drapeau Australie Australie : Investir

Dans cette page : Les IDE en chiffres | Pourquoi choisir d'investir en Australie | La protection des investisseurs étrangers | Les procédures relatives à l'investissement étranger | Les terrains et les immeubles | L'aide à l'investissement | Les opportunités d'investissement | Les secteurs où les opportunités d'investissement sont moindres | Trouver de l'aide pour des informations complémentaires

 

Les IDE en chiffres

Les flux mondiaux d'investissements directs étrangers (IDE) au premier semestre 2021 ont atteint environ 852 milliards USD, montrant une dynamique de rebond plus forte que prévu, avec une augmentation de 78% du taux de croissance d'une partie de l'année par rapport à l'année précédente selon le Moniteur des tendances de l'investissement de la CNUCED publié en octobre 2021. Les perspectives mondiales des IDE pour l'ensemble de l'année 2021 se sont également améliorées par rapport aux projections précédentes. La dynamique actuelle et la croissance du financement de projets internationaux devraient ramener les flux d'IDE au-delà des niveaux d'avant la pandémie. Néanmoins, la durée de la crise sanitaire et le rythme des vaccinations, notamment dans les pays en développement, ainsi que la rapidité de mise en œuvre des mesures de relance des investissements dans les infrastructures, restent d'importants facteurs d'incertitude. D'autres facteurs de risque importants, notamment les goulots d'étranglement de la main-d'œuvre et de la chaîne d'approvisionnement, les prix de l'énergie et les pressions inflationnistes, affecteront également les résultats de l'année finale (CNUCED, octobre 2021). L'impact de Covid sur les marchés en développement et le déplacement des investissements en provenance de Chine sont des tendances majeures qui auront un impact sur les investissements étrangers en 2022.

Après un ralentissement économique, les flux d'IDE vers l'Australie ont été importants grâce au secteur de l'énergie. Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 publié par la CNUCED, suite à la pandémie de Covid-19, les entrées d'IDE ont diminué de moitié, passant de 39 milliards USD en 2019 à 20 milliards USD en 2020, en raison de la faiblesse des ventes transfrontalières ciblant les produits chimiques et le secteur financier. L'Australie était la 14ème plus grande économie du monde en termes d'entrées d'IDE en 2020, avec des stocks d'IDE atteignant 790 milliards USD.

Les principaux pays investisseurs en Australie sont les États-Unis, le Royaume-Uni, la Belgique, le Japon, Hong Kong, Singapour, les Pays-Bas, le Luxembourg, la Chine et la Nouvelle-Zélande. Ces investissements sont principalement orientés vers le secteur minier, la fabrication, la finance et les assurances, l'immobilier et le commerce. Alors que le secteur australien des ressources, traditionnellement attractif pour les investissements étrangers, continue de susciter l'intérêt des investisseurs, le secteur des services reçoit désormais une plus grande attention.

L'Australie est classée 14ème sur 190 pays dans le rapport 2020 Doing Business de la Banque mondiale, soit une légère augmentation par rapport à 2019, où elle se classait 18ème. Le pays est l'un des pays les plus ouverts à l'investissement étranger direct parmi les États membres de l'OCDE, l'IDE représentant plus du tiers de leur PIB. C'est grâce à son libéralisme économique, sa stabilité, la transparence de son système juridique et une forte croissance économique au cours des 25 dernières années, qui compensent l'étroitesse de son marché et son isolement géographique. L'environnement des affaires est attrayant et l'environnement commercial est propice compte tenu du positionnement stratégique de l'économie dans la région Asie-Pacifique et des liens politiques qu'elle entretient avec les États-Unis. L'Australie a récemment introduit une série de modifications à son cadre d'investissement étranger en simplifiant la réglementation existante. Cette nouvelle réglementation est conçue pour s’assurer que les investissements étrangers sont correctement évalués et que l’intérêt national est considéré de manière appropriée. L'Australie participe également à des méga accords commerciaux tels que l'Accord global et progressif de partenariat transpacifique et le Partenariat économique régional global. Le gouvernement est favorable à une approche au cas par cas pour l'examen des propositions d'investissement étranger et, si des propositions s'avèrent contraires à l'intérêt national, elles peuvent soit être rejetées, soit recevoir une demande de modification. Cette approche flexible est préférée aux règles strictes et rapides, car le gouvernement estime que des lois rigides qui interdisent une catégorie d'investissements peuvent arrêter des investissements précieux. Pour cette raison, ils estiment que leur approche maximise les flux d’investissement et protège les intérêts de l’Australie.

Le dernier rapport des Nations Unies sur les tendances du commerce et de l'investissement en Asie-Pacifique fournit des informations supplémentaires sur les IDE en Australie et en Asie-Pacifique en 2021 et 2022.

 
Investissement Direct Etranger 201820192020
Flux d'IDE entrants (millions USD) 68.47739.22420.146
Stocks d'IDE (millions USD) 701.316731.176790.655
Nombre d'investissements greenfield* 438433321
Value of Greenfield Investments (million USD) 18.29217.06118.587

Source : CNUCED, Dernières données disponibles.

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

 

STOCKS D'IDE PAR PAYS ET SECTEUR D'ACTIVITÉ

Les pays investisseurs 2020, en %
États-Unis 23,3
Royaume-Uni 18,5
Belgique 10,2
Japon 6,6
Hong-Kong (SAR de Chine) 3,5
Singapour 2,9
Luxembourg 2,6
Pays-Bas 2,1
Chine 2,0
Nouvelle-Zélande 1,7
Canada 1,6
Suisse 1,4
Allemagne 1,2
Les secteurs investis 2020, en %
Secteur minier 35,1
Immobilier 11,7
Activités de finance et d'assurance 11,0
Vente en gros et au détail 6,0
Information et communication 3,1
Transport et stockage 2,5
Electricité, gaz et traitement de l'eau 2,2
Construction 1,9
Location et restauration 0,9
0,0

Source : Département des Affaires Internationales australien - Statistiques sur les investisseurs en Australie - Dernières données disponibles.

 
Les formes de sociétés préférées par les investisseurs
Proprietary Limited companies (PTY Ltd)
Les formes d'établissements préférés par les investisseurs
La filiale
Les principaux investisseurs
L'ensemble des multinationales et grands groupes mondiaux sont présents en Australie, des pétroliers comme BP (en anglais) ou CALTEX à l'aéronautique avec BOEING et AEROSPATIAL, en passant par les télécommunication (VODAFONE, ALCATEL) ou les services (AXA, ALLIANZ). Plus de 900 multinationales ont leur siège régional ou centre opérationnel en Australie.
Les sources statistiques
Australian Bureau of Statistics

Retour vers le haut

Pourquoi choisir d'investir en Australie

Les points forts

Les principaux atouts de l'Australie sont :

  • La bonne santé économique, sa forte croissance ;
  • Son environnement des affaires stable et juridiquement rassurant ;
  • Les réserves de ressources naturelles très importantes ;
  • Un climat des affaires et des infrastructures de grande qualité ;
  • Une situation géographique stratégique à proximité de l'Asie ;
  • Une faible dette publique ;
  • Une destination touristique attractive.
Les points faibles

Les inconvénients pour les IDE en Australie sont :

  • La concurrence réduite dans certains secteurs peut limiter les rendements d’échelle ;
  • Le manque d'investissements dans les infrastructures de transport et de télécommunication
  • La situation financière du pays est exposée au fort endettement des ménages (185% du revenu disponible brut) ;
  • L'Australie est vulnérable aux variations des prix des matières premières ;
  • L'étroite dépendance à la demande chinoise (même si l'économie australienne a montré sa résilience) ;
  • Le pays est particulièrement vulnérable au changement climatique ;
  • Le manque de main-d’œuvre qualifiée.
Les mesures mises en place par le gouvernement
Le gouvernement australien fournit un soutien pour aider les investisseurs à créer et à gérer une entreprise en Australie. La forme d'aide disponible varie en fonction du lieu, du secteur d'activité et de la nature de l'activité commerciale. Les entreprises étrangères bénéficient d’aides, notamment pour l’investissement productif, la recherche et développement, la formation professionnelle et la création d’emplois. Les investisseurs étrangers bénéficient des mêmes conditions que les nationaux.

Le gouvernement australien a une politique proactive d'attraction des IDE, plusieurs agences œuvrant au niveau régional à cet effet. Austrade fournit une assistance gouvernementale coordonnée pour attirer et faciliter les investissements étrangers directs (IED) en Australie.

Consultez le site du gouvernement australien recensant l'ensemble des aides disponibles pour les investisseurs.

Retour vers le haut

La protection des investisseurs étrangers

Les conventions bilatérales d'investissement signées par l'Australie
L'Australie a signé de nombreux traités bilatéraux d'investissement (TBI), pour un total de 24 TBI actuellement en vigueur. Pour voir la liste des pays participants, consultez le site de la CNUCED.
Les controverses enregistrées auprès de la CNUCED
Le Navigateur ISDS contient des informations sur les cas d'arbitrage international connus, engagés par des investisseurs contre des États en vertu d'accords internationaux d'investissement. L'Australie est impliquée dans 7 affaires en tant qu'État d'origine du demandeur et dans 2 affaires en tant qu'État défendeur.
Les organismes offrant leur assistance en cas de désaccord
ICCWBO , La Chambre de Commerce International
ICSID , Centre international pour le règlement des disputes d'investissement
Membre de l'Agence Multilatérale de Garantie des Investissements (MIGA)
L'Australie est signataire de la Convention de la MIGA.
 
Comparaison internationale de la protection des investisseurs Australie OCDE Etats-Unis Allemagne
Index de transparence des transactions* 8,0 6,5 7,0 5,0
Index de responsabilité des managers** 2,0 5,3 9,0 5,0
Index de pouvoir des actionnaires*** 8,0 7,3 9,0 5,0

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Note: *Plus l'index est grand, plus les transactions sont transparentes. **Plus l'index est grand, plus les managers sont personnellement responsables. *** Plus l'index est grand, plus les actionnaires ont le pouvoir de défendre leur droit.

Retour vers le haut

Les procédures relatives à l'investissement étranger

La liberté d'établissement
Oui
La réglementation concernant les prises de participation
Les étrangers peuvent être tenus d'obtenir une autorisation en vertu du cadre australien relatif aux investissements étrangers, qui comprend la loi sur les acquisitions et les rachats étrangers de 1975 (Cth) (FATA). Toutefois, l'achat d'une entreprise locale par une société étrangère peut toujours être refusé par l'autorité de contrôle, au motif qu'il serait contraire aux intérêts nationaux. À partir du 30 mars 2020, les investissements étrangers proposés en Australie qui, auparavant, ne nécessitaient pas l'approbation du Foreign Investment Review Board (FIRB) parce que la valeur de la transaction/objectif était inférieure à un seuil monétaire applicable, devront désormais être approuvés par le FIRB, quelle que soit la nature de l'investisseur étranger.

Consulter le site du FIRB (Foreign Investment Review Board).
Les obligations de déclaration
L'agence de promotion des investissements étrangers dans le pays permet de s'informer sur les autorisations nécessaires à l'implantation. Certains investissements doivent être notifié au FIRB.
Les acquisitions, prises de participation substantielle et prise de contrôle dans des entreprises australiennes dont l’actif est valorisé à plus de 50 millions d’AUD ; la création ou l’établissement d’une nouvelle activité dés lors qu’elle dépasse 10 millions d’AUD (au-delà de 100 millions d’AUD d’investissement le FIRB fera une étude détaillée) ; les investissements directs effectués par les gouvernements étrangers doivent être déclarées.
Les demandes, liées à des investissements étrangers dans une entreprise australienne, des terres agricoles ou des terres commerciales sensibles seront traitées par le Trésor. Les demandes concernant les investissements étrangers dans des biens immobiliers résidentiels ou des terrains commerciaux non sensibles, ainsi que les réorganisations internes non sensibles, seront traitées par le bureau des impôts australien.
L'organisme auprès duquel déclarer l'investissement
FIRB
Demande d'autorisation spécifique
Les secteurs sensibles dans lesquels les propositions d'IDE sont soumises à un examen particulier sont notamment l'immobilier, l'aviation civile, la télédiffusion, les journaux à grand tirage et les télécommunications. Dans nombre de ces secteurs, les restrictions sur les IDE ont été assouplies ces dernières années, de sorte que les niveaux réels de propriété et de contrôle étrangers ont augmenté. Le FIRB peut fournir des détails.

Retour vers le haut

Les terrains et les immeubles

Les solutions temporaires
Il en existe plusieurs : la domiciliation de l’entreprise au domicile privé du dirigeant, la domiciliation dans un centre d’affaires, l’hébergement dans des ateliers-relais, les pépinières d’entreprises ainsi que les locations de locaux professionnels.
La possibilité d'acheter un terrain ou un bâtiment industriel ou commercial
Les résidents temporaires, les résidents étrangers ou les détenteurs de visas de courte durée de tout pays doivent s'adresser au Foreign Investment Review Board (FIRB) pour acheter des biens immobiliers en Australie. La politique du gouvernement vise à canaliser les investissements étrangers vers de nouveaux logements, à créer des emplois supplémentaires dans le secteur de la construction et à contribuer à soutenir la croissance économique. Elle peut également accroître les revenus du gouvernement, grâce aux droits de timbre et autres taxes, et à la croissance économique globale plus élevée qui découle des investissements supplémentaires.
Les risques d'appropriation
La propriété privée peut être expropriée à des fins publiques conformément à la constitution australienne et aux principes établis du droit international.  Les propriétaires ont droit à une indemnisation fondée sur des "conditions équitables" pour les biens expropriés. Il y a peu d'antécédents en matière d'expropriation en Australie.

Retour vers le haut

L'aide à l'investissement

Les formes d'aide
Le gouvernement australien et les gouvernements des États et des territoires apportent leur soutien aux investisseurs qui créent et gèrent une entreprise en Australie. La forme d'assistance disponible varie en fonction du lieu, du secteur d'activité et de la nature de l'activité commerciale. Les principales formes d'aide disponibles pour les entreprises sont les subventions, rabais et réductions de charges, exonérations d’impôts, garanties sur emprunts, prises en charge des frais de formation du personnel, les incitations fiscales à la R&D et la facilitation des grands projets.
Les domaines privilégiés
Le gouvernement australien encourage les investissements essentiellement dans la recherche et le développement et dans la création de nouvelles industries. En particulier, Austrade accueille les investissements dans l'agroalimentaire et l'alimentation, les infrastructures, les ressources et l'énergie, la fabrication avancée et l'espace, l'économie circulaire, les technologies numériques et la santé.
Les zones géographiques privilégiés
Aucune
Les zones franches
Il existe quelques zones franches en Australie, comme la Northern Territory Trade Development Zone, qui ont été établies afin d'attirer les multinationales.
Organismes d'aides publiques et de financement
L'Australian Trade and Investment Commission - Austrade - est l'agence du gouvernement australien chargée de promouvoir le commerce international et d'attirer les investissements.
 

Consultez le Club ADEFI pour trouver les banques et les sociétés d'assurances prêtes à vous accompagner en Australie.

 

Retour vers le haut

Les opportunités d'investissement

Les secteurs économiques clés
Agroalimentaire, secteurs minier et agricole, logistique, machines agricoles,
Les secteurs à fort potentiel
Biotechnologies, environnement, infrastructures.
Les programmes de privatisation
Production électrique.
Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
AusTender, Liste annuelle des plans d'approvisionnement
Tenders NSW, Marchés publics dans le NSW
SA Tenders and Contracts, Marchés publics en Australie du Sud
Tenders Info, Appels d'offres en Australie
DgMarket, Appels d'offres dans le monde

Retour vers le haut

Les secteurs où les opportunités d'investissement sont moindres

Les secteurs monopolistiques
Le gouvernement australien maintient toujours des monopoles légaux dans les entreprises de services publics : le service postal (Australia Post) et le réseau ferroviaire.

Retour vers le haut

Trouver de l'aide pour des informations complémentaires

Les agences d'aide à l'investissement
Austrade (Commission australienne du commerce et de l'investissement)
Invest Victoria
Invest in New South Wales
Invest in South Australia
Invest in Western Australia
Invest in Queensland
Invest in Northern Territory
Invest in Tasmania
Les autres ressources utiles
Ministère australien de l'Industrie, de l'Innovation et des Sciences
Opportunités d'investissement dans le tourisme australien
Guide Doing Business in Australia (Gadens)
Les guides de l'investisseur
International Tax Australia Highlights (Deloitte)
Investissement étranger et commerce extérieur en Australie (MinterEllison)
Faire des affaires en Australie (Thomson Reuters Practical Law)
 
 
 

Consultez le Club ADEFI pour trouver les agences de développement économique prêtes à vous accompagner en Australie.

 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022