Accueil Le contexte économique

drapeau Bolivie Bolivie : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

Bien que riche en ressources minérales - avec les deuxièmes plus grandes réserves de gaz naturel d'Amérique du Sud - la Bolivie est l'un des pays les plus pauvres de la région. Après la pandémie, la Bolivie a connu une reprise économique significative et une réduction de la pauvreté grâce à l'assouplissement des mesures d'isolement et à l'amélioration des conditions extérieures, notamment l'augmentation des prix internationaux des principales exportations. Cependant, les défis persistent avec une dette publique élevée, une production de gaz naturel en baisse et des réserves internationales modestes qui entravent les initiatives de croissance du gouvernement et tendent le marché des changes, conduisant à l'émergence d'un taux de change parallèle. En outre, la Bolivie est confrontée à divers risques internationaux, notamment la volatilité des prix des matières premières, le ralentissement de l'économie mondiale et l'augmentation des taux d'intérêt internationaux. Toutefois, Fitch prévoit un ralentissement de la croissance, estimant qu'elle est tombée à 2,1 % en 2023, contre 3,6 % en 2022. Le FMI prévoit une croissance de 1,8 % en 2024 et de 2,1 % en 2025, bien que des incertitudes subsistent, attribuées aux pressions continues sur la balance des paiements, à la faiblesse de l'investissement public et aux limitations de l'investissement privé en raison d'un cadre réglementaire insuffisant.

Depuis la seconde moitié de 2022, le compte courant est devenu déficitaire en raison de la réduction de l'excédent commercial. Cet excédent s'est transformé en déficit en 2023, principalement en raison de la sous-performance des exportations causée par les ralentissements économiques dans les pays voisins et en Chine, ainsi que par une diminution de la production de gaz naturel. En 2024, cette trajectoire négative devrait persister, avec de nouvelles baisses attendues de la production et des ventes de gaz (avec une baisse annuelle prévue de 20 % du volume des exportations en 2023 selon Coface) et des contraintes d'importation persistantes. Toutefois, le déficit des services s'est réduit, grâce à un rebond de l'activité touristique. En outre, les envois de fonds des travailleurs boliviens expatriés devraient rester importants, soutenus par des conditions d'emploi favorables en Espagne, au Chili et aux États-Unis. Ces dernières années, le pays a enregistré une baisse notable de ses réserves internationales utilisables, atteignant des niveaux extrêmement bas, ce qui accroît les risques pour la stabilité macroéconomique et la capacité de service de la dette. La persistance de déficits budgétaires importants, principalement financés par des emprunts auprès de la banque centrale, associée à l'absence d'un plan de consolidation clair, devrait peser davantage sur les réserves. Cette situation a conduit à un rationnement des devises et à l'émergence de taux de change sur les marchés parallèles dans le cadre d'un régime monétaire stabilisé. En 2024, le déficit public devrait se creuser. Le gouvernement, comme indiqué dans son budget général de l'État (PGE) mis en œuvre au début du mois de janvier 2024, a l'intention de dépendre de plus en plus des dépenses publiques pour stimuler la croissance et contenir l'inflation. Entre-temps, le FMI a estimé le ratio dette/PIB à 80,8 % en 2023, avec une légère hausse attendue sur l'horizon de prévision (82,1 % en 2025). L'inflation, qui était de 3 % l'année dernière, devrait atteindre 4,4 % en 2024.

Malgré une forte baisse de la pauvreté au cours de la dernière décennie, près de 40 % des Boliviens vivent encore sous le seuil de pauvreté. Le pays est également marqué par des inégalités dans la répartition des richesses et un secteur informel important. Toutefois, le taux de chômage est l'un des plus faibles de la région, puisqu'il est estimé à 4,1 % en 2023. Néanmoins, l'emploi informel est très répandu dans le pays. En outre, le système judiciaire bolivien est miné par la corruption, les retards et l'ingérence politique.

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 44,3246,8049,7252,6955,90
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 3,51,81,82,12,2
PIB par habitant (USD) 3.7053.8584.0454.2324.424
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 80,080,881,482,182,1
Taux d'inflation (%) n/a3,04,43,83,8
Balance des transactions courantes (milliards USD) -0,18-1,27-1,62-1,80-2,00
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -0,4-2,7-3,3-3,4-3,6

Source : FMI - World Economic Outlook Database - October 2021.

Note : (e) Donnée estimée


 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Boliviano bolivien (BOB) - Taux de change annuel moyen pour 1 EUR 7,357,818,157,757,89

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Les principaux secteurs économiques

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 29,2 18,5 52,2
Valeur ajoutée (en % du PIB) 12,9 26,4 50,6
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 1,8 9,6 4,8

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs socio-économiques 2024 (e)2025 (e)2026 (e)
Taux de chômage (%) 5,05,15,1

Source : FMI - World Economic Outlook Database - Dernières données disponibles

 

Retour vers le haut

La population active en chiffres

201820192020
Population active 5.631.0985.758.7605.431.077

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 71,04%74,04%74,21%
Taux d'activité des hommes 81,16%82,65%82,65%
Taux d'activité des femmes 60,81%65,34%65,70%

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 

Retour vers le haut

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
42,7/100
Rang mondial :
172
Rang régional :
30

Liberté Economique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Partiellement libre
Liberté politique :
3/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
110/180

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
El Diario
El Deber
La Razón
El Mundo
Los Tiempos
Opinión
Jornada
Les ressources utiles
Ministère de l'économie et des finances publiques
Ministère des affaires étrangères
Ministère du développement productif et de l'économie plurielle
Ministère de la Présidence
Ministère du gouvernement
Banque centrale de Bolivie
 
 

Retour vers le haut

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2024

L'agence est le bras armé de la Région en termes de développement économique, d'innovation et de soutien à l'emploi. A ce titre, AD'OCC déploie les dispositifs de financement définis par la Région pour ancrer durablement l'emploi sur le territoire.

Contact Sites Pérols
  • 3840 avenue Georges Frêche 34477 Pérols
  • Tél : 04 99 64 29 29
Contact Site Toulouse
  • 55 Avenue Louis Breguet – La Cité CS 84008 – 31028 Toulouse Cedex 4
  • Tél : 05 61 12 57 12

Réseaux