métrique.
Les réglementations spécifiques
Il existe des règles spécifiques concernant les aliments en conserve, chaussures, produits alimentaires, machines électriques, gaz naturel liquéfié et compressé, plastiques, vins, boissons alcoolisées, textiles, farine de blé, détergents et insecticides agricoles.

Retour vers le haut

Distribuer un produit

 

Le réseau de distribution

Les types de magasins

Supermermados et hipermercados

Répartis dans toutes les villes du Chili, sont les types de magasins les plus nombreux.
Lider, Ekono, Santa Isabel, Jumbo, Tottus, Unimark
Supermarché de vente en gros
Système de supermarchés en libre service, destinés principalement aux commerçants, restaurants, hôtels, familles nombreuses.
Mayorista 10 et Alvi Club Mayorista
Farmacias
En plus des médicaments, proposent des produits cosmétiques, boissons réfrigérées, aliments transformés, fruits, légumes, viande. Très nombreuses, on en trouve à chaque coin de rue.
Farmacias Salcobrand, Cruz Verde et Ahumada
Tiendas por departamentos
Situés dans la capitale et les grandes villes.
Falabella, París, Ripley et La Polar.
Tiendas de ultramarinos
commerces situés à la périphérie des villes et dans les zones peu peuplées, ils proposent de nombreux produits de type différents mais peu variés. Les plus grands offrent aussi des produits frais.
Tiendas de conveniencia
Petits kiosques (stations service inclues) situés aux endroits stratégiques des villes, offrant une gamme limitée de produits tels que snacks, boissons, lait, pain, fruits.

Big John, OK Market
Multitiendas
Destinés aux ménages à revenus moyens/faibles, ils offrent moins de choix de produits que les tiendas por departamentos.
Johnson’s (Cencosud), Hites et Corona
Tiendas de mejora del hogar
Magasins spécialisés dans les articles de maison.
Sodimac (de Falabella), Construmart (de SMU), MTS, Easy (de Cencosud) et Chilemat.
Centres commerciaux/malls
On les trouve dans les villes majeures.
Alto Las Condes, Parque Arauco, La Dehesa, Vivo el Centro, Apumanque, Costanera Center.
Commerces traditionnels et marchés
Il existe dans la grande majorité du pays des marchés centraux proposant des fruits et légumes frais, du poisson, et autres, approvisionnant à la fois les ménages et les restaurants et petits commerces.
Foires ambulantes (ferias libres)
Petits stands de fruits et légumes frais et autres produits, présents dans les communes une fois par semaine, ils offrent des produits de qualité à un prix moins élevé qu'en supermarché.
 

L'évolution du secteur de la vente au détail

Croissance et régulation
Le secteur chilien de la vente au détail de produits alimentaires est composé d'un mélange de grands supermarchés, d'épiceries de taille moyenne, de dépanneurs, de marchés de stations-service et de milliers de petits magasins de proximité indépendants. Le secteur chilien de la vente au détail est le plus développé de la région d'Amérique latine, avec des ventes au détail de 14,3 milliards USD en 2019, avec une augmentation de 5% par rapport à l'année précédente (US Foreign Agricultural Service). Les ventes de produits alimentaires en ligne sont encore faibles, bien qu'en croissance lente, notamment en raison des mesures de distanciation sociale et des quarantaines strictes mises en place en 2020 pour éviter la propagation du virus COVID-19.
Selon l'Institut national des statistiques (INE), en 2019, le secteur chilien de la vente au détail de produits alimentaires comprenait 1382 magasins, y compris des hypermarchés, des supermarchés et d'autres petits magasins de détail de produits alimentaires avec un minimum de trois caisses, dont 34% se trouvent dans la région métropolitaine.
Il convient de noter que le Chili est de plus en plus urbanisé. Cela n'est pas seulement vrai dans la région métropolitaine de Santiago (qui représente un tiers de la population du pays), mais aussi dans les villes de province ou de second rang. Le secteur de la distribution s'est adapté à cette tendance, en particulier la vente au détail d'épicerie, qui a adopté un modèle de dépanneur par le biais de dépanneurs enchaînés et de petits supermarchés situés à proximité des consommateurs au milieu des quartiers résidentiels. Cette évolution est également due à la rareté des surfaces de vente et à l'intérêt des consommateurs chiliens pour la commodité.
Part de marché
Le marché de la distribution alimentaire au Chili s'organise entre de grands supermarchés, des magasins détaillants de taille moyenne, des épiceries, des magasins de station-service et un panel de petites échoppes de quartier.

Les principaux groupes de supermarchés du Chili en 2019 étaient (Département US de l'Agriculture):
- Walmart Chile, la plus grande chaîne de supermarchés du pays en termes de chiffre d'affaires avec une part de marché d'environ 41,9%, exploitant environ 363 magasins sous les marques Líder et Express de Líder
- Cencosud, avec une part de marché d'environ 34%, exploitant environ 247 hypermarchés et supermarchés sous les marques Jumbo et Santa Isabel
- SMU est la troisième chaîne avec une part de marché de 21% et 290 magasins sous la marque Unimarc
- Tottus (détenue par Falabella) avec une part de marché de 4% et 69 hypermarchés et supermarchés.

Les organismes de la vente au détail
Association et guide de supermarchés du Chili
 

E-commerce

Accès à Internet
Avec une population de plus de 18 millions d’habitants, le Chili est le 7ème pays le plus peuplé d’Amérique latine. En juin 2017, il y avait 14,1 millions d’internautes au Chili, ce qui représente 77% de la population. Selon WeAreSocial, en 2017 les ordinateurs portables et de bureau représentaient 56% du trafic en ligne (diminution de 16% par rapport à 2016), tandis que les mobiles représentaient 42% (augmentation de 34%). L’utilisation du haut débit est répandue, bien que la vitesse et le coût varient d’un endroit à l’autre. Selon Pewglobal, en 2017, 65% de la population possédaient un smartphone dont 86% avaient entre 18 et 35 ans. Les moteurs de recherche les plus populaires sont Google (97,73%), Bing (1,16%), Yahoo! (0,98%), DuckDuckGo (0,05%), MSN (0,03%) et Baidu (0,01%).
Le marché du e-commerce
Au cours des cinq dernières années, le e-commerce a plus que doublé au Chili. La Chambre de Commerce de Santiago estime que les ventes B2C en ligne du Chili ont atteint 3 milliards de dollars en 2018, soit une augmentation spectaculaire de 20% depuis 2016. Cela a ouvert l’appétit à de nombreux acteurs nationaux et internationaux et notamment à des commerces de détail déjà existants qui entrent en compétition dans ce secteur. Plusieurs magasins traditionnels ont investi dans des solutions technologiques et logistiques qui permettent aux consommateurs d’avoir une expérience d’achat en ligne. L’économie numérique du Chili représente aujourd’hui 3% du PIB. D’ici 2020, ce chiffre devrait s’élever à environ 4,5%.
Ventes et clients du e-commerce
En 2017, le chiffre d’affaires du e-commerce en B2C du Chili a augmenté de 15% pour atteindre 3 milliards de dollars. La communauté d’internaute chilien était de 12,4 millions de personnes de plus de 15 ans dont 5,7 millions achetaient en ligne. Les achats via mobile augmentent dans le pays et 40% de la population effectuent des achats sur le mobile de façon mensuelle. En plus des ventes en ligne en B2C effectuées par les grands commerçants chiliens tels que Falabella, Cencosud (Almacenes Paris, Jumbo, Easy) et Ripley, les consommateurs en ligne chiliens utilisent régulièrement Alibaba, Groupon et d’autres commerçants internationaux du e-commerce présents sur le marché chilien. Au premier trimestre de 2017, les ventes du e-commerce du Chili ont augmenté de 30% par rapport à celles du premier trimestre de 2016 et ont atteint 864 millions de dollars. Le total des ventes du e-commerce en 2017 a atteint 3,7 milliards de dollars soit une augmentation de 20% depuis 2016. Les plateformes de e-commerce complètent les magasins physiques car les Chiliens recherchent souvent des produits en ligne avant de les acheter en magasin.
Réseaux sociaux
Au Chili, il y a 13 millions d’utilisateurs actifs sur les médias sociaux et le taux de pénétration est de 71%. Parmi l’ensemble de ces utilisateurs, 68% utilisent les réseaux sociaux quotidiennement. Il y a 12,3 millions d’utilisateurs de Facebook au Chili dont 51% de femmes. Plus de 70% des utilisateurs de Facebook chiliens ont entre 18 et 44 ans. Les réseaux sociaux les plus populaires du Chili sont Facebook (68,31%), YouTube (13,46%), Pinterest (9,6%), Twitter (5,53%), Instagram (2%) et Tumblr (0,67%).
 

La vente à distance

Les principales formes de vente à distance
Vente sur catalogue, vente en ligne, vente directe via des distributeurs indépendant.
Les types de produits
Le marketing direct est bien établi dans le secteur des services, en particulier la banque, la finance et les télécommunications.
L'évolution du secteur
La vente sur catalogue et la vente en ligne sont en forte croissance auprès de la population de classe moyenne et supérieure, les adolescents et les professionnels utilisant Internet. Elles restent néanmoins minoritaires car les Chiliens préfèrent acheter dans un magasin où ils pourront bénéficier d'un service après-vente.
En 2013, la vente directe a représenté plus de 525 millions USD, soit une augmentation de +8% par rapport à 2012 et +7,7% sur les 3 dernières années. Le secteur emploie près de 350.000 personnes.
Les entreprises du marketing direct
Camara de Venta Directa (en espagnol), Lien vers des entreprises de vente directe
Marketing Directo (en espagnol), Portail sur le marketing direct
 

Les grands noms de la vente à distance

AVON Vente en ligne, par téléphone Cosmétiques
Belcorp Vente en ligne Produits de beauté
Amway Vente en ligne Produits de beauté, nutrition, maison
 

Les intermédiaires commerciaux

Les sociétés de commerce
 
  • Type d'organisations
Il est généralement nécessaire de pénétrer le marché chilien en passant par un intermédiaire. Les intermédiaires les plus importants sont les distributeurs et les franchisés.
  • Les principaux acteurs
Pour plus d'informations sur les acteurs du secteur, veuillez consulter le site Global Trade.
Les grossistes
 
  • Type d'organisations
Il est possible de pénétrer le marché chilien en passant par un grossiste. Il y a trois catégories de grossistes, les grossistes proprement dits, les grossistes opérant à travers une maison, et les distributeurs disposant d'une force de vente.
  • Les principaux acteurs
Alvi, Mayorista 10, Rabié, Adelco, Comer, La Caserita.
 

L'agent commercial

Les avantages
Pour les exportateurs nouveaux sur le marché, recourir à un agent ou représentant ayant une solide expertise technique et un accès aisé aux acheteurs peut présenter des avantages. Un bon agent peut utiliser son entreprise ou ses liens sociaux pour ouvrir des portes et surmonter les obstacles réglementaires, culturels et linguistiques. Le recours à un agent commercial est cependant assez rare au Chili. Il est également possible d'avoir recours à un grossiste pour accéder au marché chilien. Comme le pays se caractérise par une longueur géographique très importante, la plupart des grandes agences commerciales ont des succursales à l'extérieur de Santiago, la capitale.
Les points de vigilance
Choisir un agent requiert la plus grande prudence, et un examen minutieux du sérieux, des qualifications et compétences des candidats. Le recours à un agent commercial est assez rare au Chili.
Les éléments de motivation
Une rémunération attractive est une motivation certaine.
La commission
5 à 10% selon le produit.
La rupture du contrat
Le recours à un agent commercial est assez rare au Chili.
Trouver un agent commercial
Colegio de Agentes Comerciales (en espagnol), Collège des agents commerciaux
 

Créer une unité commerciale

Les avantages
Etablir une unité commerciale au Chili est peu onéreux (environ 1.800 USD) et ne prend que 3 semaines environs. Il n'y a pas de participation locale minimale requise et l'inclusion de partenaires locaux n'est guidée que par des considérations commerciales. Signe d'engagement sur le long terme, l'implantation sur place peut être rassurante pour les clients potentiels.
Les points de vigilance
Les coûts directs sont de l'ordre de 1.500 USD pour les frais juridiques, 300 USD pour les frais tels que l'enregistrement au registre du commerce et la publication dans le journal officiel, et il faut prendre en compte les coûts fixes liés aux salaires, loyers etc.
Les différentes formes d'implantation possibles
 
  • L'office de représentation
Structure juridique moins lourde que la société, elle est en principe provisoire et offre plus de manoeuvre en cas de repli.
  • La succursale
Etablir une succursale au Chili offre aux futurs exportateurs la meilleure garantie d'un service efficace et d'une promotion adéquate des produits. Les entreprises légalement créées à l'étranger peuvent former sous leur propre nom une succursale (agencia) au Chili. Ce type de pénétration du marché implique un investissement supplémentaire, mais est justifié si les ventes sont importantes ou si la présence locale est déterminante.
  • La société
Dans le cadre juridique chilien, il existe différents types d'entreprises, soumises à des régimes fiscaux spécifiques. Cette forme de pénétration est plus lourde à gérer mais rassurante pour les clients.
 

La franchise

L'évolution du secteur
Il y a actuellement 208 franchises dans le pays, avec des magasins localisés principalement dans la région métropolitaine de Santiago, avec des succursales également dans la 5e et la 8e région du Chili (Ex Valparaiso et Bio-Bio). Un tiers de ces marques sont des franchiseurs nationaux. D'autres concepts viennent principalement des États-Unis, d'Espagne, du Pérou et d'Argentine.
L'investissement initial est inférieur à 50 000 USD dans 40% des cas, et il reste inférieur à 200 000 USD 80% du temps.

Les principaux secteurs représentés dans le secteur de la franchise au Chili sont:
 
-    L'industrie alimentaire (39%) : restaurant, coffee shops, glaciers
-    Services (23%) : instituts beauté, centres de fitness, immobilier, services financiers, locations de voitures et réservations d'hôtels.
-    Vêtements (17%) : habillement et chaussures
-    Commerce (14%) : bonbons, thé, pharmacies, cosmétiques
-    Éducation (7%) : instituts techniques, instituts de tests
Les grandes enseignes franchisées
Cruz Verde
GNC Live Well
Shell
Telepizza
Casa Pichara
5 à sec
Movistar
Entel PCS
Pour plus d'informations
Camara de Franquicias,
Chambre des Franchises

 

Trouver de l'aide

Les sociétés de commerce spécialisées en import-export
Global Trade (en anglais), Voir la liste fournie par Global Trade
Ressource recommandée
Consulter la Chambre de Commerce Nationale ou la Chambre de Commerce de Santiago.
 
 
 

Consultez le Club ADEFI pour trouver les sociétés d'accompagnement au Chili.

 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022